Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Assureur emprunteur : UFC-Que Choisir estime que l’ensemble des emprunteurs pourrait économiser 550 millions d’euros chaque année

Assureur emprunteur : UFC-Que Choisir estime que l'ensemble des emprunteurs pourrait économiser 550 millions d'euros chaque année
Assureur emprunteur : UFC-Que Choisir estime que l’ensemble des emprunteurs pourrait économiser 550 millions d’euros chaque année © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Avec l’effet volume, c’est tout de suite plus évocateur ! Mais en tenant compte des 9,42 millions de crédits immobiliers actuellement en cours, les économies se chiffrent à 58€ par crédit, en moyenne. Et c’est bien là le souci, la moyenne n’est pas significative, car certains emprunteurs se font littéralement plumer, alors que d’autres ont déjà négocié au plus juste leur assurance emprunteur.

Publié le , mis à jour le

Assurance emprunteur : un montant énorme, car non négocié

Lors de la souscription d’un crédit immobilier, les emprunteurs sont souvent attirés par le taux du crédit, mais ne prennent que peu de recul vis à vis de l’assurance emprunteur, obligatoire pour le crédit immobilier. Dans 80% des cas, l’assurance emprunteur de la banque est choisie, alors que bien évidemment, ce que donne la banque sur le taux d’intérêt afin de s’aligner avec la concurrence, est repris sur le coût de l’assurance emprunteur. Nous ne le répéterons jamais assez, seuls les TAEG (taux du crédit incluant l’ensemble des frais) peuvent être comparés.

Près de 59€ d’économies en moyenne par an par crédit immobilier ?

550 millions d’euros d’économies par an, cela peut paraître énorme, mais l’association de consommateurs cherche bien évidemment à mettre en avant l’effet du nombre et il est d’ailleurs peut être sous-estimé. N’oublions pas que les Français possèdent un encours de crédits immobiliers de 1.194 milliards d’euros [1]. Les Français, accrocs aux crédits immobiliers, avec pas moins de 31.4% des ménages français endettés [2], soit un encours moyen par ménage de 126.751€. L’estimation étant que près de 9,42 millions de crédits immobiliers sont actuellement en cours. Sur cet encours moyen, une réduction de 0.3% de l’assurance emprunteur ne ferai pas faire de gigantesques économies.

Des économies de 5.000 à 15.000€ sur toute la durée du crédit

Mais il s’agit évidemment là d’une moyenne, car la disparité entre les crédits et les conditions d’assurances sont extrêmement disparates. Certains emprunteurs pourraient ainsi économiser jusqu’à 80.000€ sur le remboursement de leur crédit ! Ils se font littéralement plumer ! Il s’agit de cas particulier. En optant pour une assurance emprunteur concurrentielle, tout emprunteur peut logiquement prétendre à une réduction du coût de son crédit immobilier de 5.000 à 15.000€ par rapport à l’assurance emprunteur de sa banque (si le taux du crédit est concurrentiel). Seules quelques banques jouent le jeu sur l’assurance emprunteur, dès lors qu’elles appliquent un taux d’intérêt plus élevé que le marché sur le capital. Ce que l’on gagne d’un côté est perdu de l’autre. De même, certains emprunteurs passant via des courtiers, pensant réaliser la meilleure des opérations, pourraient de nouveau obtenir de bien meilleures conditions, en réduisant les commissions rétrocédées aux courtiers.

Faire jouer également la concurrence chez les courtiers en assurances

Vous le savez, les courtiers en assurances sont rémunérés sous la forme de commission sur les encours. Ainsi, en optant pour une assurance emprunteur externe à la banque prêteuse, vous pouvez également économiser davantage en comparant les commissions des courtiers sur les assurances. Il arrive même que certains CGP proposent l’accès à des assurances emprunteurs sans commission, et là, les économies deviennent réellement conséquentes. Le CGP aura alors tout le loisir de vous orienter afin de placer ces futures économies.

Les associations de consommateurs montent au créneau

Alors que les députés vont examiner ce jeudi une proposition de loi pour permettre à tout moment le libre choix de l’assurance emprunteur des crédits immobiliers, l’UFC-Que Choisir les appelle à résister aux tentatives de manipulations du lobby bancaire. Au vu des lacunes du système actuel, la résiliation à tout moment est l’assurance d’une injection potentielle de pouvoir d’achat de 550 millions d’euros par an au bénéfice de tous les emprunteurs.

7 milliards de primes versées chaque année

Les banques amassent chaque année près de 7 milliards d’euros de cotisations d’assurance emprunteur en couverture des crédits immobiliers [3]. Généralement imposée aux consommateurs, cette garantie peut prendre en charge tout ou partie des échéances du prêt en cas de sinistre (décès, incapacité-invalidité…).

Assurance emprunteur : une marge de 68%

L’assurance emprunteur est surtout une formidable vache à lait pour les banques. Sur 100 euros de prime payés par les assurés, seulement 32 euros sont reversés en indemnisation. Autrement dit les banques réalisent une marge de 68 %. Un tel niveau est sans égal en assurance. À titre de comparaison, il est deux à trois fois supérieur à ceux pratiqués en assurances habitation et automobile [4].

Dans ces conditions, et alors qu’en théorie, il est possible de choisir une assurance différente de celle qui est proposée par les banques, d’en changer durant la première année ou à la date anniversaire de la souscription du crédit, comment s’étonner des embûches qu’elles dressent pour décourager les emprunteurs (réponses tardives, absence de réponse, refus non fondés, etc.) ? Rappelons qu’en réaction l’UFC-Que Choisir a lancé une action de groupe afin d’obtenir l’indemnisation des clients victimes de telles pratiques dilatoires chez LCL [

Dans ces conditions, et alors qu’en théorie, il est possible de choisir une assurance différente de celle qui est proposée par les banques, d’en changer durant la première année ou à la date anniversaire de la souscription du crédit, comment s’étonner des embûches qu’elles dressent pour décourager les emprunteurs (réponses tardives, absence de réponse, refus non fondés, etc.) ? Rappelons qu’en réaction l’UFC-Que Choisir a lancé une action de groupe afin d’obtenir l’indemnisation des clients victimes de telles pratiques dilatoires chez LCL].

Dans ces conditions, et alors qu’en théorie, il est possible de choisir une assurance différente de celle qui est proposée par les banques, d’en changer durant la première année ou à la date anniversaire de la souscription du crédit, comment s’étonner des embûches qu’elles dressent pour décourager les emprunteurs (réponses tardives, absence de réponse, refus non fondés, etc.) ? Rappelons qu’en réaction l’UFC-Que Choisir a lancé une action de groupe afin d’obtenir l’indemnisation des clients victimes de telles pratiques dilatoires chez LCL [5], et que pour faciliter la comparaison des offres disponibles sur le marché et accompagner les consommateurs faisant le choix du changement, un service dédié a été mis en place [ et que pour faciliter la comparaison des offres disponibles sur le marché et accompagner les consommateurs faisant le choix du changement, un service dédié a été mis en place], et que pour faciliter la comparaison des offres disponibles sur le marché et accompagner les consommateurs faisant le choix du changement, un service dédié a été mis en place [6] à l’adresse suivante : https://www.quechoisirensemble.fr/comparateur-assurance-emprunteur.

Résiliation de l’assurance emprunteur à tout moment

Pour concrétiser enfin le libre choix de l’assurance emprunteur, une proposition de loi qui sera débattue ce jeudi à l’Assemblée nationale prévoit d’instaurer la résiliation à tout moment de l’assurance emprunteur. Soutenue par l’ensemble des associations des consommateurs [7], elle est le remède idoine au cadenassage du marché. En plus d’être simple, ce cadre est pratiqué par les assurés et les assureurs sur de nombreux autres secteurs (auto, habitation, santé) et rendrait vaines les entraves grossières à la concurrence.

[1source chiffres Banque de France, septembre 2021

[2source INSEE août 2021

[3L’Assurance Française, Données clés 2020, Fédération Française de l’assurance, 2021.

[4La marge brute est estimée à partir du ratio sinistres/primes. En moyenne sur 100 euros de primes versées, 34 euros sont conservés en assurance habitation et 21 euros en assurance automobile. Estimations à partir des données issues de la Conférence de l’ACPR, 23 novembre 2018.

[5Assurance-emprunteur Action de groupe contre LCL, UFC-Que Choisir, 2020.

[6Proposé par la SAS Que Choisir, filiale de l’UFC-Que Choisir, immatriculée à l’ORIAS comme mandataire d’intermédiaire d’assurance. Le service d’aide au changement est proposé par un courtier qui reverse au nom de l’internaute y faisant appel un montant forfaitaire de 90 euros à la SAS Que Choisir afin, notamment, de couvrir les frais d’organisation du service de comparaison qui est accessible à tous gratuitement.

[7Voir la position exprimée par l’ensemble des associations de consommateurs dans la recommandation du 12 octobre 2021 du CCSF sur la garantie invalidité et la tarification des primes des assurances emprunteurs.

📧 Recevez tous les jours, dès 9 heures du matin, les infos qui comptent pour votre épargne

Envoi quotidien par courriel des actualités de l’épargne, les nouvelles offres, les nouveaux placements épargne, les variations de taux d’intérêts, les nouvelles primes, les dates clés à ne pas louper... Les news fiscales et immobilières.

 

Sans publicité, sans spams, sans autre exploitation de votre adresse courriel que celle de vous envoyer ce courriel quotidien. Vous pouvez vous désabonner directement sur chaque envoi, via le lien situé en bas de page du courriel.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Assureur emprunteur : UFC-Que Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

Assurance emprunteur : comment éviter les pièges ?
☂️ Assurance emprunteur

Assurance emprunteur : comment éviter les pièges ?

L’assurance emprunteur proposé par la banque accordant le crédit n’est probablement pas l’offre la plus avantageuse pour l’emprunteur. La banque prêteuse, en proposant un taux faible sur le crédit, (...)

Assureur emprunteur : UFC-Que Choisir estime... : à lire également

Assurance emprunteur : comment éviter les pièges ?
☂️ Assurance emprunteur

Assurance emprunteur : comment éviter les pièges ?

L’assurance emprunteur proposé par la banque accordant le crédit n’est probablement pas l’offre la plus avantageuse pour l’emprunteur. La banque prêteuse, en proposant un taux faible sur le crédit, (...)

Assureur emprunteur : UFC-Que Choisir estime... : Mots-clés relatifs à l'article