SCPI et OPCI ont toujours autant le vent en poupe !

Publié le

Investir dans l’immobilier via la pierre-papier, les Français adorent, notamment via l’assurance-vie. Les encours sur les SCPI et OPCI grand public croient à vitesse grand V. L’atonie du marché de l’immobilier ne semble pas freiner l’engouement des épargnants.
SCPI et OPCI ont toujours autant le vent en poupe !
©stock.adobe.com

SCPI : une collecte en hausse de plus de 14% au premier semestre 2014

Au cours des six premiers mois de 2014, les scpi ont bénéficié d’une collecte nette totale de 1,26 milliard €, en augmentation de 158 millions € (soit 14,4%) par rapport à la même période de 2013. A titre comparatif, la collecte nette des SCPI atteignait, pour l’exercice complet, moins de 900 millions € en 2008 et 2009 [1].

Cette augmentation sensible est essentiellement due aux SCPI Immobilier d’entreprise (+ 148,9 millions €) dont les quatre familles sont en progression par rapport au premier semestre de 2013, avec une croissance particulièrement soutenue des Diversifiées (+ 76,3 millions €, soit + 143,9%) et des Spécialisées (+ 29,5 millions €, soit + 84,2%).

OPCI grand public : un marché de plus de 1 milliard d’euros

Si le marché des opci est important, la partie accessible aux particuliers est beaucoup plus faible. En effet, seuls 9 supports sont "grand public". Ils totalisent un encours de 1,1,29 milliards d’euros à fin 2013 [2], soit plus de +39% de progression par rapport à 2012.

Avec la mobilisation affirmée de grands réseaux de commercialisation de banque et d’assurance, l’OPCI est en train de trouver sa place auprès des particuliers, notamment comme unité de compte immobilière au sein des contrats d’assurance-vie des Français.

L’étude présentée effectuée conjointement par l’AFG et l’ASPIM porte sur 9 OPCI « grand public » accessibles sur le marché au 31 décembre 2013 :

  • 9 OPCI proposées à fin 2013 contre 8 à fin 2012. Un nouvel acteur sur ce segment disposant d’un large réseau de distribution a lancé un nouveau produit courant 2014.
  • forme juridique des OPCI : 8 OPCI sont constitués sont forme de SPPICAV relevant de la fiscalité des revenus de capitaux mobiliers. Un OPCI est constitué sous forme de FPI, relevant de la fiscalité immobilière.
  • nombre de sociétés de gestion : 6 à fin 2013.
  • actif brut : 1,29 milliard € à fin 2013 contre 0,93 milliard € à fin 2012 (+ 39%). L’actif géré
    sous forme de SPPICAV s’établit à 1,24 milliard €. Le seul FPI présent sur le marché depuis
    2012 gère un actif de 0,04 milliard €.
  • actif net : 1,19 milliard € à fin 2013 contre 0,89 milliard € à fin 2012 (+34%). Il convient de noter que l’OPCI « grand public » est autorisé à recourir à l’endettement pour financer ses actifs dans la limite légale de 40% mais en pratique, il n’a recours à l’endettement que de manière très marginale. Ainsi, le montant de l’actif net est très proche de celui de l’actif brut.
  • actif brut immobilier : 0,77 milliard € à fin 2013 contre 0,53 milliard € à fin 2012 (+ 45%)
  • surface cumulée du patrimoine : 202 475 m2 contre 141 699 m2 à fin 2012 (+ 42%).

[1(Source : ASPIM, sept 2014)

[2(source : étude conjointe AFG et ASPIM, déc 2014)

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article SCPI et OPCI ont toujours (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également