Marre de votre PERP moribond, truffé de frais ? Transférez votre PERP, optez pour moins de frais, plus de performances !

©stock.adobe.com
Nombre d’épargnants sont insatisfaits de leur PERP. Mal conseillés à la souscription, ou PERP le plus souvent mal choisi, parmi ces vieux PERP de la 1ère génération, truffés de frais, avec des rendements pathétiques. Ces PERP sont dans leur grande majorité déjà au-delà des conditions à respecter pour demander leur clôture anticipée (mini-perp), ces épargnants pensent alors qu’ils n’ont aucune autre issue que de patienter jusqu’à leur retraite. Erreur ! Le transfert de leur PERP auprès d’un autre établissement est possible !

Publié le

L’assurance-vie ne se transfert pas, le PERP si !

Beaucoup d’épargnants l’ignorent encore, mais un PERP peut se transférer, sans souci, d’un établissement à un autre. Alors, si comme beaucoup d’épargnants, vous avez été un des premiers à céder à ces PERP bancaires, truffés de frais, servant des rendements pour le moins pathétiques, étudiez avec attention les opportunités qui se présentent à vous : Transférez votre PERP ! Non seulement vous pouvez bénéficier d’offres de bienvenue, mais surtout, vos frais de transfert sortant, que ne manquera pas de vous facturer votre banque, vous seront remboursés !

Les PERP récents sont sans frais sur les versements !

Sans frais sur versements, sans frais sur les rentes versées, cela sonne déjà bien meilleur pour les épargnants, soucieux d’avoir des revenus complémentaires lors de leur retraite.

Frais de transfert de PERP remboursés !

Le hic souvent est que les banques ont mis des frais de transfert prohibitifs, de l’ordre de 3 à 5% pour dissuader les épargnants d’aller épargner à meilleur compte. Fort heureusement, les établissements dynamiques, certains de la qualité de leurs offres, n’hésitent pas à vous rembourser ces frais de transfert. Profitez-en !

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Marre de votre PERP moribond, : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également