CSG Macron au 1er janvier 2018 : non déductible, ni pour les retraités, ni pour les revenus du capital, merci qui ?

Publié le , mis à jour le

Si la hausse de CSG prévue au 1er janvier 2018 sera bien déductible sur l’assiette des revenus de l’IR, afin d’en éviter la double-imposition, cette première ne sera pas déductible ni des pensions, ni des revenus du capital non soumis à la flat tax.

Une pilule un peu difficile à avaler pour les seniors...

Si la flat tax est favorable aux épargnants aisés, tant mieux pour eux, la prochaine hausse de la csg de 1.7 points au 1er janvier prochain touchera tout le monde.

Et, une fois de plus, ce seront surtout les retraités qui vont trinquer le plus. Le gouvernement semble ne pas trop considérer nos seniors. Ces derniers vont donc subit de plein fouet la hausse de la CSG, sans avoir en retour la moindre déductibilité.

Les épargnants du reste, dont les intérêts (ou les produits, notamment pour l’assurance-vie) ne seront pas soumis à la flat tax, ne pourront pas non plus faire valoir la moindre déductibilité supplémentaire.

Evolution du taux des prélèvements sociaux, le système français, taxes tous azimuts
Evolution du taux des prélèvements sociaux, le système français, taxes tous azimuts © Fotolia.com

A ce jour, les contribuables peuvent récupérer, l’année suivante du paiement de la CSG, 5.6% du montant acquitté.

A lire aussi : Flat Tax 2018

Il convient donc d’anticiper cette hausse et d’effectuer les rachats partiels nécessaires sur vos contrats d’assurance-vie, avant le 1er janvier prochain. La différence sera ce 1.7% de CSG supplémentaire...

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article CSG Macron au 1er janvier (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également