Prêt à Taux Zéro : fin de l’aubaine pour le neuf et les zones B2 et C !

Publié le , mis à jour le

Le PTZ (Prêt à Taux Zéro), utilisé à plus de 40% en province, sera supprimé dès 2019 dans les zones détendues (B2 et C). Le PTZ dans le neuf sera également supprimé. La fin de l’aubaine du PTZ est en marche !

Le gouvernement, via la parole de Julien Denormandie, secrétaire d’État à la Cohésion des territoires, a confirmé les mesures de son plan logement pour les quatre années à venir. Le pinel et le ptz sont recentrés sur les zones les plus tendues (A, A Bis et B1). Des abattements fiscaux importants sur les plus-values des terrains constructibles seront accordés, allant jusqu’à 100%.

PTZ : seulement disponible dans les zones tendues

A l’instar du dispositif d’incitation fiscale Pinel, le PTZ sera recentré uniquement sur les zones les plus tendues (A et A bis et B1). Le PTZ ne sera plus proposé dans les zones B à partir de 2018, et ne sera plus éligible aux programmes immobiliers dans le neuf à partir de 2019.

40% des propriétaires concernés en Province

40% des acquisitions effetués en Province ont recours au PTZ. Sa suppression sera donc un coup dur pour le marché de l’immobilier. Les promoteurs réfléchissent d’ores et déjà à proposer des offres alternatives, afin de compenser cette mauvaise nouvelle pour leur activité.

Le prix de l’immobilier en Province devrait donc logiquement baisser davantage, contribuant ainsi à un plus fort décalage entre les prix des zones tendues (A, A Bis et B1) et ceux du reste du pays. Une situation contribuant au clivage et l’impossibilité matériel de changer de région. Est-ce vraiment le souhait de nos dirigeants ? Ils font, dans tous les cas, tout pour que cela se produise.

Abattements fiscaux allant jusqu’à 100% sur les plus-values pour les terrains constructibles dans les zones tendues

Les abattements fiscaux sur les plus-values immobilières en zones tendues sont prévus par l’Etat afin d’encourager la libération du foncier et construire de nouveaux logements. Ils seront "de 100 % pour la vente de terrains permettant de construire du logement social, de 85 % pour du logement intermédiaire, et de 70 % pour du logement libre", selon Julien Denormandie.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Prêt à Taux Zéro : fin de (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également