Epargne : la pierre papier a séduit les épargnants au 1er semestre 2010

Publié le

La pierre papier à de nouveau la côte auprès des français. les investissements en SCPI, enregistre une impressionante hausse au premier semestre 2010 et qui pourrait ne pas s’arrêter là...

Les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI), ont enregistrées une belle hausse au premier semestre 2009.
Les doutes des français sur leur retraite et la reprise du marché immobilier, après une année 2009 en berne, ont sans aucun doute contribués à ce succès.

SCPI : 600 millions d’euros investis au 1er semestre

l ’année dernière la rentabilité des SCPI a été très attractive pour les épargnants avec un rendement moyen de de 6.05% sur 2009.
Des chiffres séduisants qui ont enthousiasmés bon nombre d’investisseurs depuis le début de l ’année 2010.

Au premier semestre 2010, 600 millions d’euros ont été investis dans des parts de SCPI. Les placements dans la pierre papier avaient enregistrés une chute vertigineuse en 2009, en passant de 516 millions d’euros au 1er semestre 2008 à seulement, 124 millions à la même période en 2009.

Au total, les 135 SCPI répertoriées ont capitalisées 19.79 milliard d’euros au premier semestre 2010.

SCPI : Le contexte actuel propice aux SCPI

Cette hausse de collecte des scpi ne devrait logiquement pas fléchir au second semestre 2010.
Les coupes de l ’Etat dans les niches fiscales, fragilisent certains produits d’épargne prisés des français, comme l ’assurance vie, et les rendent moins attractifs pour les épargnants.
En parallèle, la pierre papier qui profite d’un immobilier en pleine forme pourrait tiré son épingle du jeu.
S’il n ’y a pas de concurrence avec l ’assurance vie qui draine des dizaine de milliards chaque années, les atouts des SCPI sont très intéressants et la hausse des placements prouve que les épargnant ne s’y sont pas trompés !

En achetant des parts d’une société qui fait de l’investissement locatif, les investisseurs se partagent après déductions des frais, les revenus locatifs.
Un bon moyen de s’assurer un complément régulier de revenu, ce qui est plutôt rassurant dans une période de doute concernant les retraites.

SCPI : les SCPI "fiscales" menacées ?

les SCPI dites "fiscales" ont été intégrées dans le dispositif de réduction d’impôt scellier
Elles permettent l’obtention dès la souscription de la même réduction d’impôt qu’un investissement en immobilier direct.
L’ acquéreur peut alors ajuster son investissement selon ses besoin à l’aide d’un placement.

Grâce à cet avantage fiscal, cette catégorie de SCPI à enregistrée une hausse fulgurante au premier semestre 2010. la collecte nette est passée de 12 millions d’euros en 2009 à 108 millions en 2010.
Des modifications de la loi Scellier, récemment votées par le gouvernement seront effectives dès 2011.
L’avantage fiscal du scellier sera ramené à 13,5 % à compter du 1er janvier 2011, puis 9% en 2012 pour finalement disparaitre en 2013.
Les SCPI Scellier devraient logiquement connaitre une forte augmentation avant la mise en place des restrictions fiscales et finalement décroitre par la suite.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Epargne : la pierre papier a : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également