Retraite : Les Français la rêvent douce, mais ne font rien pour !

Publié le

Epargne retraite : Une étude Ipsos pour Axa France met en avant un paradoxe : les Français visualisent leur future retraite comme un moment de liberté, tout en craignant la dépendance, mais ne la prépare pas pour autant !

Retraite : liberté, loisirs et égoïsme

A la demande d’Axa, Ipsos a questionné un panel de Français sur leur vision de la retraite.

La majorité, la voit de façon positive. 65 % d’entre eux rêvent d’une retraite paisible et libre, ou ils auront enfin du temps pour eux.

83% jugent cette période de la vie moins contraignante, ils peuvent se reposer, vaquer à leurs loisirs favoris, réaliser des projets et penser enfin à eux. 9 sur 10 avouent qu’à la retraite, ils s’occuperont en priorité d’eux-mêmes, loin devant le conjoint (68%) et les petits-enfants (59%).

L’étude fait d’ailleurs paraître, qu’ils se sont pas très enclins à transmettre leur patrimoine. 18% assument ne rien vouloir transmettre de leur capital et seulement 9% sont prêts à limiter leurs dépenses pour laisser à leurs descendants un capital conséquent.

Retraite : Des craintes justifiées

S’ils ne considèrent pas leur retraite comme une rupture mais au contraire comme une suite logique de leur vie, elle est tout de même synonyme d’angoisse.

En effet la dépendance fait peur. 83% des Français imaginent qu’ils pourraient perdre leur autonomie durant leur retraite. Des craintes tout à fait justifiées, car en raison de l’allongement de la durée de vie et des progrès de la médecine, les cas de perte d’autonomie sont de plus en plus fréquents et durent de plus en plus longtemps.

Les personnes sondés imaginent profiter pleinement de leur retraite durant 10 ans seulement.

Retraite : Les Français ne préparent pas assez leur retraite

les Français ont donc pleinement conscience des difficultés qui peuvent survenir à la retraite, sur un plan physique mais également sur un plan financier. 81% des sondés pensent qu’ils ne toucheront pas leur retraite comme prévu aujourd’hui. 25% des jeunes actifs de 25 à 34 ans pensent même qu’ils cotisent « à fonds perdus » car le système se sera durci d’ici là.

Tout le paradoxe est là : les français rêvent d’une retraite riche et heureuse, craignent la dépendance et le manque d’argent mais ne font pas grand chose pour s’en préserver.

En effet, la tendance est plutôt a l’ignorance et à l’ immobilisme :

  • 1 sur 3 avoue ne pas connaitre le montant qui lui sera versé à la
    retraite (6 Français sur 10 vont même jusqu’à la surestimer).
  • 45% n’ont pas d’idée précise de l’âge à partir duquel ils devraient commencer à préparer leur retraite, ni le montant qu’il leur faudrait épargner (64%), pas plus que les produits à privilégier pour le faire (57%)
  • Seuls 37% ont commencé à préparer leur retraite à 35 ans, un
    pourcentage qui n’atteint que 50% à 42 ans, et 58% seulement à 55 ans


Il existent pourtant de nombreuses solutions d’épargne retraite adaptés à chaque profil, pour sécuriser ses vieux jours :

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Retraite : Les Français (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également