Immobilier / tendance des prix : La poursuite de la baisse est largement attendue

Publié le , mis à jour le

Immobilier : Le marché n’est pas au meilleur de sa forme ! Stock de logements restreint, durcissement des conditions de crédits, quelles conséquences sur les prix de l’immobilier ? Vos avis sur la question...

Immobilier : les emprunteurs victimes de l’effet domino

Selon le dernier sondage Ipsos-Orpi, 3 Français sur 5 estiment qu’il est aujourd’hui difficile de trouver un logement. Par ailleurs, même si la majorité des ménages considèrent que dénicher l’appartement ou la maison de ses rêves est devenu ardu, il faut également ajouter que ce frein à la propriété est amplifié par l’obstacle des conditions d’accès au crédit immobilier pour 52% des ménages.

Et pour cause, cette morosité ambiante des investisseurs est provoquée par un facteur prépondérant avec la progression des [a[taux d’intérêt]a], l’accélération de la hausse des prix des logements sur un stock de biens toujours aussi restreint. Un effet domino qui impacte au final la capacité d’emprunt des acheteurs et resserre les conditions d’octroi.

Prix de l’immobilier : les perspectives du marché

Comment se faire une idée de l’évolution des prix ? En effet, d’un côté les professionnels de l’immobilier évoquent une baisse d’environ 3% et de l’autre les notaires statuent sur une progression de 3.1% (statistique avec un décalage de 3 mois).

Une chose est sûre, le marché n’est pas au meilleur de sa forme car les acheteurs ont déserté. Dans cette situation, les fondements basiques de l’offre et de la demande se remettront logiquement en place, ainsi quand un produit ne se vend pas le prix baisse !

D’autres signes avant-coureurs viennent conforter cette tendance. Premièrement, la réforme sur les plus-values immobilières des résidences secondaires devrait précipiter la vente de certains logements et donc amplifier le repli tarifaire si les vendeurs ne trouvent pas preneurs.

De plus, autre nouveauté fiscale, la baisse de réduction fiscale du dispositif scellier, 13% en 2012. A ce titre, Le secteur de l’immobilier devra certainement dynamiser les ventes du neuf en jouant sur les prix. D’ailleurs La Fédération des promoteurs immobiliers a déjà annoncé une révision à la baisse de ses objectifs pour 2013.

Immobilier : Le marché est orienté par les taux de crédit

Ce n’est pas un secret, le marché de l’immobilier est avant tout dirigé par les conditions de crédit. Or, les conditions de crédit sont de plus en plus délicates, les banques n’acceptant plus que les dossiers les moins risqués. Par ailleurs, avec la crise de la dette les taux long terme français pourraient flamber. Autant de conditions qui pourraient bien pousser les prix de l’immobilier à une forte correction des prix.

Vos avis sur l’évolution des prix de l’immobilier

Résultats de notre sondage en ligne effectué sur notre site de mi-octobre à mi-novembre 2011, sur la base de 1 452 votants. Ce sondage ne peut être considéré comme représentatif de l’opinion des épargnants Français, compte-tenu de l’absence d’échantillonnage des votants.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Immobilier / tendance des (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également