Projet de loi de finances 2013, un matraquage fiscal !

Publié le

Projet de loi de finances 2013 : cette année le projet compte récupérer 30 milliards d’€ pour équilibrer les comptes de l’Etat, qu’en pensez-vous ? Résultats de notre dernier sondage en ligne

Loi de finance 2013 : loi de finances restrictive !

Le cadeau fiscal empoisonné de fin d’année n’est plus une surprise pour les contribuables français et les entreprises.

Chaque année la nouvelle loi de finances rabote les avantages fiscaux pour le bien de l’équilibre budgétaire.

Ainsi les nouvelles mesures 2013 fixent un objectif de 30 milliards d’€ dont 20 milliards ponctionnés sur le dos des ménages et des entreprises puis 10 milliards de restrictions de dépenses de l’Etat.

© Fotolia.com

Cette loi de finances est décrite comme un tournant dans la politique fiscale et budgétaire permettant d’atteindre les 3% de déficit public en 2013. (Détails de l’ensemble des mesures de la loi de finances 2013).

Malgré les efforts du gouvernement, le projet laisse perplexe. En effet, celui-ci est bâti sur une espérance de croissance de 0.8%. Une prévision tout simplement faussée, et pour cause, depuis le début de l’année la croissance est au point mort.

De plus les extrapolations des 18 instituts de conjoncture membres du "groupe technique" de la Commission économique de la nation tablent en moyenne, sur une croissance de 0,1 % cette année et de 0,3 % l’an prochain.

En ressort de cette loi de finances 2013, un manque de pertinence total, au détriment d’une pression fiscale étouffante !

Vos avis sur la loi de finance 2013...

Vos avis comptent plus que tout, voici les résultats de notre sondage en ligne proposé entre début octobre et mi novembre, sur la base de 1 915 votants. Ce sondage ne peut être considéré comme représentatif de l’opinion des épargnants Français, compte-tenu de l’absence d’échantillonnage des votants.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Projet de loi de finances (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également