Finance solidaire : La Carac, ambassadrice de l’épargne solidaire

©stock.adobe.com
Epargne solidaire : en 2010 la finance solidaire affiche des chiffres en progression et une meilleure notoriété. Néanmoins,le développement du secteur doit persister, dans cette optique, la Carac, première mutuelle d’épargne, affiche son désird’informer et se positionne comme ambassadrice de la finance éthique...

Publié le , mis à jour le

Epargne Solidaire : Evolution du marché en 2010

Dans un contexte difficile de sortie de crise, l’épargne solidaire au service de l’économie réelle et humaine se sera une nouvelle fois démarquée en
affichant un chiffre global de 2.4 milliards d’€ en mai 2010 soit une évolution de +47% selon Finansol, association professionnelle qui promeut la
finance solidaire. La conviction d’un fort potentiel de marché pour les rares acteurs solidaires et notamment la Carac, 1ère mutuelle d’épargne en
France.

Ainsi Joël MAZEAU, Responsable des partenariats et spécialiste de l’épargne solidaire au sein de l’établissement indique deux faits essentiels liés à cette évolution. Premièrement les conséquences de la crise qui ont conforté la notoriété de la finance solidaire, pour preuve 13% des français connaissaient le procédé en 2001 contre 50% en 2010. Deuxièmement, le spécialiste évoque l’importance de la loi de modernisation de l’économie qui depuis le 1er janvier 2010 met en avant l’épargne salariale solidaire, celle-ci représente à ce jour 42% de l’encours.

Epargne Solidaire : Positionnement de la Carac

Dans cet environnement, la Carac revendique avec ferveur ses valeurs mutualistes fondées sur le partage, le respect et la proximité. Des
fondamentaux qui lui assurent une progression de souscriptions de +7,60 % en 2009 (320.291 adhérents) orientant par la même occasion ses
indicateurs financiers sur le même trend.

Les chiffres 2010 de la Carac seront communiqués sous peu, pour l’heure l’établissement qui conçoit, gère et distribue ses produits, confirme en ce
début d’année 2011 son engagement éthique en proposant un taux de rendement net de 4 % sur le contrat Entraid’Épargne Carac et 3.90 % sur le
fonds en euros du contrat Carac Profiléo.

Deux contrats d’Assurance Vie performants et solidaires, (optionnel sur le contrat Carac Profiléo), l’épargnant redistribue 1% de ses versements
à l’association de son choix (Association des Paralysés de France, Arc En Ciel, Mécénat Chirurgie Cardiaque et Solidarités Nouvelles face au
Chômage). En plus de la fiscalité avantageuse du placement, les dons réalisés bénéficient d’une réduction d’impôts pouvant aller jusqu’à 75 %.

L’offre solidaire est pour le moment restreinte sur le marché, Joël Mazeau n’hésite pas à désigner l’Assurance Vie solidaire comme le "parent
pauvre" de la finance responsable, en cause une offre de ce type de placement encore peu développée. A ce titre, l’assurance vie
devrait devenir un axe de développement important dans les années à venir. (NB. La Carac s’est déjà développé sur ce secteur… depuis 85 ans, elle
est aujourd’hui le premier collecteur d’assurance-vie solidaire.
).

© Fotolia.com

En nombre d’épargnants

Le marché de la finance solidaire est principalement composé de 5 classes de produits : assurance vie, actionnariat, épargne salariale, livret
bancaire et opcvm.

Epargne Solidaire : Comportement des Français

Même si la notoriété de l’épargne solidaire est en net progrès, les Français semblent toujours fébriles pour y souscrire, ainsi 67% d’entre eux
considèrent l’idée d’utiliser ce moyen d’épargner juste attrayant, le passage à l’acte est donc laborieux.

Joël MAZEAU rappelle que la crise n’est pas si loin et qu’elle a échaudé bon nombre d’épargnants en réveillant des réticences vis à vis des acteurs
financiers. Il faut donc informer au maximum les Français pour qu’ils renouent avec la confiance. Par ailleurs, l’approche pédagogique s’avère primordiale, ceux-ci présentent des lacunes vis à vis du vocabulaire financier traditionnel, le secteur solidaire rajoute malheureusement son lot d’amalgames généralement fondés sur des informations erronées. (ex : confusion entre épargne solidaire et ISR etc...)

Différences entre Epargne Solidaire et ISR : l’épargne Solidaire est un moyen d’épargne qui intègre des mécanismes de solidarité (dons caritatifs, soutien d’entreprises à forte utilité sociale dans les secteurs de l’environnement, du social et logement, de l’emploi et de la solidarité internationale). L’ISR, investissement socialement responsable est une approche de gestion financière qui prend en compte des critères extra-
financiers (sociaux, environnementaux, éthiques et de gouvernance d’entreprise) en sus des critères financiers classiques, sans oublier la
performance financière.

Carac : Epargne Solidaire pour les nuls

Sans conteste, la Carac communique haut et fort son désir d’accompagnement du particulier dans cette quête solidaire. Après le combat contre les
idées reçues engagé en novembre 2010, la mutuelle d’épargne souhaite vulgariser et présenter de façon pédagogique l’épargne solidaire au travers
d’un ouvrage de la collection "Pour les Nuls " afin de combattre les a priori.

Ce livre sera disponible en Mai 2011 sous les traits jaunes et noirs des éditions First en collaboration avec Eric Larpin, journaliste et écrivain,
spécialiste de l’économie sociale et solidaire gratifié en 2005 du prix Jacques Moreau Crédit Coopératif.

Une initiative novatrice qui confirme le souhait de la Carac d’informer et d’ancrer durablement la finance solidaire comme une pratique courante pour les Français.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Finance solidaire : La (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également