Bourse : comme souvent le lundi, le CAC40 termine en hausse.

Bourse © stock.adobe.com
La plupart des marchés européens ont terminé en baisse lundi malgré de premiers échanges en nette hausse, les investisseurs restant prudents notamment face à la situation sanitaire.

Publié le

Publicité

OFFRE BOURSE DEGIRO

Les Bourses européennes démarrent la semaine prudemment face à la situation sanitaire

Londres a terminé en recul de 0,59% et Francfort de 0,42%. De son côté, Paris a finalement clôturé en petite haussede 0,14%, à l’issue d’une séance marquée par de multiples perturbations, dont une longue panne le matin. L’opérateur Euronext, qui gère la place parisienne ainsi que celles de Bruxelles, Amsterdam, Lisbonne et Dublin, où l’activité a aussi été perturbée, a évoqué un incident d’ordre informatique, sans donner plus de précisions.

"Les inquiétudes sanitaires et sur les restrictions en Europe ont pesé sur l’humeur du jour", a estimé David Madden, analyste pour CMC Markets. Les discussions entre démocrates et républicains sur un plan de relance aux États-Unis continuent de tenir en haleine les investisseurs. La présidente démocrate de la chambre des Représentants Nancy Pelosi a fixé à mardi la date pour parvenir à un accord. Des discussions doivent se tenir lundi avec le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin.

Toujours aux États-Unis, "les résultats trimestriels des entreprises de l’indice élargi S&P 500 parus lundi ontété, dans l’ensemble, supérieurs aux attentes", a précisé Lara Nguyen, gérante privée à Fastea Capital. Les résultats des sociétés américaines et européennes vont continuer de rythmer la semaine, par ailleurs pauvre en indicateurs macroéconomiques.

LES BANQUES EN HAUSSE

A Londres, les valeurs bancaires ont bénéficié d’une plus grand prise de risques des investisseurs, à l’approche de la publication des résultats dans le secteur pour le troisième trimestre. Barclays, qui doit dévoiler ses comptes vendredi, a gagné 1,53% à 103,36 pence et Lloyds Banking Group 0,41% à 27,12 pence.

Lapremière banque allemande Deutsche Bank a profité d’une note de Goldman Sachs, incitant toutefois à rester "neutre" sur le titre.

LA REASSURANCE RECHERCHEE

Le géant de la réassurance Munich Re s’attend à un boom de la demande de couverture contre le risque de cyberattaque alors que la pandémie de Covid-19 a accéléré la numérisation de l’économie, a-t-il indiqué lundi. Sur la place de Francfort, son titre a pris 1,05% à 212,20 euros.

Les autres entreprises du luxesur le CAC 40 dévoilent leurs résultats jeudi, avant bourse pour Hermès (+1,04% à 798,20 euros) et après pour Kering (-0,58% à 586,00 euros).

LES VALEURS INDUSTRIELLES FLANCHENT

Les valeurs industrielles, soumisesà la conjoncture économique, ont souffert et pesé à la baisse sur l’indice parisien. "Les investisseurs savent que le troisième trimestre sera meilleur que le précédent, mais s’interrogent déjà sur le quatrième", tandis que de fortes mesures de restrictions sont mises en place partout en Europe.

Alstom a reculé de 1,50% à 40,81 euros, Michelin de 0,47% à 93,20 euros. Saint-Gobain s’est effondré de 7,98% à 33,80 euros dans les ultimes minutes de la cotation.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Bourse : comme souvent le (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également