Épargne Covid : le gouvernement souhaiterait favoriser les dons d’argent entre générations, défiscalisés ?

Épargne Covid : le gouvernement souhaite favoriser les dons d’argent entre générations, défiscalisées ! © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Les Français ont épargné, de façon le plus souvent contrainte, un pactole de près de 120 milliards d’euros en 2020. Le gouvernement devrait proposer un dispositif permettant que cette épargne serve à l’économie réelle. L’idée serait de favoriser les dons d’argent entre générations, afin que les plus jeunes dépensent l’argent de leurs parents. Malin ?

Publié le

Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

 Epargne Covid, près de 200 milliards à fin 2021

Les compteurs s’affolent. Le pactole amassé par les Français depuis début 2020 ne cesse d’exploser. Avec 110 milliards d’épargne supplémentaires en 2020 par rapport à la normale (130 milliards par an), la Banque de France estime que ce pactole "Covid" serait de près de 200 milliards à fin 2021. Le gouvernement souhaiterait que cette manne soit injectée dans l’économie réelle. Mais voilà, ceux qui épargnent craignent pour leur emploi, ce n’est donc pas si simple.

 Pas de taxes sur l’épargne !

Si les tabloïds misent sur de nouvelles taxes portant sur l’épargne afin de faire grimper leur audience, la réalité est toute autre. Le gouvernement ne cesse de le marteler, non, il n’y aura pas de nouvelles taxes sur l’épargne. Du moins, pas avant les élections :).

 PER, peut mieux faire, peu d’engouement pour les dons d’argent

Le gouvernement pariait pour une orientation massive des fonds versés sur les PER vers le financement de l’économie. C’est bien le cas, mais ni plus ni moins que l’Assurance-Vie. Le fait de pouvoir contribuer au financement de sa résidence principale via un PER n’a pas déclenché non plus un engouement significatif pour les souscriptions au nom des enfants. C’est pourtant un avantage important par rapport au traditionnel PEL que les partent souscrivent au nom de leurs enfants. Un don d’argent sur un PER souscrit au nom d’un enfant étant une bien plus belle opportunité.

 Livret épargne COVID : niet !

Eric Woerth (LR), le président de la Commission des Finances à l’Assemblée, avait proposé en 2020 de son côté la création du livret épargne COVID. Il fallait «  mettre en place un Livret C, un instrument financier très simple garanti par l’Etat dont les fonds iraient vers les TPE et les PME ». Mais cette idée de livret Covid est jugée peu probante par l’exécutif, d’après Les Echos, au motif qu’elle n’est pas adaptée aux règles prudentielles.

 Prêts ou dons entre générations

L’idée du gouvernement serait donc de favoriser les dons d’argent entre générations. Ce qui semble tout de même surprenant, car les professionnels de la gestion de patrimoine savent bien que les Français n’utilisent déjà pas totalement pas les dispositifs existants afin de donner de l’argent à leurs enfants, sans payer le moindre impôt. Par ailleurs, un dispositif exceptionnel, en franchise d’impôts, permet déjà de donner 100.000€ supplémentaires jusqu’au 30 juin 2021.

 Epargne COVID, constituée par les plus aisés

Par ailleurs, 70% de cette épargne "Covid" a été constituée par seulement 20% des Français, donc favoriser le don d’argent entre générations bénéficierait une nouvelle fois aux plus riches. Sans doute un argument qui devrait le gouvernement plutôt vers une autre solution, mais laquelle ? Mince, il va falloir réfléchir...

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Épargne Covid : le gouvernemen : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également