Immobilier : La baisse des prix poussée par la hausse des taux des crédits

Publié le

Bonne nouvelle, les prix de l’immobilier sont à la baisse ! Mais les taux des crédits immobiliers, eux, ne devraient pas suivre le même chemin et repartir progressivement à la hausse...

Immobilier : La pierre ne craint pas la crise ?

Depuis 2009, les prix de l’immobilier n’ont cessé d’augmenter jusqu’à atteindre des records dans les grandes villes, et ce, malgré la crise financière.

Les logements, sur-évalués, sont devenus inaccessibles pour bon nombre d’acquéreurs, contraints d’acheter des surfaces plus petites, de s’éloigner des grandes agglomérations ou de remettre leur projets immobilier à plus tard.

Cette baisse inévitable du pouvoir d’achat ainsi que les durcissements fiscaux des dispositifs d’investissement locatif, notamment le scellier on eu raison de la folle envolée des prix immobilier en France. Une chute du pouvoir d’achat renforcée par la hausse des taux de crédit.

Le saviez vous? : En 2011, les prix de l'immobilier ont augmenté de 14.7% dans la capitale et de 4.3% sur l'ensemble du pays. Les taux de crédit sont passés de 3.9% sur 20 ans début 2011 à 4.35% début 2012

Immobilier : Un marché en baisse, mais sans krach !

Aujourd’hui, l’immobilier semble revenir à la raison. On assiste à un recul des prix des logements, qui devrait se poursuivre cette année. Les professionnels du secteur tablent sur une baisse de 5% dans l’ancien pour 2012.

Les taux de crédits immobiliers marquent également une baisse, toutefois cela ne devrait pas durer. En effet, si les prix à l’achat devraient cesser de grimper, les taux eux devraient repartir à la hausse. Une hausse modérée et régulière, qui pourrait "atteindre 0,20 à 0,30 point d’ici à la fin de 2012" selon meilleurtaux.com. Une hausse qui pourrait renforcer la baisse attendue des prix des logements.

Toutefois, compte tenue des prévisions de baisse des prix, le pouvoir d’achat devraient remonter selon les zones.

Dans la capitale, ou selon les notaires la baisse des prix ne devrait pas être très conséquente, compte-tenu de la rareté des biens à la vente dans certains quartiers, le marché immobilier risque de rester tendu.

Par contre, dans d’autres grandes agglomérations comme Lyon, Nantes, Bordeaux, la baisse des prix devrait être nettement plus significative, de l’ordre de 5%.

Dans certaines régions les prix pourraient baisser de 10%, augmentant considérablement le pouvoir d’achat des acquéreurs, une bonne nouvelle pour les primo-accédants. En revanche, pour ces derniers ne bénéficiant plus du prêt à taux zéro (ptz+), ils seront davantage touchés par la hausse des taux de crédit.

Immobilier : Repère des taux des crédits immobilier

Baromètre national
Durée Taux max Taux de marché Taux min
7 ans
4.10%
3.55%
3.00%
10 ans
4.15%
3.70%
3.25%
15 ans
4.50%
3.95%
3.60%
20 ans
4.75%
4.15%
3.80%

Source empruntis, Mise à jour le 27/03/2012

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Immobilier : La baisse (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également