Epargne retraite : les produits d’épargne retraite revalorisés par la réforme

Publié le

Grâce à la réforme des retraites, les produits d’épargne par capitalisation présentent des nouveaux atouts qui devraient séduire les épargnants...
Epargne retraite : les produits d'épargne retraite revalorisés par la réforme
©stock.adobe.com

Retraite : pour une épargne salariale plus attractive

La réforme des retraite, promulguée le 10 novembre dernier, ne s’est pas contenté de modifier le régime de retraite par répartition en rallongeant de 2 ans la durée de cotisation des français. Elle à également opéré des modifications sur les produits de retraite par capitalisation.

Les français sont inquiets pour leur retraite c’est une évidence. Nombreux sont ceux qui ouvrent des livrets d’épargne ou des contrats d’assurance vie. Mais également des contrats d’épargne salariale perp, perco, même si aujourd hui encore trop peu de salariés des TPE et PME y ont accès.

Les lacunes principales de l’épargne par capitalisation sont la complexité et le manque de souplesse des produits. Afin de rendre plus attractifs ces solutions d’épargne, le gouvernement à mis en place des mesures assouplissant leur dispositif et leur accès.

L’accès a l’épargne se faisant uniquement au moment de la retraite, avec la réforme faudra patienter encore 2 ans, mais votre argent capitalise 2 ans de plus.

Epargne retraite : un Perp plus juste

Le perp est boudé par les français et n’a pas connu de réel succès depuis sa création en 2003. Il est destiné au français non salariés qui n’ont donc pas accès à l’épargne salariale classique.

Afin s’assouplir le dispositif du Perp et le rendre plus attrayant pour les épargnants, plusieurs aménagement ont été adoptés :

  • Une sortie en capital partielle sera désormais possible à hauteur de 20%. Les 80% restant seront toujours versés sous forme de rente.
  • déblocage anticipé du capital pendant la phase d’épargne en cas de décès du conjoint et de surendettement. Ces deux cas de figure s’ajoutent aux quatres autres déjà prévu dans le Perp, l’invalidité sévère, l’expiration des allocations chômage, la liquidation judiciaire pour les non-salariés et l’achat de sa première résidence principale quand on est retraité.
  • Les épargnant vont être mieux informés. les assureurs ont désormais une obligation d’information concernant le montant de la rente viagère. Une estimation devra être fournie chaque année permettant ainsi a l’épargnant de faire évoluer son épargne en anticipant ses besoins au moment de la retraite.

Epargne salariale : un Perco encore plus séduisant

Contrairement au Perp, le perco est plébiscité par les français.
Cet engouement, ne devrait pas faiblir bien au contraire puisque la réforme des retraite lui apporte de nouvelles mesures d’assouplissement :

  • la moitié des somme liées à la participation seront placées automatiquement sur le Perco, a moins que le salariés s’y oppose(mesure également appliquée au pere).
  • 5 jours de congés payés non pris pourront être utilisés pour alimenter le Perco, Pour les entreprises disposant d’un compte épargne temps (CET), 10 jours de congés pourront être épargnés.
  • les entreprises auront désormais l’obligation de proposer des fonds à risques progressivement réduits. C’est à dire l’exposition aux supports financiers risqués devront être réduits au fur et à mesure de l’épargne afin d’éviter une perte lourde de capital au moment de la retraite.
  • le Perco va être proposé a davantage de salariés. En effet désormais si un dirigeant d’entreprise met en place une retraite chapeau pour son compte, il devra obligatoirement la proposer à l’ensemble de ses salariés

Epargne : les cotés négatifs de la réforme pour l’épargne par capitalisation

La réforme des retraite modernise les produits d’épargne tel le Perp et le Perco en leur apportant plus de souplesse, de sécurité en augmentant l’intérêt des épargnants.

Mais une ombre au tableau,la fiscalité des produits d’épargne qui devrait être alourdie. C’est le cas déjà pour l’assurance vie dont prélèvements sociaux sur les intérêts seront a partir de 2011 prélevés chaque années, sortant ainsi du processus d’épargne.

Pour le Perp et le Perco, une taxe prélevée sur l’intéressement et la participation va passer de 4 à 6%. Cette hausse pourrait être répercutée sur les primes des salariés.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Epargne retraite : les (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également