Épargne salariale : le changement d’entreprise peut vous coûter cher !

Publié le

Les frais de gestion de l’épargne salariale sont assurés par votre entreprise. Cependant, au moment de votre départ, vous en aurez la charge si vous ne soldez pas votre compte.

Épargne salariale : gare aux frais de gestion !

Au moment de quitter une entreprise, un salarié possédant un compte d’épargne salariale peut décider de le fermer ou de le laisser ouvert, mais attention, les frais de gestion dans ce cas-là coûtent souvent très chers !

Grâce à l’abondement, qui n’est pas obligatoire, le pee (Plan Épargne Entreprise) est souvent catalogué comme la solution d’épargne la plus performante du marché pour un particulier. Une idée qui semble juste, jusqu’au moment où le salarié quitte l’entreprise...

En effet, les salariés qui font le choix de ne pas clôturer leur PEE au moment de leur départ d’une entreprise risquent d’avoir la mauvaise surprise de voir leur rendement fondre comme neige au soleil.

La raison ? Les frais de "tenue de compte" ou frais de gestion qui vont de 20 euros à 60 euros par an selon le gestionnaire du PEE, et qui sont pris en charge par l’employeur tant que les salariés sont au sein de l’entreprise. Au moment du départ, c’est donc les salariés qui auront la charge de ces frais, qui peuvent rapidement empiéter votre rendement si vos versements ne sont pas très conséquents.

Épargne salariale : un capital de 3.000 euros minimum

Ainsi, avec un total 1.000 euros sur votre PEE, il faudra compter sur un rendement net compris entre 2 et 6 % par an pour couvrir les frais de gestion, sans réaliser la moindre plus-value.

Une situation qui n’est guère attractive quand on sait que la plupart des PEE sont investis sur des supports sécuritaires qui ne rapportent que très peu d’intérêts.

En tablant sur des frais de gestion de 30 euros par an, votre PEE devra contenir au minimum 3.000 euros pour qu’il soit intéressant de le conserver. A partir de cette somme, les frais de gestion ne représenteront que 1% ou moins de votre capital et il sera relativement simple d’obtenir un rendement supérieur, notamment si ce PEE abrite des fonds performants.

Clôturer ou transférer son compte

La meilleure solution reste cependant de clôturer votre compte et de récupérer votre capital qui ne sera pas imposé, même si votre PEE a moins de 5 ans. Vous pourrez ensuite réinvestir cette somme sur des placements plus performants (assurance-vie, perp, etc.) ou défiscalisés (livret a, ldd, etc.).

Reste une autre possibilité, le transfert vers le PEE de votre nouvelle entreprise si le règlement le permet. Attention cependant, des frais de transfert vous seront alors facturés (40 euros en moyenne).

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Épargne salariale : le (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également