Hausse de la CSG au 1er janvier 2018, baisse des cotisations seulement en septembre, 6 milliards d’euros sous le tapis...

Publié le , mis à jour le

Les Français seront une nouvelle fois mis à contribution dès le 1er janvier 2018. La hausse de la CSG de 1.7 points ne sera contrebalancée qu’à hauteur de 70% pour les salariés du privé par une baisse des cotisations salariales. La baisse de l’ensemble des cotisations sociales promises par le candidat Macron, ne sera effective qu’en septembre. L’écart de calendrier fait apparaître pas moins de 6 milliards d’euros en faveur de l’Etat. Il faut bien tenter de remplir le gouffre...

Un décalage de calendrier en faveur de l’Etat...

21 milliards d’euros de baisse de cotisations sociales sur les salaires, compensés par la hausse de 1.7 points de la CSG. Sauf que, si la hausse de la CSG sera bien effective au 1er janvier 2018, la baisse promise des cotisations chômage et maladies ne sera effective en totalité qu’en septembre 2018. Un petit tout de passe-passe que l’on comprend aisément, une économie de 6 milliards d’euros à la clé. Et puis, les années suivantes, les salariés seront de toute façon, les grands gagnants. A moins que...

Suppression des cotisations chômage et maladie sur les salaires contre hausse de la CSG

Pour les salariés du privé, la hausse de la CSG sera compensée par la suppression des cotisations chômage et maladie sur les salaires. Le calcul est vite fait, les salariés seront gagnants, de l’ordre de 20€ sur un SMIC, 30 euros par mois pour un salaire de 2.000€ et 87€ pour un salaire de 5.000€.

Pour un salarié gagnant 3150 euros bruts par mois, la CSG augmentera de 52,61 euros mais la disparition des cotisations chômage et maladie lui permettront d’économiser 99,23 euros. Soit un gain mensuel de 46,61 euros (559,35 euros par an) cite pour l’exemple le Parisien.

Mais pour les retraités, et les fonctionnaires, la suppression des cotisations chômage ne constitue pas un avantage financier, et pour cause...

Ceux qui ne paient pas les cotisations chômages (les retraités !), ceux qui perçoivent des revenus autres que ceux issus du capital, comme les revenus locatifs... Les fonctionnaires également sont impactés, la suppression des cotisations chômages ne les concernant pas. Sur ce dernier point, le gouvernement a fait savoir qu’une compensation serait à l’étude, à voir avec le projet de loi de finances...

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Hausse de la CSG au 1er (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également

Enregistrer au format PDF Téléchargez cet article (PDF)