Inocap 10.4

Publié le , mis à jour le

FCPI Inocap 10.4 (Inocap) : Fonds Commun de Placements dans l’Innovation, via des PME des secteurs de l’industrie, des technologies et des télécoms. Détails.

FCPI : Inocap 10.4

Inocap est une société de gestion investissant dans des PME innovantes principalement dans l’industrie, les technologies et les télécoms.
Le groupe INOCAP partage son capital entre son propre management et celui du groupe Raymond James son actionnaire référent, présent depuis 45 ans aux USA dans le marché de l ’investissement et depuis 20 ans en France.

L’équipe d’Inocap créée en 2007, gère actuellement six fcpi et fip isf, les plus récent eux le FCPI INOCAP 9.3 et le FIP isf 9.2qui ont réalisées des performances très encourageantes.

Le fcpi Inocap 10.4 qui propose le même profil d’investissement que les FCPI précédents est lancé sur le marché en même temps qu’un autre FCPI Inocap, le FCPI Santeau qui investit dans les domaines de la santé et de l’eau.

FCPI Inocap 10.4 : caractéristiques

Le FCPI Inocap 10.4 est ouvert jusqu’au 30 Juin 2011, avec un minimum de souscription de 1000 €.

Ses fonds sont investis à 60% dans des PME innovantes dont 40% de PME innovantes non cotées répondant aux critères d’ innovation étant domiciliée dans un état membre de l’UE et 20% de PME innovantes cotées sur un marché réglementé ou organisé européen dont la capitalisation boursière flottante est inférieure à 150 millions d’€ et qui comptent jusqu’ à 2 000 salariés.

Ces PME sont sélectionnées principalement dans les secteurs de l’industrie , la technologie et les télécoms.

Inocap 9.3 : Réduction d’impôt

FCPI : Un placement à risque !
La réduction d’impôt ne doit pas faire oublier les risques de perte de capital de ce type d’investissement ! Les FCPI et FIP s’adressent à des investisseurs avertis. Ces placements sont par nature des placements à risques qui doivent représenter une faible part de vos actifs.

Le FCPI Inocap 10.4, comme tout FCPI, permet une réduction d’impôt égale à 25% de l’investissement (y compris les droits d’entrée), dans la limite de 12.000 euros pour une personne seule et 24.000 euros pour un couple soumis à l’imposition commune.

Les frais de souscription, d’un montant maximum de 5%, comptent également pour la réduction d’impôt. Il est important de noter qu’il s’agit bien d’une réduction du montant de l’impôt à payer, et non pas seulement une réduction du montant des revenus soumis à l’imposition.

Ces frais de souscription peuvent être par ailleurs négociés, comme c’est le cas pour bon nombre de placements, selon le canal de distribution. Plusieurs courtiers, via Internet, proposent des frais très réduits, voir nuls, sur plusieurs FCPI.

Les frais de gestion ne sont par contre jamais négociables.

Enfin, les plus-values, en sortie de placement ne sont pas imposables sur le revenu, seuls les prélèvements sociaux seront à acquitter. Pour en savoir plus sur FCPI et la fiscalité, consultez le détail de la défiscalisation FCPI.