Crédit immobilier : Forte baisse du pouvoir d’achat des Français

Publié le , mis à jour le

Crédit immobilier : A dossier équivalent, il devient de plus en plus difficile d’obtenir un prêt immobilier. Selon le courtier Empruntis le nombre de ménages finançables à baissé de 15% en huit mois seulement...
Crédit immobilier : Forte baisse du pouvoir d'achat des Français
©stock.adobe.com

Immobilier : obtenir un crédit devient difficile

Depuis le mois d’octobre 2010, les taux de crédit immobilier ont augmenté de 0.8 points et se sont stabilisés en juin. De leur coté les biens immobiliers ont pris de la valeur surtout dans les grandes villes ou les prix au m² battent des records.

Baromètre national au 06/07 2011
Durée Taux max Taux de marché Taux min
7 ans
4.20%
3.60%
2.97%
10 ans
4.30%
3.75%
3.30%
15 ans
4.50%
4.05%
3.70%
20 ans
4.77%
4.30%
3.90%

Source empruntis

Le constat est logique, le pouvoir d’achat des Français en immobilier baisse. Selon le courtier empruntis "sur 100 dossiers qui étaient finançables entre octobre et décembre 2010, 15 ne le sont plus aujourd’hui sur une durée d’emprunt équivalente".

Obtenir le meilleur taux de crédit possible est plus que jamais une priorité pour les accédants. Il faut donc comparer entre les différentes offres des banques ou faire appel à un courtier spécialisé pour réduire le coût de son crédit.

Crédit immobilier : vers un blocage du marché ?

Une baisse des taux, qui permettrait de relancer le marché n’est pas prévue pour le moment. Des taux qui pourraient même repartir à la hausse dès la rentrée de septembre si les banques ne réévaluent pas leurs barèmes durant l’été.

D’autant plus que le taux de la BCE vient d’être augmenté à 1.50%, une hausse qui ne devrait avoir qu’un faible impact sur les taux fixes si l ’OAT reste stable, d’après les professionnels du secteur.

Une chose est sure c’est que les difficultés grandissantes d’obtenir un crédit vont faire sensiblement baisser la demande. Plus frileux et plus attentistes, les acheteurs vont se faire plus rares et les négociations bien plus laborieuses avant d’aboutir à l’achat.

Le marché immobilier risque de se bloquer et les vendeurs n’auront pas d’autre choix que de baisser leur prix s’ils veulent vendre. surtout dans les grandes villes ou les prix se sont littéralement emballés. On assiste déjà aux premières baisses dans certaines régions conséquence directe d’une chute des volume de ventes immobilières.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Crédit immobilier : Forte (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également