Inocap Santéau 2013

Publié le

Inocap Santéau 2013 : proposé par Inocap ,investi principalement en PME des secteurs de la santé et de l’eau.

FCPI Santéau 2013 : caractéristiques

Santéau 2013 est un FCPI dynamique principalement investit dans des PME sélectionnées dans des secteurs spécialisés dans l’amélioration du quotidien : la gestion de l’eau (distribution, traitement, assainissement construction et maintenance des infrastructures) et du secteur de la santé orienté vers les techniques d’amélioration la vie au quotidien.

Le FCPI Inocap Santeau 2013 est ouvert à la souscription du 27 mai au 30 juin 2013, avec un minimum de souscription de 1 000 €. La valeur de la part à la constitution s’élève à 100 €.

Le placement est bloqué pendant 6 ans minimum soit jusqu’au 30 juin 2019, prorogeable 1 fois 1 an, soit jusqu’au 30 juin 2020 maximum sur décision de la société de gestion.

Les fonds sont investis à 90% dans des PME innovantes cotées principalement sur des marchés à faible liquidité (Eurolist, Alternext, Marché libre) et les 10% restant sont diversifiés librement entre obligations et fonds monétaires.

Inocap Santeau 2013 : Réduction d’impôt

FCPI : Un placement à risques !
La réduction d’impôt ne doit pas faire oublier les risques de perte de capital de ce type d’investissement ! Les FCPI et FIP s’adressent à des investisseurs avertis. Ces placements sont par nature des placements à risques qui ne doivent pas représenter une part importante de vos actifs.

Le FCPI Santeau 2013, offre :

  • une réduction d’impôt sur la fortune égale à 45% de l’investissement (y compris les droits d’entrée) plafonnée à 18 000 €.
  • Exonération de votre assiette ISF de 90% du montant investi pendant la durée de vie du Fonds (valorisé au 31/12 de chaque année).
  • Une exonération totale de l’impôt sur les plus-values (hors CSG-CRDS et prélèvements sociaux)

Les frais de souscription, d’un montant maximum de 5 %, comptent également pour la réduction d’impôt. Il est important de noter qu’il s’agit bien d’une réduction du montant de l’impôt à payer, et non pas seulement une réduction du montant des revenus soumis à l’imposition.

Ces frais de souscription peuvent être par ailleurs négociés, comme c’est le cas pour bon nombre de placements, selon le canal de distribution. Plusieurs courtiers, via Internet, proposent des frais très réduits, voir nuls, sur plusieurs FCPI.

Les frais de gestion ne sont par contre jamais négociables.

Enfin, les plus-values, en sortie de placement ne sont pas imposables sur le revenu, seuls les prélèvements sociaux seront à acquitter. Pour en savoir plus sur FCPI et la fiscalité, consultez le détail de la défiscalisation FCPI.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Inocap Santéau 2013 : Publiez un commentaire ou posez votre question...