Fonds euros : scandale à venir sur l’eurocroissance

Publié le

Un véritable scandale ! Transférer des plus-values latentes des fonds euros classiques vers les fonds euro-croissance pour les rendre plus attractifs ! Alors que les fonds eurocroissance sont un échec total, à juste titre, le gouvernement se prépare à appliquer une nouvelle ponction sur les fonds euros classiques afin d’imposer son placement, dont personne ne veut !
Fonds euros : scandale à venir sur l'eurocroissance
©stock.adobe.com

Fonds euro-croissance, le but recherché est sain, mais le placement proposé ne l’est pas !

Les fonds eurocroissance, instaurés par le gouvernement, pour tenter de contribuer davantage au financement de l’économie réelle est un échec. Si le but à atteindre est bien partagé par tous, financer davantage l’économie réelle est du simple bon sens, imposer ce type placement long terme, sans aucune visibilité de rendement avant son terme, est une bien mauvaise proposition. Comment construire son épargne retraite sans aucune vue sur le rendement réel de son placement pendant 8 ans ?

En fait, le souci est très basique. Les fonds eurocroissance affichent des rendements intermédiaires, chaque année, mais cela ne dit rien sur le rendement final, obtenu au terme du placement. Une année pouvant être dans le rouge et aboutir au final à un rendement bien différent. D’un autre côté, les assureurs ne peuvent s’engager sur des performances minimales attractives, les aléas de l’économie réelle faisant que sur 8 ans, plusieurs cycles économiques peuvent se chevaucher. La solution passe forcément par un autre type de placement. Mais non, le gouvernement s’obstine et veut forcer sa proposition. Comment compte-t-il s’y prendre ? En plombant encore davantage les fonds euros ! C’est juste du vol !

Alors pour inciter les épargnants à s’intéresser à ce placement, le gouvernement veut frapper là où cela fait mal : ponctionner un peu plus les fonds en euros ! Promis de toutes façons à une baisse des rendements, le gouvernement souhaite appuyer un peu plus sur le dos des rendements des fonds euros pour les faire s’écrouler.

  • Un décret ubuesque, du non-sens financier de 1er ordre !

Ce décret est en cours de rédaction. Il « projette de façon inique et occulte de piocher dans le patrimoine commun des 17 millions de Français détenteurs d’un contrat d’assurance vie en euros pour rendre l’euro-croissance plus attractif », dénonce l’Arcaf (Association nationale des fonctionnaires épargnant pour la retraite) dans une pétition rendue publique le 29 novembre.

  • Ni plus ni moins que du vol !

Ainsi, pour tenter de lancer l’euro-croissance , ce décret envisage de permettre à l’assureur de déporter, du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2018, « certains actifs en plus-values latentes des fonds euros vers les fonds euro-croissance, dans une proportion à déterminer » dès lors qu’un assuré transférera son épargne d’un fonds en euros vers un euro-croissance.

Pour Guillaume Prache, président de l’Arcaf, le constat est clair : il s’agit d’un détournement pur et simple. « Les plus-values latentes, c’est-à-dire non réalisées, générées par la gestion des actifs correspondant aux primes investies sur les fonds en euros appartiennent à la communauté des assurés », rappelle-t-il. Ces sommes, aujourd’hui très importantes (en 2014, la marge de solvabilité des assureurs grimpait de 3,7 % à 17,2 % en intégrant les plus-values latentes), sont « mutualisées et contribuent ainsi à sécuriser les rendements futurs versés aux épargnants, poursuit Guillaume Prache. C’est pourquoi, lorsqu’un assuré décède ou transfère son contrat en euros, ces plus-values latentes restent dans la communauté. Or le gouvernement s’apprête à faire une entorse à ce principe fondamental de mutualisation, lorsqu’il y aura transfert d’un fonds en euros vers un fonds euro-croissance. C’est à mon sens d’autant plus inique que ce sujet extrêmement complexe demeure incompréhensible pour 99 % des Français ».

Une pétition pour protester contre ce scandale qui peut être encore évité !

L’Association nationale des Fonctionnaires Épargnant pour la Retraite (), (membre de la FAIDER -* Fédération des Associations Indépendantes de Défense des Épargnants pour la Retraite qui représente 1,5 millions d’assurés -* et membre de la Fédération Européenne des Épargnants -* -* qui s’opposent également à ce projet) appelle donc tous les assurés vie en euros à :

  • signer la pétition
  • protester auprès de votre député et de votre sénateur,
  • et pour celles et ceux qui ont épargné au travers d’une association souscriptrice d’assurance vie, écrire aux présidents de ces associations pour leur demander de ne pas souscrire de contrat « euro croissance », afin d’éviter tout appauvrissement des assurés en euros.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Fonds euros : scandale à (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également