Ecotech et développement durable

Publié le , mis à jour le

Ecotech et développement durable (Turenne Capital) est un FCPI thématique, orienté protection de l’environnement et développement durable. Détails des orientations de gestion, frais, réduction fiscale sur le FCPI Ecotech et Développement durable ...

Ecotech et développement durable : FCPI

Ecotech développement durable est un FCPI proposé par Turenne Capital.

Ecotech et développement durable prône l’echotechnologie

Ecotech et développement durable est un FCPI orienté protection de l’environnement et développement durable.

L’objectif de ce fonds est d’investir dans tous les secteurs d’activité présentant un caractère innovant, et notamment les technologies en matière d’industrie, de services et de produits écologiquement responsables, un placement dans l’ére du temps.

60 % du portefeuille est investi dans des sociétés innovantes ayant développé des technologies à un stade de développement bien avançé, des entreprises de croissance principalement non côtées présentant un chiffre d’affaires significatif.

40 % de l’actif du fonds sera géré directement ou via des OPCVM, notamment sur des actifs de types monétaires, actions et obligations pour une croissance active.

Ecotech et développement durable : Réduction d’impôt

FCPI : Un placement à risque !
La réduction d’impôt ne doit pas faire oublier les risques de perte de capital de ce type d’investissement ! Les FCPI et FIP s’adressent à des investisseurs avertis. Ces placements sont par nature des placements à risque qui ne doivent pas représenter plus de 5 à 10% de vos actifs.

Le FCPI Ecotech et développement durable, comme tout FCPI, permet une réduction d’impôt égale à 25% de l’investissement (y compris les droits d’entrée), dans la limite de 12.000 euros pour une personne seule et 24.000 euros pour un couple soumis à l’imposition commune.

Les frais de souscription, d’un montant maximum de 5%, comptent également pour la réduction d’impôt. Il est important de noter qu’il s’agit bien d’une réduction du montant de l’impôt à payer, et non pas seulement une réduction du montant des revenus soumis à l’imposition.

Ces frais de souscription peuvent être par ailleurs négociés, comme c’est le cas pour bon nombre de placements, selon le canal de distribution. Les frais de gestion ne sont par contre eux jamais négociables.

Enfin, les plus-values, en sortie de placement (après 8 ans) ne sont pas imposables sur le revenu, seuls les prélèvements sociaux seront à acquitter. Pour en savoir plus sur FCPI et la fiscalité, consultez le détail de la défiscalisation FCPI.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Ecotech et développement (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également