Baisse d’impôt pour les Français : -17,6 milliards d’euros en 4 ans

La baisse d’impôt cumulée entre 2018 et 2021 s’élève à 17,- milliards d’euros pour les Français © FranceTransactions.com
La baisse des impôts a été spectaculaire pour les contribuables, depuis 2018, entre la baisse de la taxe d’habitation, la suppression de l’ISF, le retour de la flat tax et la refonte du barème de l’impôt sur le revenu, l’État a accordé pas moins de 17,6 milliards d’euros de baisse aux Français. Seul l’IFI est venu pondérer cet élan (et non, l’IFI n’est pas le remplaçant de l’ISF...).

Publié le , mis à jour le

Une baisse globale de la fiscalité impressionnante...

Sans conteste, la suppression de la taxe d’habitation, qui sera effective totalement, rappelons-le, qu’en 2023, fait du bien au budget des Français. L’abaissement de fiscalité est de fait en faveur des plus largement imposés. La suppression de l’ISF en premier lieu. Le retour au prélèvement forfaitaire libératoire (flat tax), système d’avant 2012, au lieu d’une imposition selon le barème de l’IR, a permis également aux épargnants français de bénéficier d’une fiscalité plus attractive sur les placements, en favorisant logiquement, les plus fortement imposés d’entre eux.

Impôts2018201920202021TOTAL (en milliards d’euros)
Suppression taxe habitation
-2.90 M€
-3.60 M€
-3.70 M€
-2.40 M€
-12.60 M€
Abaissement de l’impôt sur le revenu (tranche 14%
-
-
-5 M€
-
-5 M€
Suppression ISF
-4.10 M€
-
-
-
-4.1 M€
Retour au prélèvement libératoire (Flat Tax) pour les placements
-1.4 M€
-0.3 M€
-0.1 M€
-
-1.8 M€
IFI-
+1.50 M€
+2.10 M€
+2.30 M€ (*)
+5.9 M€
TOTAL (en milliards d’euros)
-17.6 M€
(*) Estimation de la rédaction

Une baisse de 469€ par foyer fiscal

Si l’on ne considère que la France compte près de 37,5 millions de foyers fiscaux, cette baisse globale ne représente que 469€ pour chaque foyer fiscal. Ce n’est donc pas si impressionnant que cela. Mais attention toutefois car la baisse de fiscalité est très inégale. En effet, la baisse de 5 milliards d’euros d’impôt sur le revenu ne bénéficie qu’aux 44% des foyers fiscaux qui s’acquittent effectivement de l’impôt sur le revenu. La baisse de fiscalité est donc plus ample pour les foyers fiscaux les plus lourdement imposés, ce qui reste très logique.

Seul bémol, la création de l’IFI...

Les Français sont friands de pierre, trop sans doute. Le gouvernement tente donc de les dissuader, en vain. La mise en place de l’IFI vient grever les rendements des investisseurs immobiliers les plus aisés, même si des parades existent. Ces foyers fiscaux en abuseraient même, les études notariales enchaînant les mises en place de démembrements plus que de raison.

Une baisse impressionnante, mais à pondérer...

La suppression de la taxe d’habitation sera à pondérer par la taxe foncière, dont les hausses à venir sont redoutées. Certes, ces deux taxes ne concernent pas forcément les mêmes Français, puisque la première est réglée par l’occupant du logement et que la seconde est réglée par le propriétaire ou usufruitier du bien. Toujours est-il que cette ristourne fiscale pourrait bien être de courte durée.

Les taxes foncières additionnées à l’IFI devraient donc largement pénaliser les foyers fiscaux largement investis en immobilier (seuil de déclenchement d’imposition de l’IFI de 1,3 millions d’euros).

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Baisse d'impôt pour (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également