Epargne 2019 : ces changements majeurs pour votre épargne long terme

Publié le

L’année 2019 ne compte aucun changement pour l’épargne de précaution, à court terme. Le taux du livret A restera figé à 0.75% jusqu’en 2020, et sans une hausse vigoureuse des taux d’intérêts, les livrets épargne fiscalisés ne devraient pas faire de vagues. Après la mise en place en 2018 de la Flat Tax (PFU), la fiscalité de l’épargne court terme reste la même en 2019. Par contre, 2019 sera l’année de changements majeurs concernant les produits d’épargne long terme : le PEA, le PERP et plus modestement, les fonds eurocroissance ainsi que l’épargne salariale.

Flat Tax : sa première application depuis sa mise en place au 1er janvier 2018

Le versement des intérêts 2018 des livrets épargne est actuellement en cours sur les comptes des épargnants. Si, comme chaque année, quelques banques enregistrent des mouvements en erreur, les épargnants découvrent donc l’application de la flat tax. La plupart des banques n’ont pas repris ce terme, ni celui de Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) et sont restées sur les libellés classiques de prélèvements sociaux d’une part et fiscaux d’autre part. Cette taxe, au global, prélève 30% des intérêts bruts à la source.

PEA, le produit d’épargne long terme devient un véritable must have !

Le pea est, avec le perp, le placement épargne qu’il faudrait détenir afin de bien préparer sa retraite. Pourquoi ? Le PEA est le seul produit d’épargne permettant de sortir en rente viagère défiscalisée. Donc inutile d’indiquer que les rentes viagères des contrats d’assurance-vie ou des PERP, toutes deux fiscalisées, ne sont pas les meilleurs plans. Mais ce n’est pas tout. En effet, dès parution au Journal Officiel des nouveautés concernant le PEA, ce produit sera un véritable "must have" pour la partie de son épargne long terme.

- des conditions de sorties anticipées moins défavorables

Le gouvernement a modifié également la fiscalité du PEA, en permettant l’application du Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU ou Flat Tax) aux sorties anticipées de PEA. Les produits du PEA sont exonérés d’impôt au bout de cinq ans, soumis seulement aux contributions sociales. Mais en cas de sortie anticipée, les gains étaient imposables au titre de l’impôt sur le revenu au taux de 22,5% avant l’expiration de la deuxième année, puis au taux de 19%. En incluant les prélèvements sociaux, les taux grimpent respectivement à 39,7% et 36,2%. Désormais, le taux applicable est de 30%.

- Possibilité de verser de nouveau, même après un retrait

Un retrait n’entraînera plus la clôture automatique du PEA. Une petite révolution. Il sera donc possible de retirer de l’argent d’un PEA de plus de cinq ans sans le fermer. Et un retrait d’un PEA de plus de huit ans ne bloquera plus de nouveaux versements.

Il est question que les PEA actuellement ouverts bénéficient également de ces mesures d’assouplissement, mais attention, rien n’est encore publié au Journal Officiel, donc il est obligatoire d’attendre avant de prendre le moindre décision.
  • PEA jeunes pour les 18-25 ans

Nouveauté également, un PEA spécial jeunes. Idéal pour les jeunes encore rattachés au foyer fiscal de leurs parents. Le PEA Jeunes (plafonné à 25.000€ déductible du plafond des PEA des parents afin d’éviter un effet d’aubaine) pourrait ainsi également bénéficier des mêmes avantages fiscaux. Un vrai plus pour l’épargne long terme des jeunes ? Oui, au niveau fiscal. Maintenant est-ce qu’à 25 ans les jeunes ont vraiment les moyens d’investir sur des actions à horizon de 10 à 20 ans... C’est une autre question.

PERP : ce placement maudit qui pourtant pourrait vous apporter tant de bien...

Le PERP a mauvaise presse. Et pourtant. La faute sans doute aux banquiers, qui l’ont fait souscrire à trop de monde, bien trop vite, à des conditions totalement irrationnelles, truffés de frais et des rendements au ras des pâquerettes. C’est dommage car ce produit est maintenant est un des meilleurs placements pour épargner pour sa retraite (du reste, c’est le seul de sa catégorie, sic). Les nouveaux PERP, sans frais sur les versements, dotés des dernières options de gestion, de supports en vogue (et même de scpi), sont de véritables pépites.

La réduction d’impôt à la clé est un bonus, sachant que le grand plus est évidemment la possibilité de sortie dorénavant à 100% en capital. Ainsi, les épargnants "anti-rente viagère" auront tout le loisir de sortir leur capital sans mal et d’aller ainsi le placer sur leur PEA afin de bénéficier de la rente défiscalisée.

Fonds EuroCroissance, des promesses, surtout des promesses...

Autre volet de la loi pacte, les fonds eurocroissance. Ces fonds eurocroissance seront mis sur le devant de la scène par les assureurs, ils s’y sont engagés. Mais il sera bien difficile de faire avaler aux épargnants des hypothétiques rendements au terme de 8 à 10 ans. Le plus funeste dans cette histoire reste ce siphonnage des plus-values latentes sur les fonds euros en faveur des fonds eurocroissance. De quoi pousser les épargnants à choisir les assureurs ne proposant pas de fonds eurocroissance...

Epargne salariale : pas encore suffisamment de booster pour changer la donne

Les salariés pouvant bénéficier de l’épargne salariale en sont ravis, mais trop de Français restent encore à l’écart de ce type d’épargne long terme. Tout dépend de leur entreprise. Les accords d’intéressement seront facilités pour les entreprises de moins de 250 salariés avec la suppression du forfait social. Suppression du forfait social. Le forfait social sera supprimé sur l’intéressement pour les entreprises de moins de 250 salariés ainsi que sur la participation et l’abondement employeur pour les entreprises de moins de 50 salariés. La mise en place d’accords d’intéressement, de participation ou de plan d’épargne salariale au niveau de la branche facilitera le déploiement de ces dispositifs, en particulier dans les plus petites entreprises. Elles auront accès à ces accords-types en ligne et pourront opter pour leur application directe.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Epargne 2019 : ces changements : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet