Épargner avec l’assurance-vie : le guide de la Fédération Française de l’Assurance

©stock.adobe.com
Dans le cadre de la semaine de l’éducation financière qui se tient du 22 au 28 mars, la Fédération Française de l’Assurance publie un guide intitulé Epargner avec l’assurance vie pour accompagner les particuliers dans leur décision d’épargne de long terme et pour les aider à choisir le contrat d’assurance vie le mieux adapté à leur profil et à leur projet, grâce à une série de questions clefs et de bons réflexes à adopter.

Publié le

Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Epargner avec l’assurance vie

Cette publication, qui vient compléter la collection « L’assurance en pratique », a obtenu de la Banque de France – opérateur de la stratégie nationale d’éducation financière – le label EDUCFI qui atteste de la pédagogie et de la neutralité des messages délivrés dans le guide, sur un mode simple, accessible et gratuit.

«  Je me réjouis de la publication du guide « Epargner avec l’Assurance Vie » qui s’inscrit pleinement dans la mission d’éducation financière portée par la Fédération Française de l’Assurance. Il est de notre responsabilité de protéger nos concitoyens en leur permettant de choisir de façon éclairée les solutions d’assurance les plus adaptées à leur profil et à leur projet », déclare Florence Lustman, Présidente de la Fédération Française de l’Assurance.

Épargner à court et à long terme

Épargner consiste à mettre de côté l’argent que l’on ne dépense pas pour financer des besoins et des projets futurs. L’épargne de long terme n’a pas vocation à être accessible immédiatement contrairement à l’épargne de court terme. Elle la complète et permet, en étant investie sur un horizon plus long, de constituer un capital avec une perspective de performance plus importante. Mettre de l’argent de côté pendant plusieurs années sert à préparer l’avenir.
Pour bien placer son argent sur une longue durée, il faut évaluer soigneusement ses besoins et ses projets en répondant aux questions suivantes :

  • Quelle est ma capacité d’épargne longue ?
  • À quoi est destiné cet argent ?
  • Ai-je besoin que cette épargne reste disponible ?
  • Suis-je prêt à prendre un peu de risque ?

L’assurance vie, une épargne flexible et diversifiée

Les atouts de l’assurance vie. L’assurance vie est un produit d’épargne de long terme ouvert à tous, pour tous les budgets. L’assurance vie est un produit très souple : vous décidez librement de la fréquence et du montant de vos versements et du moment auquel vous souhaitez effectuer des retraits. L’assurance vie a la particularité de pouvoir être transmise à qui vous souhaitez.

Six bons réflexes pour bien choisir la composition de son assurance vie

  1. Se laisser guider par son conseiller dans le choix des supports financiers (fonds en euros, fonds « EuroCroissance » ou unités de compte).
  2. Diversifier son épargne pour aligner judicieusement sécurité et rendement, en fonction de sa tolérance au risque et de son horizon de placement.
  3. Respecter la durée de placement recommandée pour augmenter ses chances de plus-values.
  4. Se renseigner sur les différents types de frais : ils peuvent varier d’un contrat et d’un support à un autre.
  5. Vérifier le risque propre à chaque support.
  6. Faire le point régulièrement avec son conseiller pour vérifier que les supports restent adaptés à sa situation et aux éventuelles évolutions de ses projets.

L’assurance vie, comment ça marche ?

Le guide « Épargner avec l’assurance vie » publié par la FFA répond à 10 questions clés pour comprendre le fonctionnement de l’assurance vie, notamment sur :

  1. l’ouverture d’un contrat d’assurance vie. Avant toute souscription, il est important par exemple de vérifier le montant minimum nécessaire pour le premier versement, ainsi que le niveau de frais prélevés et de regarder également si une proportion minimum d’unités de compte est exigée ;
  2. la désignation des bénéficiaires de son épargne en cas de décès. L’assurance vie a la particularité de pouvoir être transmise à qui l’on souhaite. Il faut donc être précis dans la clause bénéficiaire ;
  3. la gestion de l’épargne. Elle peut être libre ou déléguée ;
  4. les garanties spécifiques à une assurance vie. Plusieurs garanties permettent de sécuriser le capital placé sur une assurance vie, au moment du retrait ou en cas de décès ;
  5. les différents types de frais de l’assurance vie (frais sur versements, frais de gestion, frais d’arbitrage) ;
  6. l’information sur l’évolution de la valeur de l’épargne. L’assureur ou le banquier informe l’assuré au moins une fois par an, dans un relevé, de la valeur de l’épargne constituée, du rendement du fonds euro et de la performance des supports en unités de compte ;
  7. la fiscalité de l’assurance vie. Elle s’applique dans deux situations : lorsque l’on souhaite retirer de l’argent de son contrat (c’est-à-dire procéder à un rachat) et lors du décès de l’assuré ;
  8. les conditions pour disposer de son épargne. Contrairement à certaines idées reçues, l’argent placé sur une assurance vie n’est jamais bloqué ;
  9. l’utilisation de son assurance vie pour sa retraite. Le détenteur d’une assurance vie est libre de choisir quand et comment utiliser son épargne ;
  10. la possibilité de donner du sens à son épargne. Il est possible d’allouer une partie de son épargne sur des supports en unités de compte qui satisfont des critères d’investissement socialement responsables, de financement de la transition énergétique et écologique ou encore solidaires.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Épargner avec l'assurance : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également