Bourse : la gestion des OPCVM

Publié le , mis à jour le

Pour l’épargnant faire un choix entre les différents modes de gestions de ses OPCVM n’est pas chose aisée. La bourse est imprévisible, il est donc est important d’utiliser un mode de gestion adapté au profil de risque de l’épargnant. Quelles sont les solutions de gestion des OPCVM ?

Bourse : Les OPCVM

Les organismes de placements collectifs en valeurs immobilières sont divisés en deux classes :

  • Les Sicav (Société d’Investissement à Capital Variable) : les Sicav diversifiées, les Sicav actions, les Sicav obligations, les Sicav court terme ...
  • Les FCP (fond commun de placement) : FCPI, FIP, FCPR, FCPE, FCIMT

La gestion d’un portefeuille d’OPCVM est différente d’un compte-titres car chaque OPCVM équivaut à un petit compte-titres composé de plusieurs valeurs. Un gestion complexe qui est gérée par des établissement spécialisés.
Les sociétés de gestion proposent différents modes de gestions en fonction du profil de risque de l’investisseur.

OPCVM : la gestion passive ou indicielle

La stratégie de la gestion active consiste à acquerir un OPCVM dans le but de le conserver sur une longue durée.

Le principe est de reproduire avec exactitude à petite échelle, la composition d’un marché boursier de référence (CAC 40,le Dow Jones...), utilisé à titre de comparaison pour un fonds d’investissement.

Il n’y a aucune réelle décision à prendre autre que de suivre fidèlement l’indice de référence. Le gestionnaires doit recomposer son portefeuille boursier à chaque hausse ou baisse de la valeur de l’indice.

Le but de cette solution de gestion, n’est pas de réaliser une performance maximale mais une performance relative moins risquée.

OPCVM : la gestion active

Le but de la gestion active est d’anticiper l’évolution des cours boursier afin d’obtenir une surperformance sur l’indice de référence en achetant et revendant ses OPCVM. Des outils d’analyses permettent aux gestionnaires de choisir les OPCVM susceptibles d’avoir un rendement plus élevé que le marché réferent.

Ce mode de gestion est utilisé par la plupart des fonds et impliquent de nombreuses transactions boursières et donc des frais de gestion élevés.

OPCVM : la gestion fondamentale

Ce mode de gestion se base sur une analyse précise des fonds :

  • secteur de l’entreprise
  • résultats
  • perspectives financières
  • conditions économiques...

Ce mode de gestion impliquent un parfaite connaissance de l’entreprise dans les OPCVM composant le portefeuilles du gestionnaire.

Si ces trois modes de gestions ne répondent pas à la même ligne de conduite par rapport au risque boursier, elles peuvent toutefois s’avérer complémentaires.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Bourse : la gestion des (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également

Enregistrer au format PDF Téléchargez cet article (PDF)