Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Renationalisation d’EDF, une OPA à 12 euros par action : petits porteurs et actionnaires salariés floués

L’Etat détient 84.1% d’EDF. L’annonce de la nationalisation de l’énergéticien, via une OPA suivi d’un retrait obligatoire de la cote, a fait grimper le cours du titre EDF autour des 12 euros.

OPA de l’État sur EDF © FranceTransactions.com/stock.adobe.com

Publié le , mis à jour le
Annonce

🎁 Offre bourse : 1000 euros offerts chez Bourse Direct

Offre exceptionnelle Bourse Direct : 1000 euros de frais de courtage offerts pendant 3 mois, pour l’ouverture de votre compte bourse (compte-titres, PEA, PEA-PME). L’ouverture de votre compte-titres ordinaire, PEA ou PEA-PME est gratuite et s’effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d’un transfert de compte, n’oubliez pas : Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais !

Souscrite à 32 euros, l’action EDF va probablement être rachetée à 12 euros. Encore une bonne affaire pour l’Etat. Si des fonds de pension et les actionnaires salariés tentent de faire entrave à cette OPA, il est probable que cette renationalisation soit effective. Toutefois, elle ne devrait pas avoir lieu cette fin d’année, contrairement aux souhaits du gouvernement. Les recours sont nombreux.

Nationalisation de EDF, ou plutôt une OPA suivie d’un retrait obligatoire

L’État, actionnaire largement majoritaire, avec près de 84.1% de la société, entend bien nationaliser le producteur d’énergie, et ainsi retirer de la cote les titres EDF. Techniquement, il s’agira probablement d’une Offre Publique d’Achat (OPA) simplifiée, suivie d’une Offre de rachat Obligatoire. L’État étant largement majoritaire, racheter les titres des minoritaires sera une opération aisée. Quoique... Toutefois, encore faut-il que les particuliers choisissent d’apporter leurs titres. La crise actuelle, les déboires avec les cours de l’électricité sur le marché européen, les obligations de faire coter l’énergie nucléaire sur les marchés de l’énergie, cela commence à peser lourd. Il est temps de reprendre la main sur un secteur aussi stratégique que la production d’énergie. Ma première ministre a été claire, la société EDF sera nationalisée dans les plus brefs délais. La question pour les actionnaires particuliers est de savoir à quel cours l’Etat va donc lancer son opération de rachat du flottant des actions EDF (à peine 15% du capital de l’entreprise).

EDF : introduite sur le marché en 2005 à 32 euros

Retour en 2005. Introduite en bourse en novembre 2005, au prix de 32 euros pour les particuliers (33 euros pour les professionnels), l’action EDF a connu des hauts et surtout des bas. Le point haut de l’action EDF a été de 87,75 euros, le 22 novembre 2007, valorisant la société plus de 150 milliards d’euros. L’Etat a eu le nez creux en profitant de ce cours élevé pour mettre sur le marché une partie de capital supplémentaire (2.5%) au cours de 82,2 euros, un jackpot de 3.7 milliards ! Juste avant la crise financière de 2008 en Europe. Depuis le titre EDF ne s’en est jamais remis, le nucléaire était encore la source d’énergie électrique mal aimée jusqu’en 2021. Puis soudainement, tout s’inverse, le nucléaire fait un grand retour en grâce en 2022, crise énergétique oblige, le nucléaire est même classé comme énergie verte par l’Europe. Le cours du titre EDF s’est pourtant effondré au plus bas à 7,26 euros en février 2022. L’introduction en bourse de 2005 avait largement séduit les particuliers investisseurs, puisque 5 millions de boursicoteurs avaient souscrit à l’IPO. La crise financière de 2007/2008 aura fait le reste et lessivé une grande partie d’entre eux.

Action EDF : introduite à 32 euros, rachetée à 12 euros ?

La bonne affaire est encore pour qui ? À l’instar du fiasco portant sur les actions NATIXIS (introduction en bourse à 19.55€ en 2007, rachetée à 4€ l’action en 2021), les petits porteurs fidèles, des premiers jours, seront de nouveau les dindons de la farce. Mais les investisseurs les plus pénalisés seront ceux de la seconde vague, ceux qui ont participé à la mise sur le marché des titres EDF au cours de 82.20 euros en 2007. La perte sur le cours est de l’ordre de 70 euros par titre, soit 85.4% ! Fort heureusement, les dividendes de l’action EDF ont permis de compenser en partie l’investissement durant cette période. Pour les petits porteurs fidèles au titre EDF, le montant total des dividendes bruts versés depuis l’introduction en bourse est de 15,42 euros bruts.

OPA sur EDF, à quel cours ? L’État pourrait lancer une offre de rachat des minoritaires à un prix par action EDF de 12 euros d’ici la rentrée prochaine, selon les analystes de JP Morgan cités par l’agence Reuters. Le rachat des minoritaires pourrait ainsi coûter au final plus près de 10 milliards d’euros en tenant compte des obligations convertibles en circulation et d’une prime par rapport au prix actuel de l’action, toujours selon Reuters.

Action EDF rachetée à 12 euros

Si ce cours de 12 euros est bien celui retenu pour l’OPA simplifié, cela ferait une baisse de 62.5% par rapport au cours d’introduction en bourse de 2005, et une chute de 85.4% par rapport au cours d’introduction en bourse de 2007. De quoi faire grimacer les petits porteurs. Le montant des dividendes bruts versés sur la période, soit 15.42€ bruts au total ne compense pas cette perte latente.

Mais les petits porteurs ont le choix de refuser l’OPA ! Il suffit qu’ils n’apportent pas leurs titres à cette proposition d’offre de rachat. Ainsi, si l’OPA n’a pas l’accord de 38 % des petits porteurs (6,2/16,2, pour atteindre 90 %), l’OPA serait un échec, et le retrait obligatoire des titres de la cote ne pourrait avoir lieu. L’Etat serait alors tenu d’augmenter le prix de son offre sur le titre EDF afin de convaincre les petits porteurs. Là encore, il va donc s’agir d’être solidaire et de ne pas céder aux conseils mal avisés des intermédiaires, comme lors de l’OPA Natixis.

Depuis l’annonce de la volonté de nationalisation, le cours du titre EDF a grimpé de 30%, s’établissant encore en dessous des 12 euros. Passé ce cap, le cours du titre EDF ne devrait pas décoller davantage.

Historique des dividendes EDF versés

Dates de versementMontants bruts dividendes
13/06/2022 0.280 €
02/12/2021 0.300 €
07/06/2021 0.210 €
17/12/2019 0.150 €
18/06/2019 0.160 €
10/12/2018 0.150 €
19/06/2018 0.310 €
11/12/2017 0.150 €
30/06/2017 0.400 €
31/10/2016 0.500 €
30/06/2016 0.530 €
18/12/2015 0.570 €
05/06/2015 0.680 €
17/12/2014 0.570 €
06/06/2014 0.680 €
17/12/2013 0.570 €
08/07/2013 0.680 €
17/12/2012 0.570 €
01/06/2012 0.580 €
16/12/2011 0.570 €
06/06/2011 0.580 €
17/12/2010 0.570 €
03/06/2010 0.600 €
17/12/2009 0.550 €
29/05/2009 0.640 €
17/12/2008 0.640 €
02/06/2008 0.700 €
30/11/2007 0.580 €
04/06/2007 1.160 €
20/06/2006 0.790 €
TOTAL 15.42 €

Sélection des 3 meilleures offres auprès des courtiers en ligne

TOPOFFRESDÉTAILSEN SAVOIR +
🥇 1BOURSE DIRECT BOURSEBourse Direct Jusqu'à 1.000 euros offerts sur vos frais de courtage pour toute première ouverture d'un compte bourse + 100% des frais de transfert remboursés chez Bourse Direct!👉 EN SAVOIR PLUS
🥈 2EASY BOURSEEasyBourse Jusqu'à 300€ offerts. 👉 EN SAVOIR PLUS
🥉 3TRADE REPUBLICTRADE REPUBLIC Frais réduits à 1 € fixe par transaction !👉 EN SAVOIR PLUS
Les offres promotionnelles sont soumises à conditions.

📧 Newsletter FranceTransactions.com

👉 Abonnez vous à notre lettre quotidienne. Plus de 90.000 lecteurs font confiance à la newsletter de FranceTransactions.com pour mieux être informés sur l’épargne et les placements. Lettre gratuite, sans engagement, sans spam, dont le lien de désabonnement est présent sur chaque envoi en bas du courriel. Recevez tous les jours, dès 9 heures du matin, les infos qui comptent pour votre épargne.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Renationalisation d'EDF, Publiez votre commentaire ou posez votre question...

7  commentaires (les commentaires anciens de plus de 2 ans ne sont plus considérés)

Sur le même sujet

OPA sur EDF, 12 euros l'action : à lire également