Immobilier ancien : la hausse irrationnelle des prix accélère encore au 1e trimestre 2018

Publié le

Selon l’indice Notaires-Insee publié hier, les prix de l’immobilier ancien ont encore augmenté de 3.50% au 1er trimestre 2018, par rapport à la même période de 2017. À Paris, le délire continue, la hausse des prix dépasse les 7%, à +7.30 % !

Les revenus des Français n’augmentent pourtant pas aussi si vite que cela. Certes, l’année 2018, blanche fiscalement, est une petite aubaine pour les contribuables ayant anticipé la mise en place du prélèvement à la source, mais tout de même. Les conditions de financement en immobilier restent exceptionnelles et la possible négociation sur les assurances crédit donnent sans doute également plus de latitude. Mais pourquoi acheter alors son bien immobilier aussi cher ? Une énigme de plus... Un marché surévalué de 20 à 30% !

Un marché de l’immobilier en apesanteur

Que les nouvelles soient bonnes (taux d’intérêts) ou mauvaises (IFI), rien n’arrête le marché de l’immobilier. Du moins, pour le moment. Les prix continuent leur ascension, alors que les taux devraient se tendre dans les mois à venir. Il est vrai que cela fait déjà de nombreux mois que la hausse de taux d’intérêt est annoncée et pour le moment, il faut bien reconnaître qu’il n’en est rien.

  • Des taux de crédits immobiliers toujours aussi bas

La mise en place d’une fiscalité dédiée à l’immobilier n’a pas freiné les ardeurs des investisseurs et les primo-accédants se hâtent de tenter de devenir propriétaire, en anticipant des conditions financières à venir moins favorables. Les taux des crédits immobiliers ont même légèrement été orientés à la baisse durant le mois de mai, sur le front de concurrence commerciale entre les banques. Le second semestre étant attendu bien plus délicat.

Jamais 2 sans 3

Après deux années record, le marché immobilier continue donc d’enchaîner les records. Le nombre de transactions historiques battu, place aux nouveaux records de prix. Ces derniers ont encore augmenté de +3.50% au 1er trimestre 2018, par rapport au 1er trimestre 2017.

Les 10.000€ par mètre carré dans Paris en 2019

A ce rythme, sauf accident de parcours et retournement du marché, le prix d’un mètre carré devrait franchir les 10.000€ dans la Capitale.

Chiffres du 4e trimestre 2017

© Notaires-INSEE

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Immobilier ancien : la (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également