Bourse : la BCE laisse les investisseurs indifférents

Bourse © stock.adobe.com
Les places européennes ont reculé à l’unisson jeudi, jour d’une réunion sans annonce forte de la part de la Banque centrale européenne.

Publié le

Les marchés européens sans élan après la BCE

Après leur net rebond de la veille, Paris , Francfort (-0,21%) et Londres (-0,16%) ont terminé en légère baisse.
"La politique monétaire dela Banque centrale européenne a été maintenue, conformément aux attentes" résume David Madden, analyste de CMC Markets.
L’institution de Francfort a comme anticipé laissé ses taux inchangés et a confirmé les programmes de rachats massifs de dette. Sur la hausse de l’euro, qui a pris 10% face au dollar depuis mai, sa présidente Christine Lagarde a assuré "surveiller attentivement" la situation, mais sans promouvoir de mesures particulières.
"L’euro reste en phase avec sa tendance de long terme, on n’est pas encore dans des écarts significatifs", pointe Christopher Lhuillier, responsable expert en investissements financiers chez Milleis Banque.

Sur le marché de la dette, les taux souverains européens n’ont pas réagi à la BCE.
Désormais, les marchés européens vont se concentrer à nouveau sur "la façon dont les valeurs technologiques américaines vont se comporter", après les forts remous des derniers jours, selon M. Lhuillier.
Après un premier rebond mercredi, l’indice technologique américain reculait légèrement : à 18H35 (16H35 GMT), le Nasdaq perdait 0,36%. Le S&P 500 reculait de 0,37% et l’indice vedette Dow Jones perdait 0,64%.

"PROGRES" VERS LE MARIAGE PSA-FIAT

A Paris, Peugeot a nettement progressé de 3,13% à 15,96 euros, les investisseurs ayant l’espoir de voir se concrétiser le rapprochement avec Fiat.
"Nous avons continué à faire des progrès dans l’obtention de toutes les autorisations pour réaliser l’accord d’ici la fin du premier trimestre de l’année prochaine", a déclaré jeudi le patron de Fiat-Chrysler, Mike Manley, en marge d’un grand événement de relance de Maserati. "Nous obtenons chaque jour de nouvelles autorisations, tout est +on track+."

A Milan, l’action Fiat a également progressé et gagné 2,85% à 9,89 euros.

LES BANQUES SALUENT LA BCE

Les valeurs bancaires ont avancé à la suite de la réunion de la BCE. BNP Paribas a gagné 0,58% à 37,01 euros, Société Générale 0,55% à 13,25 euros et Crédit Agricole 0,32% à 8,69 euros.

LA GRANDE DISTRIBUTION BRITANNIQUE EN BAISSE

La chaîne de supermarchés Morrisons a fini en queue du FTSE-100 (-4,62% à 186,00 pence). Elle a vu son bénéfice net plonger au premier semestre (achevé début août). La chaîne de distribution a entraîné dans son sillage ses rivales Sainsbury’s (-2,03% à 187,90 pence) et Tesco (-1,61% à 220,00pence).

Les indices en bref

  • Paris - CAC 40 : -0,38%à 5.023,93 points
  • Francfort - Dax : -0,21% à 13.208,89 points
  • Londres - FTSE 100 : -0,16% à 6.003,32 points
  • Milan - FTSE MIB : +0,25% à 19.820,22 points
  • Lisbonne - PSI 20 : -0,64% à 4.326,02 points
  • Zurich - SMI : -0,18% à 10.387,44 points
  • Madrid - IBEX 35 : -0,31% à 6.999,20 points
  • Amsterdam - AEX : -0,28% à 550,50 points
  • Bruxelles - Bel 20 : -0,19% à 3.355,85 points

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Bourse : la BCE laisse (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également