Livret A : un nouveau contrôle s’impose !

Publié le

Livret A : après l’augmentation de son taux d’intérêt à 1.75% au 1er août, Christine Lagarde demande le bilan de la banalisation du placement à l’Inspection Générale des Finances ...
Livret A : un nouveau contrôle s'impose !
©stock.adobe.com

Livret A : 1.75%, pas de quoi rouler les mécaniques

Depuis le 1er août, le taux d’intérêt du livret préféré des français affiche un rendement de 1.75%. Le placement présente à nouveau un rendement réel positif, qui dans cette configuration, encouragera logiquement les dépôts. En effet, depuis 1 an les français plaçaient à perte, davantage en recherche de sécurité que d’une authentique performance. Pour preuve, l’Observatoire de l’épargne réglementée faisait état d’une hausse des versements de 13.8% pour atteindre 187.7 milliards d’€ fin mai, de quoi surprendre.

Avec un taux “légèrement” rémunérateur, les épargnants se doivent d’être plus opportunistes, le livret a n’a pas de quoi rouler les mécaniques face aux taux athlétiques des banques en ligne (ing direct, bforbank, monabanq, fortuneo ...) qui s’engagent à chouchouter l’argent des ménages. A la rencontre des meilleurs livrets épargne, les chiffres parlent d’eux mêmes, entre primes d’ouverture et taux attractifs,
il est possible de gagner 200 € de plus d’intérêts, pourquoi s’en passer !

Livret A : contrôle des procédures de transfert, chasse aux doublons ...

Par ailleurs, le livret a fait parler de lui, multiples questions restent en suspens et viennent titiller les hautes instances. Ainsi, depuis sa banalisation au 1er janvier 2009, le ministère de l’Economie a besoin d’y voir plus clair, la loi de modernisation de l’économie a-t-elle besoin d’un remaniement juridique ?

Christine Lagarde a fait appel dernièrement à l’Inspection Générale des Finances pour statuer sur le respect des procédures de transfert, l’impact de la baisse des commissions versées aux réseaux historiques, les effets de déplacement de masse financière mais aussi sur l’existence des doublons. Le nombre de livret a s’élevait à fin 2009 à 59,3 millions, quasiment toute la population française est équipée ! 11,8 millions d’ouvertures ont été enregistrées en 2009 dont 10 millions d’ouvertures pour le livret A. Autant dire que le nombre de placements reglementés attirent l’oeil.

Enfin le ministère souhaite contrôler les effets de la réformes sur les différents financements d’intérêts général assis sur les ressources du livret a et du ldd, notamment dans le cadre du réemploi des sommes versées non centralisées par la Caisse des dépôts.

Affaire à suivre, conclusions de l’IGF le 1er décembre 2010 dernier carat !

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Livret A : un nouveau contrôle : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également