Budget : Un enfant ça coûte combien ?

Publié le , mis à jour le

Lorsque l’on décide d’avoir un enfant, on s’inquiète souvent des dépenses supplémentaires à prévoir au budget afin d’accueillir ce petit être et l’élever dans les meilleures conditions...

Budget : chaque enfant pèse sur le portefeuille

Il est impossible d’évaluer précisément les sommes que devront débourser les parents de la première couche à l’appartement d’étudiant.

Cela dépend de trop nombreux facteurs, la place dans la fratrie, le train de vie des parents, les orientations scolaires ou le lieu de résidence...

Très peu d’études ont été réalisées sur ce sujet un peu dérangeant. Or, il n’est pas question d’appliquer un code barre à nos enfants mais de prévoir afin de se préparer au mieux à des dépenses importantes.

Car une chose est sûre, plus la famille s’agrandit, plus le budget doit être révisé à la hausse dans de nombreux domaines (voiture, logement, vacances, habillement, nourriture, santé...).

Budget : le coût de l’enfant augmente avec l’âge

L’Insee a établi des unités de consommation permettant d’évaluer l’impact de la présence d’un enfant au sein d’un foyer sur la consommation.

© Fotolia.com/DR
Source Insee



Les dépenses des parents ne sont pas linéaires dans le temps. Durant les premières années de vie d’un enfant, le budget le plus conséquent est le moyen de garde (nourrice ou réduction des revenus suite à un congé parental...).

De la naissance au 3 ans le budget moyen des couches jetables peut atteindre facilement les 1.500 € et une assistante maternelle coûtera dans les 300 à 400 € par mois selon les aides.

Ensuite les dépenses s’allègent au moment de l’entrée en maternelle jusqu’au collège. A partir de la sixième, les frais augmentent progressivement pour atteindre leur apogée lors des études secondaires et de l’entrée dans la vie active.

En effet, à ce stade, les dépenses peuvent être extrêmement élevées en fonction du cursus scolaire choisi. Les frais peuvent dépasser les 6.000 € par année scolaire.

Budget enfant : il faut épargner !

En 2009, 13,5 % des personnes vivaient en dessous du seuil de pauvreté (à 60 % du niveau de vie médian), soit 8,2 millions de personnes (+0,5 points par rapport à 2008).

Les ménages les plus touchés étant les familles monoparentales et les familles nombreuses.

Les dépenses contraintes ou pré-engagées représentent 28 % du revenu disponible brut et sont en augmentation : frais liés au logement, à l’eau, au gaz, à l’électricité, aux assurances…

Pour subvenir aux besoins de ses enfants et gérer les coups durs sereinement, il faut surveiller son budget de près. Il est également fortement conseillé d’épargner, notamment pour financer leurs études, généralement les dépenses les plus lourdes pour les parents.

Du livret enfant au livret jeune en passant par le classique livret A, les solutions d’épargne ne manquent pas. L’assurance-vie offrira par ailleurs des avantages sur un plan successoral.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Budget : Un enfant ça coûte : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également

Enregistrer au format PDF Téléchargez cet article (PDF)