Assurance-vie : Confirmation d’un retour gagnant en 2013

©stock.adobe.com
La collecte est de nouveau en hausse en mai pour l’assurance-vie en 2013. Déjà plus de 8 milliards d’encours supplémentaires depuis le début d’année. La baisse du taux du livret A au 1er août prochain devrait accélérer le mouvement.

Publié le , mis à jour le

Assurance-vie : collecte nette positive de 200 millions d’euros en mai

L’Assurance-Vie a généré une légère collecte nette positive (versements supérieurs aux retraits) en mai, à 200 millions d’euros, selon des chiffres présentés mercredi par la Fédération française des sociétés d’assurance (FFSA).

Sur les 5 premiers mois de l’année, la collecte nette s’est établie à 8,1 milliards d’euros.

"C’est un faible montant si l’on fait référence aux années avant crise mais nous sommes revenus dans le vert par rapport à l’année dernière", a commenté Bernard Spitz, président de la FFSA.

En 2012, l’assurance-vie a connu pour la première fois une décollecte nette (retraits supérieurs aux versements), de 3,4 milliards d’euros.

En cause, la concurrence du livret A et du LDD dont les plafonds ont été relevés, les débats sur la fiscalité de l’assurance-vie qui ont généré de l’invertitude et la diminution de l’endettement des ménages, a résumé Jean-François Lequoy, délégué général de la FFSA.

Bernard Spitz, qui présentait les résultats annuels du secteur, a insisté sur le rôle de l’assurance-vie dans le financement de l’économie réelle et sur l’attachement des Français à ce placement.

Mi-mai, François Hollande a annoncé que l’assurance-vie allait être réformée "pour que les fonds puissent être davantage affectés aux fonds propres des entreprises", sans fournir plus de détails.

Assurance-vie : un retour gagnant en 2013

Avec la prochaine baisse du taux du livret A au 1er août, l’assurance-vie, devrait avoir plus largement les faveurs des épargnants sur le second trimestre. Ses avantages fiscaux sont les seuls rescapés du tour de vis supplémentaire de 2013. De plus l’arrivée à maturité de jeunes fonds en euros investis plus largement sur l’immobilier devrait également inciter les épargnants à lâcher quelque peu le livret épargne affectif qu’est le livret A, pour un profit sensiblement plus élevé.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Assurance-vie : Confirmation : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également