Placement : Si la fiscalité de l’assurance-vie devait augmenter...

Fiscalité/assurance-vie : L’annonce d’une nouvelle taxation sur les contrats d’assurance-vie dans le cadre de la réforme sur la fiscalité du patrimoine aura contrarié les épargnants ! Que feriez-vous si la fiscalité de l’assurance-vie était moins attractive ?
Placement : Si la fiscalité de l'assurance-vie devait augmenter...
©stock.adobe.com

Publié le , mis à jour le

Assurance vie : hausse de la fiscalité pour financer les entreprises ?

Le président Sarkozy évoquait le 25 janvier dernier l’éventualité d’une taxation supplémentaire sur les contrats d’Assurance-Vie afin notamment de renforcer le financement des PME. Après la hausse des prélèvements sociaux fin 2010 et la mise en place du paiement annuel des cotisations sur tous les contrats à partir de juillet 2011, l’annonce d’une ponction supplémentaire aura provoqué la panique des épargnants.

Ainsi, sur les trois premiers mois de l’année 2011, la collecte nette a été la plus faible enregistrée selon les deux fédérations d’assureurs (FFSA/GEMA) soit un repli de 54%, à 3,1 milliards d’€. Certes une désaffection des ménages qui est aussi le résultat combiné de la chute des rendements 2010 sur les fonds euros et de la remontée du taux d’intérêt du livret A au 1er février.

Bref, le 11 mai dernier, le Conseil des ministres en a décidé autrement, la réforme sur la fiscalité du patrimoine ne concernera pas l’Assurance-Vie, de quoi calmé légèrement les ardeurs des épargnants. Il faudra se consoler en se disant que le placement star des français constitue désormais un atout supplémentaire en termes de succession face à l’augmentation des droits de donation et de succession.

Assurance vie : votre stratégie dans le cadre d’une réforme fiscale renforcée

Que feriez-vous si la fiscalité de l’Assurance Vie était moins attractive ?
Votre regard d’épargnant averti nous intéresse !

Résultats de notre sondage en ligne effectué sur notre site de avril à mai 2011, sur la base de 1073 votants. Ce sondage ne peut être considéré comme représentatif de l’opinion des épargnants Français, compte-tenu de l’absence d’échantillonnage des votants.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Placement : Si la fiscalité : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également