Bourse : baisse de la volatilité, records à Wall Street. Les vaccins continuent de doper les marchés.

Bourse © stock.adobe.com
Les Bourses européennes ont terminé en hausse vendredi, les perspectives continuant de s’éclaircir pour 2021. Les vaccins continuent de doper les marchés.

Publié le

Publicité

OFFRE BOURSE DEGIRO

Tout va bien pour les places financières

Paris a gagné 0,56%, Francfort 0,37% et Londres 0,07%. Ces trois places ont légèrement progressé sur l’ensemble de la semaine. Les cinq séances ont été marquées par "une baisse générale de la volatilité sur les différentes classes d’actifs et une poursuite du rattrapage des sociétés les plus affectées par la pandémie", relèvent les analystes d’Edmond de Rothschild.

Volatilité en berne, baisse du stress

Aux Etats-Unis, l’indice de la peur, le VIX, qui montre la volatilité des marchés, estpassé sous la barre des 20 pour la première fois depuis mars. Fermés jeudi, les marchés américains n’étaient ouverts que jusqu’à 18H00 GMT vendredi, au lendemain de Thanksgiving. A la clôture, le S&P 500 et le Nasdaq (+0,92%) ont finià un record. Les marchés sont sereins tandis que, sur le plan sanitaire, "les différents gouvernements semblent se mettre en ordre de bataille pour démarrer la campagne de vaccination dès les prochaines semaines", poursuivent les analystes d’Edmond de Rothschild.
En outre,jeudi soir, Donald Trump a déclaré pour la première fois qu’il quitterait la Maison Blanche si la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle du 3 novembre était confirmée. "Cette tendance haussière pourrait se poursuivre jusqu’à l’investiture de Joe Biden, en janvier", estime Franklin Pichard, directeur de Kiplink Finance. Sur le marché de la dette, les rendements sont restés stables vendredi pour l’ensemble des pays européens.

L’OR continue de plonger, et cela devrait durer

Autre signe de la confiance retrouvée des investisseurs, l’or, valeur prisée en temps de crise, a poursuivi son plongeon et est passé vendredi sous le seuil des 1.800 dollars l’once, un seuil plus atteint depuis juillet.

EDF électrisé

L’électricien EDF a été porté par des articles de presse faisant état d’un accord entre Paris et la Commission européenne pour une hausse du prix de l’énergie nucléaire qu’il doit vendre à ses concurrents, ainsi que d’avancées sur son plan de réorganisation. "Cette nouvelle a rehaussé les cibles de prix de l’action par des analystes. C’est positif dans un contexte de rotation sectorielle", qui bénéficie déjà aux valeurs de l’énergie et à celles dépendantes de l’activité économique, ajoute M. Pichard. Le titre a grimpé de 11,03%à 12,99 euros.

Astrazeneca résiste

Le vaccin contre la maladie Covid-19 développé par le laboratoire britannique (+0,28% à 7.770,00 pence) et l’université d’Oxford, dont l’annonce a suscité l’optimisme des marchés en début de semaine, nécessite "une étude supplémentaire", a indiqué le directeur général du groupe après des critiques concernant les résultats annoncés.

Les indices en bref

Paris - CAC 40 : +0,56% à 5.598,18 points

Londres - FTSE 100 : +0,07% à 6.367,58 points

Francfort - Dax : +0,37% à 13.335,68 points

Madrid - IBEX 35 : +1,06% à 8.190,70 points

Milan - FTSE MIB : +0,68% à 22.352,46 points

Zurich - SMI : +0,03% à 10.501,18 points

Amsterdam - AEX : +0,70% à 611,67 points

Bruxelles - Bel 20 : +0,76% à 3.719,36 points

Lisbonne - PSI 20 : +0,97% à 4.651,82 points

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Bourse : baisse de la volatili : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également