C-ZAM, ferme-toi ! Clap de fin pour les comptes C-ZAM de Carrefour banque, définitivement fermés le 15 juillet 2020

Fermeture définitive de C-ZAM, faute de repreneur © FranceTransactions.com/Carrefour banque
Sans surprise, comme annoncé en 2019, C-ZAM va donc mettre définitivement fin à ses services, faute de repreneur. Trop coûteux, un service client (hôtesses de caisses essentiellement) pas suffisamment formées pour ce type de service, avec près de 30% de comptes non activés. Carrefour banque arrête les frais. Une offre promotionnelle de son cousin, Nickel, appartenant au même BNP Paribas, est proposée aux clients C-ZAM.

Publié le

C-Zam ferme-toi !

Carrefour Banque, filiale bancaire du distributeur français, continue de recentrer ses activités dans le crédit et le paiement, a déclaré à l’AFP une dirigeante du groupe, indiquant que son offre bancaire C-ZAM faisait l’objet d’une « revue stratégique » début 2020. Cette filiale bancaire, détenue à 60% par Carrefour et à 40% par BNP Personal Finance, s’était lancée en avril 2017 dans la bataille des nouvelles banques en ligne avec son offre de carte bancaire C-zam à 1€ par mois, vendue dans les magasins Carrefour et en ligne. Cette offre se démarquait essentiellement de la concurrence par sa mise en avant dans le réseau de distribution Carrefour. Acheter une carte bancaire dans un supermarché était novateur.

Mais les services C-zam n’ont pas été à la hauteur des attentes des clients

BFM TV s’est fait l’écho d’un service client injoignable et de chargé de clientèle en magasins (ie les hôtesses de caisse) non suffisamment formées. Par ailleurs, pas moins de 30% des clients auraient acheté le coffret mais n’auraient jamais activé leur compte. Un taux qui n’a rien de surprenant, taux que l’on retrouve auprès des banques en ligne, ces fameux comptes dormant, souscrit lors de périodes promotionnels, mais dont personne n’a finalement un réel besoin.

Offre de compensation Nickel (BNP Paribas)

C-ZAM propose à ses clients de continuer avec l’offre Nickel. C-ZAM rembourserait alors la première année de cotisation, soit 20€. Depuis que Nickel est passé sous le giron de BNP Paribas, ce n’était plus un réel concurrent de C-ZAM, les deux ayant, en partie, le même actionnaire.

Arrêt de la distribution du contrat d’assurance-vie Carrefour Horizon

Carrefour Banque a déjà élagué ses activités avec l’arrêt en novembre de la commercialisation de son contrat d’Assurance Vie en fonds euros, Carrefour Horizon, dont la rémunération nette de 2,44% en 2018 s’affichait parmi les plus compétitives. « Cette décision a été prise plus pour des raisons globales de marché », affirme Mme Cheval. En coulisses, une source proche du dossier indique que « le rapport coût/bénéfice n’était pas bon » pour la filiale bancaire, qui, avec 2,2 millions de clients au TOTAL et 2,4 milliards d’euros d’encours de crédit à fin 2018, accuse une perte de vitesse continue depuis trois ans.

A fond sur la Carte PASS

« Notre stratégie, c’est de se recentrer autour de la carte Pass et le crédit, sur lequel Carrefour est pionnier », déclare Marie Cheval, ancienne patronne de Boursorama Banque. Pour ce faire, la carte de crédit maison intègre désormais directement les avantages liés à la carte fidélité. L’accent est également mis sur le paiement, le groupe ayant lancé à l’automne le paiement fractionné, permettant d’échelonner le paiement d’un achat sur une période de trois mois, nouvelle martingale du secteur.

Concentration logique des néobanques

Trop d’offres pour une demande finie. Plus de 18 néobanques ratissent dans tous les sens le marché français, c’est beaucoup trop pour espérer être rentable. La concentration va s’opérer, au fil des semestres. Après Morning, au tour donc de C-ZAM de lâcher l’affaire.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article C-ZAM, ferme-toi ! Clap (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

12 commentaires

  • Je cherchais une réponse à cette fermeture du compte c-zam . J’ai ouvert ce compte dès la première semaine de sa vente de coffret car interdit bancaire et à ce moment,sans grand revenu, il me fallait un compte et aussi un RIB. J’avais déjà ouvert un compte dans une autre néo-banque, seul souci, le RIB était pas FR.(bien qu’en zone Euro et en Europe, tout RIB doit être accepté,il y a une loi pour cela) ce qui me facilitait pas la vie auprès de certains organismes même si finalement il était dans l’obligation de le prendre .Aujourd’hui, je regrette et même en colère, que Carrefour nous éjecte comme ça, sans notre avis car je l’ai vraiment adopté, l’appli fonctionnait très bien pour ma part, même en changeant de portable entre temps. Nous rediriger vers Nickel, ok, mais aujourd’hui non merci. Trop de frais.Je connais 99% des néo-banque, si je dois changer aujourd’hui, avec un RIB Français, j’en retiens 2 : OrangeBank et Moneway. J’ai choisi Moneway. Sinon une autre appli de Néo-banque que je me sers également depuis aussi longtemps que C-zam c’est Revolut que je trouve au top mais le RIB est en GB . Pas de frais de retrait,ni de tenue de compte, ni pour changer de devises... Il peu y avoir certains frais pour certaines opérations moins courantes.Sachant aussi que l’on peut changer de devises en 2/2, acheter les 4 crypto principal, acheter des actions Américaines, approvisionner son compte par CB en 3 secondes et pleins d’autres avantages...

    Répondre à ce message

  • Pour ma part, subissant des ennuis d’une banque classique qui m’avait sucré ma carte bleue pour un depassement unique !! (des escrocs), j’ai trouvé cette solution de depannage, sans changer de banque, idéale (1€/mois, c’est quasi rien !)Me voila maintenant a chercher l’equivalent !! Mais pas Nickel surtout !!Des idées, des pistes ? Merci

    Répondre à ce message

  • Serait-il possible d’engager une action collective ? Il est inadmissible qu’une banque ferme quasiment du jour au lendemain en envoyant un mail laconique renvoyant vers un autre système pseudo bancaire entraînant des frais à chaque opération, (compte nickel) sinon c’est "débrouillez-vous".Cette façon de faire n’est-elle pas abusive ? Je pose la question avant d’engager quoi que ce soit, éventuellement par L’AFUB. Merci

    Répondre à ce message

  • C-ZAM ouvre toi ou C-ZAM ferme toi,bref ce fut un merdier depuis le départ en 2018,où j’ai été certainement l’un des 1ers clients.D’abord sur la 1ère carte achetée chez carrefour confluence lyon,impossible d’ouvrir le compte entièrement suite au non envoi par sms du code spéciale lié à l’ouverture.Impossible de joindre le service clientèle sauf si on attend 30 mn au tel avec la musique carrefour en boucle dans les oreilles,voire une heure d’attente.Retour au magasin,pas une seule hotesse qui savait quelquechose sur cette carte et idem pour le service bancaire carrefour qui vous demandait d’appeler le service clientèle que vous n’arriviez pas à joindre et par mail,personne ne vous répondait avant 48h et encore sans résoudre le problème.Bref,un gros merdier de départ.Aprés ça allait mieux mais toujours trés difficile de joindre le service clientèle.C’était mon compte courant principal et aprés 2 années où je m’étais un peu habitué au fonctionnement de la carte,voilà que j’apprends par une simple information sur l’application C-ZAM que le 15 juillet tous les comptes allaient être cloturés ? Mais m’a t’on prévenu ou demandé mon avis ? NON !!!! Je dois encore subir les erreurs de cette néo-banque,alors que mon salaire de fonctionnaire passe dessus ainsi que tous mes prélèvements !!! C’est invraisemblable et cela devrait être dit sur tous les réseaux sociaux et en presse,car c’est un véritable scandale qu’une banque à qui vous avez accordé votre confiance,vous lâche ainsi,et je n’irais pas forcément vers Nickel pour ouvrir à nouveau un compte comme ils vous le suggèrent. Voilà cette histoire rocambolesque d’une grande enseigne commerciale et bancaire qui vous aura pris pour un CON !!!!

    Répondre à ce message

Sur le même sujet

Offres de bienvenue des banques, vous aussi, percevez votre bonus !

Comment épargner sur ses frais bancaires ? De la théorie à la pratique

Epargnez sur vos frais bancaires !

A lire également