Placements : les épargnants misent-ils sur la bonne stratégie ?

Publié le , mis à jour le

Crise oblige, la tendance est à l’hyper sécurisation en matière de placement et d’épargne, au détriment bien-sûr du rendement ! Est-ce un choix pertinent ou plutôt contre-productif ?
Placements : les épargnants misent-ils sur la bonne stratégie ?
©stock.adobe.com

Placements : des épargnants un peu trop prudents ?

La situation de la zone euro fait douter les épargnants qui se ruent sur les produits d’épargne liquides et sécurisés. Pas question de prendre le moindre risque ! Un état d’esprit prudent, certes, mais souvent au détriment de la rentabilité.

En effet, les produits boursiers n’ont pas la cote et l’assurance-vie, pourtant très appréciée par les Français, a vu sa collecte fondre. A l’inverse certains produits (livret a , livret bancaires, pel...) connaissent un grand succès. les épargnants n’ont plus goût au risque et préservent au maximum leur capital en oubliant un peu vite la notion de rentabilité et les avantages fiscaux de certains placements.

La priorité n’est apparemment plus d’optimiser son capital mais de ne pas perdre un sous.

Cet engouement pour pour l’épargne liquide est un choix compréhensible pour préserver son capital en temps de crise, mais il est important de ne pas oublier le rendement pour autant. Aujourd’hui, alors que les retraites risquent d’être maigres, il est primordial de préparer son avenir et celui de ses enfants.

De nombreux produits boudés par la majorité des épargnants offrent pourtant des avantages fiscaux et successoraux très intéressants. Il faut en tenir compte.

Placements : trouver la bonne stratégie d’épargne

Au lieu de laisser dormir son capital, il est plus pertinent de réfléchir à une vraie stratégie d’épargne en fonction de son profil et de ses objectifs.

Allier rendement et sécurité ?
La solution est dans la répartition pertinente des avoirs exposés aux placements risqués.

Il faut savoir qu’il est tout à fait possible d’investir en alliant rendement et sécurité. Tout réside dans la bonne répartition de son capital. Le principe est d’allouer une petite partie de son épargne sur des placements à risques afin de doper le rendement tout en sécurisant le reste du capital sur des placements garantis.

Les rendements faibles mais stables de la partie sécurisée vous permettront de conserver votre capital, même en cas de grosses pertes sur les placements à risques.

Il existe de nombreuses possibilités de placements pour se mijoter de bonnes recettes pour son capital :
scpi, assurance-vie, actions, fip, fcpi, compte à terme, livret épargne... Il suffit de trouver le juste équilibre entre risque et sécurité.

Placements : des options pour garder le cap

Des options permettent d’ailleurs de réaliser de manière automatique un réajustement du capital, disponible notamment sur de nombreux contrats d’assurance-vie :

  • L’allocation constante : cette option permet de maintenir une répartition fidèle a votre profil et votre aversion au risque, en ré-arbitrant de manière automatique votre capital en fonction de l’évolution des cours de la bourse.
  • Limitation des pertes (stop loss) : cette option permet un ré-arbitrage du capital investit sur des unités de compte vers le fonds euros en cas de moins-values.

-  Sécurisation des plus-values : cette option permet de mettre à l’abri les plus values réalisées sur les unités de compte en les ré-arbitrant de façon automatique vers le fonds euros.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Placements : les épargnants : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également