L’Europe repasse en mode confinement, sauf en France. Les indices grimpent, peu importe.

Bourse © stock.adobe.com
La Bourse de Paris évoluait en progression de 0,29% après les premiers échanges, freinée par le prolongement de mesures de restrictions face à la hausse des contaminations de Covid-19 dans plusieurs régions du monde.

Publié le

Publicité

OFFRE BOURSE DEGIRO

Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

La Bourse de Paris repasse dans le vert après l’ouverture

L’indice CAC 40 gagnait 15,80 points à 5.543,64 points vers 9H20, après une ouverture en légère baisse. La veille, il avait avancé de 0,37%. "En temps normal, les marchés progressent à la veille des conclusions d’une réunion" du comité monétaire de la réserve fédérale américaine , souligne Tangi Le Liboux, analyste du courtier Aurel BGC.
Leséventuelles dernières mesures de la FED doivent être annoncées mercredi dans la soirée en Europe. "Les marchés n’ont jamais été aussi dépendants des banques centrales", relève M. Le Liboux.

Alors que le marché "guette les signes de normalisation de la situation économique", selon Hervé Goulletquer, stratégiste de La Banque Postale, les mesures de restrictions sanitaires se prolongent dans plusieurs régions du monde. "Il ne faut pas se le cacher, la crainte qu’on ressent presqu’instinctivement est que la croissance potentielle ne ralentisse" du fait de ces arrêts, poursuit-il. Ainsi, le maire de New York, Bill de Blasio, a laissé entendre qu’une fermeture totale de la ville, similaire à celle du mois de mars, n’était pas à exclure pour contenir la propagation du Covid-19. La bourse japonaise a fini en légère baisse mardi après la suspension par le gouvernement d’une campagne nationale de soutien au tourisme à cause de la pandémie.

En Angleterre, Londres et certaines régions du sud-est s’apprêtent à passer sous le plus haut niveau d’alerte en raison d’une poussée de la circulation du nouveau coronavirus,quelques jours après l’allégement des mesures. En Allemagne comme en France, des mesures ont été prolongées jusque janvier. Le premier ministre Jean Castex a souligné mardi qu’il ne pouvait "pas garantir" à ce jour que les cafés, bars et restaurants "rouvriront le 20 janvier".

Les regards des investisseurs sont donc tournés vers les campagnes de vaccination qui ont déjà commencé au Royaume-Uni, aux Etats-Unis et au Canada. Ce n’est toujours pas le cas en Europe, où l’Agence européenne des médicaments s’est donnée jusqu’au 29 décembre pour rendre sa décision sur le vaccin de BioNTech et Pfizer. L’Allemagne fait pression pour qu’il soit approuvé d’ici au 23 décembre, rapporte le quotidien allemand Bild publié mardi.
Les marchés peuvent toutefois aussi s’appuyer sur l’espoir d’un soutien budgétaire au Congrès américain. Après plusieurs mois de blocage, démocrates et républicains ont présenté lundi un compromis dans l’espoir qu’il soit adopté rapidement.

Eurofins relève ses objectifs

Le groupe français d’analyses Eurofins Scientific a annoncé qu’il avait "significativement" dépassé lesobjectifs qu’il s’était fixés pour 2020 et progressait de 1,37% à 67,54 euros dans les premiers échanges.
Société Générale gagnait 1,09% à 17,18 euros, au lendemain de l’annonce de l’extinction des poursuites à son encontre dans le cadre d’une affaire liée à des transactions avec le fonds souverain libyen.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article L'Europe repasse en (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également