Assurance-vie : les plus mauvais contrats collectent le plus, un paradoxe assumé par les épargnants

Les plus mauvais contrats assurance-vie restent les plus souscrits © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Nuances 3D, Séquoia, Prédica, Vivaccio, ... C’est à désespérer. Les contrats d’assurance-vie les les plus mauvais du marché, des rendements moribonds, des frais à tous les étages, restent toujours dans le patrimoine des épargnants. Que faut-il faire pour les épargnants cessent de suivre aveuglement les conseils de leurs banquiers ? Même si une grande partie de ces contrats d’un autre âge sont maintenant retirés de la commercialisation, pourquoi les épargnants continuent-ils de verser sur ces produits ? Un mystère.

Publié le , mis à jour le

Les contrats d’assurance-vie distribués par les banques sont les plus mauvais du marché. Rien de nouveau. Ce qui est plus surprenant, c’est que rien ne change. Les épargnants ne recherchent pas davantage de meilleurs contrats. Ils se plaignent de rendements décevants, mais n’agissent pas.

Des épargnants mécontents, des placements moribonds

"Il ne se passe pas une seule journée sans qu’une personne ne me confie qu’elle a souscrit un contrat d’assurance-vie, en suivant les conseils de son conseiller bancaire." témoigne ce conseiller en gestion de patrimoine, désabusé. Fort heureusement, un conseiller bancaire n’est plus habilité, depuis 2019, à "distiller" des conseils en assurance-vie sans avoir suivi une formation qualifiante de courtier en assurances. Le même piège qu’avec le PERP s’est donc refermé sur ces clients, des propositions de souscription sur de mauvais produits, pour de mauvaises raisons (uniquement commerciales). Ces épargnants avouent ne pas y connaître grand chose en matière d’assurance-vie, et comme ils se sentent en confiance avec leur conseiller bancaire, souscrivent sans comparer. Ce n’est que quelques années plus tard que la prise de conscience s’opère... En constatant que le capital accumulé n’est pas à la hauteur de leur espérance. Et en ne grattant que très peu, les raisons apparaissent : des frais sur versements d’un autre âge, un fonds en euros moribond, et pour les plus insouciants d’entre eux, des investissements sur des unités de compte totalement ubuesques, ne correspondant en rien à leur profil d’investisseur. Des défauts de conseils à tous les étages.

Les plus mauvais contrats sont les plus souscrits

Sans surprise, d’après le classement des plus gros collecteurs de l’Argus de l’Assurance, Crédit Agricole est le plus gros collecteur en cotisations directes avec 18 milliards d’euros. Mais en termes d’encours global, il est devancé par CNP assurances (Banque Postale et Caisse d’Epargne, 242 milliards contre 229 milliards d’euros). Ces deux groupes devancent BNP Paribas et Société Générale.
En termes de collecte nette, c’est BPCE vie qui a collecté le plus en 2018 (5 milliards d’euros). L’assurance-vie en ligne, la plus compétitive ne représente que 4% du marché de l’assurance-vie. Un comble. Alors que faire ?

Classement assurance-vie les plus souscrits (en nombre de contrats).
TOP Assurance Vie
(contrats)
Nombre de contrats souscrits (*) Fonds euros Rendements 2018 (1)Rendements nets 2018 (2)Frais
sur
versement
Rendements nets sur 8 ans, frais sur versement et prélèvements sociaux déduits (5)
1Nuances 3D3 140 000NUANCES SECURITE1,350 %1,118 %5.00 %9,427 %
2Predissime 92 136 000PREDIEURO1,250 %1,035 %4.50 %9,737 %
3Vivaccio1 500 000BANQUE POSTALE1,300 %1,076 %3.00 %11,441 %
4Floriane982 000ACTIF EURO1,650 %1,366 %4.00 %11,857 %
5Multiplacements 2
Frais sur versements réduits à 0%, sous conditions.
972 000CARDIF1,450 %1,201 %4.75 %11,574 %
6MACIF Livret Vie934 000MUTAVIE LIVRET VIE1,300 %1,076 %0.00 %13,806 %
7AFER Multisupport645 000AFER2,250 %1,863 %0.50 %21,602 %
8Sequoia538 000SEQUOIA SECURITE1,330 %1,101 %3.00 %13,061 %
9Rouge Corinthe340 000LIONVIE ROUGE1,400 %1,159 %3.00 %12,943 %
10Cachemire 2319 000CACHEMIRE EUROS FG 0.851,900 %1,573 %3.00 %NS

Ce tableau liste uniquement la sélection de contrats d'assurance-vie référencés sur notre guide, dont le fonds en euros possède une profondeur d'hsitorique de 8 années. Un contrat d'assurance-vie, plus récent, pouvant figurer dans cette liste, du moment que le fonds en euros proposé ait au moins 8 années d'historique. Le calcul du rendement sur 8 années est effectué par capitalisation des rendements publiés, net des frais de gestion, net des prélèvements sociaux, sur chacun des fonds en euros. Les frais sur versements éventuels, du montant indiqué sur le contrat, sans réduction, sont déduits une seule fois, correspondant au versement initial. Liste non exhaustive des offres du marché. Le tableau est présenté trié par ordre décroissant du résultat trouvé. Les performances passées ne préjugent en rien des performances futures. Ce tableau n'effectue aucune projection de rendements dans le futur.

(*) : En 2017. Source chiffrée : La tribune des assurances.
(1) : Rendements publiés en 2018 par les assureurs, nets de frais de gestion, bruts des prélèvements sociaux.
(2) : Rendements 2018 nets servis à l'épargnant, prélèvement sociaux déduits.
(3) : Cumul des rendements servis les trois dernières années. Le taux n'est pas capitalisé. Taux nets de frais de gestion, bruts des prélèvements sociaux.
(4) : Rendements cumulés sur les trois dernières années, déduction faite des frais sur versement appliqués durant la première année (lors d'un versement unique). Taux nets de frais de gestion, bruts des prélèvements sociaux.
(5) : Rendements capitalisés sur les huit dernières années, déduction faite des frais sur versement appliqués durant la première année (lors d'un versement unique). Taux nets de frais de gestion, nets des prélèvements sociaux.

Liste non exhaustive des offres de contrats d'assurance-vie du marché.

Des contrats moribonds pourtant identifiés sans détour

Même le magazine Mieux Vivre Votre Argent, avec lequel nous sommes pourtant souvent en désaccord concernant les avis sur les placements financiers, confirment, pour une fois, que les contrats d’assurance-vie les plus souscrits sont les plus mauvais du marché. Ainsi, cet extrait de classement sur 128 contrats d’assurance-vie passés au crible. Accrochez-vous.

Contrats assurance-vieAssureurClassement MVVA (sur 128)
VivaccioCNP Assurances127
Plan Epargne EnfantBPCE Vie126
Vers l’avenirPredica119
HorizeoBPCE Vie117
Contrat solidairePredica116
Multiplacements 2Cardif97
SéquoiaSogécap89

Courage, fuyez !

Mieux vaut tard que jamais. Un mauvais choix a été effectué lors de la souscription d’un contrat d’assurance-vie, ce n’est pas la fin du monde. L’épargnant a maintenant plusieurs cordes à son arc.

  • Prendre date sur un ou plusieurs contrats d’assurance-vie performants et commencer le transfert de son capital, sur plusieurs années si nécessaire, en profitant des abattements annuels sur les produits.
  • Le PER ? Pour les contrats de plus de 8 ans, l’épargnant pourra étudier les possibilités de transfert de son contrat d’assurance-vie en un PER individuel, si cela correspond à son objectif d’épargne retraite.
  • Étudier les opportunités d’un contrat de capitalisation, si la transmission de capital de ces contrats d’assurance-vie concerne des héritiers, ce premier produit financier sera plus favorable que l’assurance-vie, si’ on s’t prend suffisamment à l’avance.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Assurance-vie : les plus (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également