Immobilier : Hausse surprise des prix à Paris en octobre

Publié le

Alors qu’on s’attendait à une poursuite de la décrue des prix de l’immobilier à Paris, en Octobre les prix repartent à la hausse. Une situation qui ne devrait cependant pas durer...
Immobilier : Hausse surprise des prix à Paris en octobre
©stock.adobe.com

Immobilier : rebond des prix à Paris

Après avoir atteint des records, les prix des logements parisiens avaient commencé à baisser à partir du mois de juillet (-4,1% sur les promesses de vente signées entre juillet et septembre 2011). Contre toute attente, on assiste à un rebond des prix à la vente de 1.5% en octobre.

C’est ce que nous apprend, le courtier immobilier, MeilleursAgents.com dans son 32 ème Baromètre mensuel des prix de l’immobilier résidentiel à Paris et en île de France.

Autre département touché, par cette hausse, le Val de marne (94) qui affiche une hausse de 1.2% en octobre. Le reste de l’Ile de France ( Haut de seine, Seine et marne et la grande couronne) affiche toujours des prix moyens à la baisse.

Premières victimes de cette hausse des prix, les petites surfaces parisiennes (studio et deux pièces) dont les prix se sont envolés de 2,2% en octobre alors que les grandes surfaces sont restées assez stables (+0,5%). Des logements plus chers à Paris, mais seulement dans les arrondissements les plus cotés, dans les zones moins recherchés, la tendance est plutôt stable.

Alors pourquoi cette hausse localisée et soudaine ? La raison est assez logique, de nombreux investisseurs ont mis en vente leurs biens afin d’échapper à la réforme des plus values immobilières. Après une certaine pénurie de biens de qualité dans la capitale, ces biens ce sont vendus comme des petits pains et au prix fort. Des ventes concernant principalement les petites surfaces plus accessibles financièrement (63% des transactions) en partie grâce au nouveau ptz+ mis en place au 1er janvier 2011.

Immobilier : vers un rééquilibrage du marché

La baisse des prix des logements sur Paris ainsi que sur l’ensemble du pays, qui à débutée en juillet devrait s’accentuer dans les prochains mois.

En cause, une baisse de la solvabilité des emprunteurs occasionnée par plusieurs facteurs :

  • Une hausse des taux de crédit : Les taux des crédits immobiliers devraient remonter progressivement, poussés par la hausse du taux d’emprunts d’Etat. Cette hausse va réduire la capacité d’emprunt des acheteurs déjà limitée par les prix actuels des logements.
  • Un recentrage des dispositifs d’aide à l’accession et à l’investissement immobilier : Le projet de loi de finance 2012 prévoit un recentrage des dispositif scellier et ptz+. Le PTZ sera dès le 1er janvier 2012, réservé à l’achat d’un logement neuf et sous conditions de ressources et de fait ne profitera plus à tous les primo-accédants. Quand au scellier, la fin du dispositif dès 2013, vient d’être adopté par l’Assemblée Nationale. Son avantages fiscal, passera à 13% pour les toutes les ventes non BBC signées chez notaire après le 31 mars 2012.

Une hausse des taux et des mesures gouvernementales qui vont lourdement peser sur le pouvoir d’achat des français et donc sur la demande. On devrait logiquement assister à une baisse des prix et un rééquilibrage du marché immobilier.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Immobilier : Hausse surprise : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également