Le livret A ne protégera définitivement plus l’épargne de précaution des Français de l’inflation

Publié le

L’annonce de Bruno Le Maire confirmant son souhait de fixer un taux plancher de 0.50% sur le livret A n’est pas une surprise. Le gouvernement souhaite d’un côté mettre un terme à cette niche fiscale qu’est le livret A mais tente de l’autre de préserver la source de financement qu’il représente pour les logements sociaux. L’idée serait donc de ne plus rémunérer plus que nécessaire ce livret A. Seul le maintien des fonds suffisants pour couvrir les besoins de financement est visé. En fixant un nouveau taux plancher à 0.50%, les épargnants n’auront définitivement plus de protection contre l’inflation pour leur épargne de précaution.

Historiquement, le taux du livret A devait protéger l’épargne des Français contre l’inflation. Il s’agissait d’un livret épargne utile aux plus modestes. Son taux devait être toujours au minimum supérieur de 25 points de base (0.25%) à celui de l’inflation en rythme annuel (hors tabac), tel que publié par l’INSEE. Évidemment, tout ceci est totalement théorique depuis que les gouvernements successifs ont manié artificiellement le taux du livret A. Devenu même un argument politique majeur en 2012, avec l’augmentation du plafond de versement du livret A, ce qui n’avait aucun sens, le taux de livret A est depuis fixé arbitrairement à 0.75% jusqu’en 2020. Le rendement réel du livret A est donc actuellement négatif et cela pourrait s’aggraver dans les mois à venir.

Le rendement réel du livret A négatif depuis plusieurs mois, entraîne dans son sillage toute l’épargne réglementée

En fixant arbitrairement, et jusqu’en 2020, le taux de référence de l’épargne réglementée à 0.75%, le gouvernement n’a pas seulement bradé l’épargne de précaution des épargnants les plus aisés, ceux qui font usage des livrets A et LDDS afin d’échapper à l’impôt sur les intérêts. Les plus modestes, pour lesquels le LEP (Livret Épargne Populaire) est proposé, se retrouvent également avec un rendement réel, net d’inflation, très légèrement négatif. Les autres placements, dont le taux est indexé sur celui du livret A sont donc entraînés dans cette spirale baissière.

Si la remontée des taux d’intérêts ne sera pas une arlésienne, car à jour, rien n’est encore visible, les épargnants auront tout le loisir de ne pas rester passif et de déplacer leur épargne de précaution vers les livrets épargne fiscalisés. L’avantage de la mise en place de la flat tax étant qu’au moins, tous les épargnants sont logés à la même enseigne.

Liste des placements épargne réglementés, synthèse des taux en vigueur.
Placements réglementés Dépôts min. ouverture Plafonds de versements Taux brutsTaux nets (1)Taux réels nets (2) Dernier Chgt TauxFiscalité
Livret A1.50 €22 950 €0.75 %0.75 %-0.65% 01/08/2015Exonération d'impôt et des prélèvements sociaux
Livret Bleu1.50 €22 950 €0.75 %0.75 %-0.65% 01/08/2015Exonération d'impôt et des prélèvements sociaux
LDDS15 €12 000 €0.75 %0.75 %-0.65% 01/08/2015Exonération d'impôt et des prélèvements sociaux
LEP30 €7 700 €1.25 %1.25 %-0.15% 01/08/2015Exonération d'impôt et des prélèvements sociaux
Livret jeune15 €1 600 €1.00 % minimumDe 0.75% à 2.50% selon les banquesNC 01/08/17Exonération d'impôt et des prélèvements sociaux
LEE15 €45 800 €0.50 %Var.-1.4% 01/08/2015Livret fiscalisé. Imposable à l'impôt sur le revenu et soumis aux prélèvements sociaux.
CEL (ante 2018)300 €15 300 €0.50 %0,41 %-0.98% 01/08/2015Exonération d'impôt, brut des prélèvements sociaux.
CEL (post 01/01/2018)300 €15 300 €0.50 %0,35 %-1.05% 01/01/2018Intérêts soumis à la flat tax ou IR selon option, dès la première année.
PEL (ante 2018)225 €61 200 €1.00 %0,83 %-0.57% 01/08/2016PEL ouvert avant le 01/01/2018, moins de 12 ans, éxonération d'impôt, brut des prélèvements sociaux. PEL de plus de 12 ans, imposition à la flat tax ou IR selon option.
PEL (post 01/01/2018)225 €61 200 €1.00 %0,70 %-0.7% 01/01/2018Intérêts soumis à la flat tax ou IR selon option, dès la première année.
  • (1) : taux net calculé, la cas échéant, via l'application de la flat tax. L'option de l'intégration de l'ensemble de ses produits issus des placements à ses revenus, pour imposition, reste possible.
  • (2) : taux réel net, inflation hors tabac, en rythme annuel, déduite. Inflation annuelle hors tabac: 1.4% (Avr2018), source INSEE.
  • Le taux du livret jeune indiqué est le taux minimum légal, le taux servi par les banques est variable.
  • Un versement sur le PEL est imposé, de 45€ / mois ou 540€ / an.
  • Le LEE n'est imposable que depuis 2014.

Sur le même sujet

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Le livret A ne protégera (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également