Inocap Santéau 2011

©stock.adobe.com
Inocap Santéau 2011 : Le FCPI Santéau 2011proposé par Inocap est orienté dans les domaines de la santé et de l’eau. caractéristiques et détails...

Publié le , mis à jour le

Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

FCPI Inocap 2011

FCPI : Inocap santéau 2011

La société de gestion Inocap partage son capital entre sa propre structure de management et celle de son actionnaire référent : le groupe Raymond James, leader dans le marché de l’investissement au USA depuis 45 an set depuis 20 ans dans l’hexagone.

Incocap à été créée recemment, en 2007 et compte déja à son actif la gestion de nombreux fonds de placement (FCPI ET FIP) : FCPI INOCAP 9.3, FIP isf 9.2, FCPI Inocap 10.4,Incocap Santéau 2010

FCPI Santéau 2011 : caractéristiques

A l ’image de son prédécesseur le FCPI Incocap Santéau 2010, Santéau 2011 investit dans des PME sélectionnées principalement dans des secteurs porteurs et spécialisés dans l’amélioration du quotidien : la gestion de l’eau (distribution, traitement, assainissement construction et maintenance des infrastructures) et du secteur de la santé qui développent une activité hautement spécialisée améliorant la vie au quotidien.

Le FCPI Inocap Santeau 2011 est ouvert jusqu’au 30 Juin 2012, avec un minimum de souscription de 1000 €. la valeur de la part à la constitution s’élève à 100€.
Le placement est bloqué sur 6 ans minimum soit jusqu’au 30 décembre 2017 et de 7 ans maximun au 31 décembre 2018 sur décision de la société de gestion.

Ses fonds sont investis à 60% dans des PME innovantes principalement sur des marchés à faible liquidité (Eurolist, Alternext, Marché libre) les 40% restant sont diversifiés entre des titres cotés à 20% (actions, produits de taux...) et 20% d’opcvm (actions obligataires et monétaires).

Inocap Santeau 2011 : Réduction d’impôt

FCPI : Un placement à risques !
La réduction d’impôt ne doit pas faire oublier les risques de perte de capital de ce type d’investissement ! Les FCPI et FIP s’adressent à des investisseurs avertis. Ces placements sont par nature des placements à risques qui ne doivent pas représenter une part importante de vos actifs.

Le FCPI Santeau 2011, comme tout FCPI, permet une réduction d’impôt égale à 22% de l’investissement (y compris les droits d’entrée), dans la limite de 12.000 euros pour une personne seule et 24.000 euros pour un couple soumis à l’imposition commune.

Les frais de souscription, d’un montant maximum de 5%, comptent également pour la réduction d’impôt. Il est important de noter qu’il s’agit bien d’une réduction du montant de l’impôt à payer, et non pas seulement une réduction du montant des revenus soumis à l’imposition.

Ces frais de souscription peuvent être par ailleurs négociés, comme c’est le cas pour bon nombre de placements, selon le canal de distribution. Plusieurs courtiers, via Internet, proposent des frais très réduits, voir nuls, sur plusieurs FCPI.

Les frais de gestion ne sont par contre jamais négociables.

Enfin, les plus-values, en sortie de placement ne sont pas imposables sur le revenu, seuls les prélèvements sociaux seront à acquitter. Pour en savoir plus sur FCPI et la fiscalité, consultez le détail de la défiscalisation FCPI.

FIP-FCPI : Attention, placement à risques !

  • L’Autorité des marchés financiers (AMF) attire votre
    attention sur le fait que votre argent est bloqué pendant
    une durée minimale, sauf cas de
    déblocage anticipé prévus dans le règlement. Le fonds commun de placement à risques, est principalement
    investi dans des entreprises non cotées en bourse qui
    présentent des risques particuliers.
  • Vous devez prendre connaissance des facteurs de risques
    de chaque fonds décrits à la rubrique « profil de risque » de la notice d’information.
  • Enfin, l’agrément de l’AMF ne signifie pas que vous
    bénéficierez automatiquement des différents dispositifs
    fiscaux présentés par la Société de gestion. Cela dépendra
    notamment du respect par ce produit de certaines règles
    d’investissement, de la durée pendant laquelle vous le
    détiendrez et de votre situation individuelle.