Retraite : Tableau de synthèse de la réforme pour le régime général

Publié le , mis à jour le

Retraite : Récapitulatif des principales mesures du système de répartition pour les particuliers cotisant au régime général de retraite. Détails ...

Retraite : Mesures placebos pour voir venir mais pas construire l’avenir !

Avec un système de retraite déficitaire et un chiffre exponentiel de retraités dans les prochaines années (18 millions en 2030 et 23 millions en 2050), le gouvernement nous proposait au mois juin 2010 les contours d’une nouvelle réforme censée rétablir l’équilibre de notre système de répartition.

Que nenni, enchevêtrement dans un système aux abois, les politiques ont
annoncé des mesures placebos qui devront à coup sûr être modifiées dans le futur voire révoquées. Bref, la réforme des retraites relève deux types de populations, voici les principales mesures pour les particuliers dépendant du régime général, les salariés du privé ainsi que les agents non titulaires de l’Etat et des collectivités locales.

Retraite régime général : récapitulatif

Réforme des retraites pour le régime général (Dans le privé)
Eléments de la retraiteDétails de la réforme 2010
Age de départPassage de 60 à 62 ans à partir du 01/07/2011.
Durée de cotisationsDe 41 à 41.5 ans, échelonné 41 ans et un trimestre en 2013 et 41 ans et 2 trimestres en 2020.
Critères d’une carrière longue
Début de carrière avant 18 ans, départ possible entre 58 et 60 ans en ayant les cotisations suffisantes.
Critères de pénibilitéUne incapacité > ou = à 10% entraîne le départ à 60 ans.
Obtention du taux pleinDe 65 à 67 ans, à partir du 1er juillet 2016, 66 ans en 2019 et 67 ans en 2023
Montant de la pension de retraite50% de la moyenne de 25 meilleures années
Cotisations insuffisantes
  • 5 pts/an né avant 1944
  • 2.75 pts/an né après 1952
Cotisations supplémentaires5%/an

Retraite : épargne retraite complémentaire comme impératif

Notre système actuel de retraite est déjà dépassé par une courbe des âges inversée. Le constat est clair, le nombre de seniors implique un manque de cotisations nécessaire pour financer les retraites de nos aînés.
Dans ce contexte, l’épargne retraite devient nécessaire pour combler la perte de ressources et donc la baisse du pouvoir d’achat qu’entraine cette cessation d’activité bien méritée.

Un profil épargnant sommeil en chaque personne, une gamme de produits financiers étendue répondra aux attentes de chacun. Du placements risqués aux placements "bon père de famille", à vous de déterminer premièrement votre potentiel épargne pour vous constituer un capital retraite de compétition. Posez-vous les bonnes questions, Quelles sont vos attentes ? Combien pouvez-vous épargner ? Souhaitez-vous des supports performants avec un minimum d’aversion ? etc...

Retraite : les placements épargne retraite disponibles

A savoir : certains placements épargne sont réservés à différentes catégories sociaux-professionnelles, salariés ou indépendants.
  • assurance-vie : multiples contrats sont disponibles sur le marché français, il est important de bien prendre en compte les taux de rémunération, les frais d’entrée ou les frais d’arbitrage. le placement est ouvert à tous, il offre une grande liberté de gestion et de disponibilité du capital. Pour les meilleurs contrats les taux d’intérêts avoisinent les 4%.
Publicité

Pour plus de performance : Classement des contrats d’assurances-vie

  • Contrat madelin : Ce type de placement permet de déduire les cotisations de l’impôt sur les revenus (selon plafonds). Réservé aux professions libérales et TNS. Une cotisation minimale est obligatoire durant toute la durée du contrat. Par ailleurs, la sortie du plan épargne s’effectue en rente viagère uniquement.
  • perp : Placement réservé aux salariés, vos cotisations sont déductibles de l’impôt sur les revenus (selon plafonds). Les versements sont obligatoires durant toute la durée du perp. Cette épargne salariale propose une sortie unique en rente viagère .
  • perco : celui-ci est très en vogue, il est cependant accessible uniquement dans les entreprises ayant mis en place ce dispositif. Le placement dispose d’un abondement de l’employeur, un effet multiplicateur, c’est pourquoi, les dépôts sont règlementés.
  • pere : Le plan épargne retraite d’entreprise (pere) est un contrat collectif d’assurance-vie, souscrit au sein de l’entreprise par le salarié. Pour pouvoir soucrire à un PERE, vous devez avoir entre 18 et 68 ans et possédez un contrat "article 83".
  • La tontine : placement épargne à part mais disponible à tous, souvent comparé à l’assurance-vie, mais bien différente. Ainsi le capital placé est non disponible et piloté par l’association. une gestion sur la durée permettant des rendements élevés.
  • Investissement immobilier locatif : l’investissement locatif permet de défiscaliser une partie des revenus locatifs.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Retraite : Tableau de synthèse : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également