Nouvelle unité de compte à formule sur les contrats du LCL : Optimium II 2016

Publié le

Pour les investisseurs souhaitant miser sur une évolution positive de l’indice Euro Stoxx 50, le LCL propose à la souscription sur la plupart de ses contrats vie, jusqu’au 19 juillet, une nouvelle unité de compte : Optimium II 2016. Ce placement n’est pas sans risque de perte de capital.
Nouvelle unité de compte à formule sur les contrats du LCL : Optimium II 2016
©stock.adobe.com

LCL Optimium II 2016

Nouveau fonds à formule proposé par LCL Banque Privée, jusqu’au 19 juillet, sur la plupart des contrats vie ou capitalisation commercialisé par le LCL. Cet OPC peut être également investi via un compte-titres, mais de fait, compte-tenu de la fiscalité portant sur les plus-values boursières, cela ne présente aucun avantage.

Contrats proposant temporairement cette unité de compte

Contrats assurance vie et de capitalisation éligibles : Acuity, lionvie rouge corinthe, Lionvie Rouge Corinthe série 2, Lionvie Rouge Corinthe série 3, Lionvie Multicapital, LCL Multisélection Vie et Capital, Federlux Privilège, Capital et Life.

Pour miser sur les valeurs de l’Euro Stoxx 50, sur un horizon de 4 ans maxium

D’une durée d’investissement maximale de 4 ans, LCL Optimium II 2016 (à capital non garanti) permet d’investir dans des titres dont la performance dépend en partie des marchés actions de la zone Euro : cette performance peut donc être positive ou négative selon l’évolution de l’indice Euro Stoxx 50® (calculé hors dividendes). La commercialisation de LCL Optimium II 2016 est ouverte jusqu’au 26 juillet 2016 en compte-titres et jusqu’au 19 juillet 2016 en assurance vie. La période de souscription peut être close par anticipation, au gré de l’émetteur.

  • un risque de perte de capital limité, sous conditions

Les gains sont plafonnés à hauteur d’un montant fixe prédéterminé dont l’investisseur bénéficie en fonction de l’évolution des marchés actions à 1, 2, 3 ou 4 ans. A l’échéance des 4 ans, si l’Indice baisse de plus de 30%, l’investisseur est exposé à cette baisse et supporte une perte en capital égale à l’intégralité de la baisse de l’Indice , soit d’au moins 30% du capital ; à l’échéance des 4 ans, si l’Indice ne baisse pas de plus de 30%, le capital est remboursé.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Nouvelle unité de compte (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également