Immobilier : Comment bien réagir face au marché actuel ?

Publié le , mis à jour le

Immobilier : Crise économique, menace de récession, hausse des impôts sur les plus-values immobilières, baisse des aides à l’acquisition, prix des biens élevés... Le marché immobilier est actuellement très tendu. Difficile pour les vendeurs et les acquéreurs de savoir quelles attitudes et quels choix adopter dans cette période incertaine. Détails...

Immobilier : Acheter / Vendre au juste prix !

Lorsque l’on met en vente un bien immobilier, on souhaite bien-sûr le céder au prix fort et le plus rapidement possible. Mais dans la réalité, il est rare de vendre un bien au-dessus du prix du marché. Avec la hausse des prix de l’immobilier, les vendeurs qui ont tenté le coup, ont été contraints de baisser leur prétention, faute de propositions.

Attention, en surestimant le prix de son logement, le vendeur risque de voir les acheteurs potentiels se diriger vers des biens équivalents proposés eux, au juste prix.

D’autant plus que la récente réforme de l’imposition des plus-values risque de refroidir les acheteurs et investisseurs, qui vont plus que jamais ne lorgner que sur les bonnes affaires pour compenser un manque à gagner à la revente.

Proposer d’entrée de jeux ou corriger au plus vite le prix de départ de votre bien au prix du marché permet de gagner du temps en vendant plus rapidement. Et le temps c’est de l’argent.

Immobilier : Où en sont les prix ?

En une année les prix des logements ont flambé dans les grandes villes françaises, et principalement dans la capitale. Les taux de crédits immobiliers sont eux aussi repartis à la hausse après une période fortement baissière. Actuellement, les Français connaissent certaines difficultés pour emprunter. Heureusement on assiste actuellement à une tendance à la baisse des prix des logements.

A Paris, les notaires ont enfin enregistré une baisse de 1,20% au mois de juillet, alors que les prix avaient flambés de 22,50% sur 1 an en battant des records historiques, jusqu’à plus de 10 000 € le m² dans certains quartiers parisiens.

En province le recul s’est également amorcé, seule l’Ile de France fait de la résistance. Il faut dire que nombreux sont les acheteurs parisiens échaudés par les prix qui se sont rabattus sur la banlieue. La demande restant supérieure à l’offre, les prix continuent de monter. Il faudra une baisse significative des prix à Paris pour renverser la tendance.

Attention ! N’oubliez pas les frais de notaires, qui représentent une somme importante dans votre achat immobilier.

Immobilier : Zoom sur les crédits

Une fois la promesse de vente signée, une étape important dans votre processus d’achat est franchie. Maintenant, il faut trouver le crédit et là, c’est une nouvelle épreuve. Une chose est sûre , pour obtenir de meilleures conditions de prêt, il faut négocier !

Différentes formules de prêts s’offrent à vous : modulable, par paliers, à taux fixe, à taux variable.

Actuellement les crédit à taux variables affichent des taux plus bas que les taux fixes. Mais compte tenu du climat bancaire tendu, vous n’avez aucune garantie que cela dure.

Attention ! N’oubliez pas l’assurance emprunteur, vous pouvez choisir celle qui vous convient et donc souscrire au meilleur prix. Il est important de comparer les offres du marché.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Immobilier : Comment bien (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également