Livrets épargne : versements des intérêts 2018, quelques surprises au rendez-vous ?

Publié le , mis à jour le

Les intérêts des livrets épargne sont versés annuellement, le 31 décembre de l’année N ou début janvier de l’année N+1, dans tous les cas, avec une date de valeur au 1er janvier de l’année en cours. En cette première année de l’application de la Flat Tax, certains épargnants peuvent être surpris par les montants prélevés. La flat tax ne serait pas si simple qu’escomptée, car la plupart des banques ont conservé leurs bonnes vieilles habitudes, prélèvements sociaux d’un côté, prélèvements fiscaux de l’autre.

Versements 2018 des intérêts des livrets épargne

En ce début d’année, les banques versent les intérêts des livrets épargne. Si du côté de l’épargne réglementée, aucune surprise, le livret a, ldds et autres lep ne subissent aucun changement, du côté de l’épargne fiscalisée, les montants des prélèvements sociaux et fiscaux sur les intérêts sont sources de davantage de questionnements.

La majeure partie des banques (bforbank, psa banque, rci banque, Fortuneo, etc.) proposant des offres de livrets épargne attractives ont d’ores et déjà porté les opérations aux crédits des épargnants. La ligne de versement des intérêts doit être en date du 31/12/2018, avec une date de valeur au 01/01/2019. En ce début d’année 2019, ce qui change est évidemment le montant prélevé, correspondant aux prélèvements sociaux et fiscaux.

Flat Tax, première année d’application sur les intérêts des livrets

D’après les premiers retours des épargnants, les banques n’ont donc pas modifié leurs relevés de compte et le distingo, prélèvements sociaux et fiscaux perdure. Ainsi, la notion de PFU, Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU), ou flat tax, n’a pas encore fait son retour, comme avant 2012 (PLF, prélèvement libératoire forfaitaire). Les banques continuent donc de faire figurer, dans la plupart des cas, le montant correspondant aux prélèvements sociaux (17.20%) et celui correspondant à la fiscalité (12.80%). Le total conduisant évidemment à 30% du montant versé, soit la flat tax ou PFU.

Les quelques différences de centimes d’euros constatées auprès de certaines banques résident dans le mode de calcul des intérêts du livret épargne, et non pas dans celui de l’application du PFU.

Pour 2019, rien ne change concernant les livrets épargne

Alors que des changements importants sont attendus du côté de l’épargne long terme (cf, épargne 2019, tout ce qui change), tout comme pour l’épargne retraite, via la loi pacte, rien ne change pour l’épargne de précaution. Et pour cause, le taux du livret A restera au plus bas jusqu’en 2020, avant probablement de disparaître ou de plonger à 0.50%. Une opportunité sans doute de scruter les offres promos des livrets fiscalisés afin de placer son épargne de précaution à meilleur compte que sur le livret A.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Livrets épargne : versements : Publiez un commentaire ou posez votre question...

1 commentaire