Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Immobilier : est-ce encore le bon moment pour acheter ? Une vraie réponse pour une prise de position tranchée !

Les taux des crédits immobiliers grimpent, les conditions d’octroi des prêts immobiliers deviennent taquines (explosion de la demande d’apport), les prix de l’immobilier sont toujours au plus haut, et le volume des transactions chute. Certains se demandent encore si ce ne serait pas encore le bon moment pour acheter... Réponse tranchée, clairement non !

Immobilier : est-ce encore le bon moment pour acheter ? © FranceTransactions.com/stock.adobe.com

Publié le
Annonce

EURO+, 100% fonds euros, sans risque, visez 5% en 2024

Le fonds en euros EURO+ proposé par Swiss Life a publié une performance annualisée remarquable de + 4.10 % en 2023, sans avoir recours au moindre bonus de rendement. Ce fonds euros est accessible via le contrat d’assurance-vie monosupport Placement-direct EURO+. Sans frais sur les versements, sans contrainte de versement sur les unités de compte, 0.60% de frais de gestion, ce contrat EURO+ peut être considéré comme étant un des meilleurs plans épargne sans risque sur 2024. Son objectif de rendement pour 2024 devrait s’approcher des 5 % (non garanti, net des frais de gestion, brut des prélèvements sociaux et fiscaux). Le portefeuille obligataire du fonds EURO+ affichait un rendement actuariel de 5.56% à fin 2023.

Si vous écoutez les professionnels de l’immobilier, c’est toujours un bon moment pour acheter ou vendre de l’immobilier. Évidemment, les transactions immobilières c’est leur gagne-pain ! De même, pour les courtiers en crédits immobiliers, que les taux baissent ou grimpent, ce serait toujours le bon moment pour emprunter. Là encore, c’est leur métier que de faire souscrire des crédits immobiliers. Mais ce qui compte réellement, c’est de savoir si c’est le bon moment pour vous pour acheter un bien immobilier. Et là, chacun son point de vue, le mien est clairement négatif. Les prix de l’immobilier vont fléchir, les taux d’intérêts vont grimper fortement, le marché immobilier risque de se gripper. Donc, selon l’expression consacrée, il est urgent d’attendre !

Un avis tranché

NON ! Vous le savez, les articles posant une question ne donnent que rarement une réponse tranchée. C’est la bonne vieille ruse du journaliste chasseur d’audience, ses propos seront neutres, et au final, vous aurez perdu votre temps à lire un article duquel aucune opinion réelle ne ressort. L’auteur aura balayé le pour et le contre, mélanger deux positions acheteur/vendeur, pour tenter de noyer le poisson. Et bien, au moins, que vous partagiez cet avis ou pas, peu importe, une réponse est apportée dans cet article. La réponse est clairement NON !

Hausse des taux d’intérêts

Effet FOMO : Fear Of Missing Out ! C’est l’effet de la peur de rater une aubaine, une bonne affaire. Le piège par excellence pour les gogos. Non, ce n’est pas parce que les taux des crédits immobiliers grimpent qu’il faut se dépêcher de souscrire un crédit ! C’est stupide ! Le marché immobilier entre dans une phase baissière. Si votre bien immobilier convoité va perdre 15% de son prix dans les 12 mois qui arrivent... Qui sera le dindon de la farce ? Vous comprendrez aisément pourquoi il n’existe aucun effet d’aubaine sur le marché immobilier. Ainsi, les chasseurs d’affaires de dernière minutes se demandent s’il ne faudrait pas emprunter encore maintenant, histoire de devancer le forte hausse de taux qui arrive. Il ne serait pas complément impossible que les taux soient doubler en l’espace d’une seule année. Tic tac... Il ne reste que quelques semaines pour finaliser votre dossier. Mais cela vaut-il vraiment le coup de prendre ce risque ? Si l’achat n’est pas urgent... Il est parfois urgent d’attendre. Pour l’immobilier ancien, les conditions les plus favorables sont déjà derrière nous. L’année 2022 sera sous haute tension pour le marché de l’immobilier en France. Attendus en baisse, les prix de l’immobilier devraient subir de plein fouet le relatif désintérêt des acheteurs, attendant l’année 2023 plus sereinement.

Immobilier en France : tous les voyants sont passés au rouge !

Marché de l’immobilier en France : tous les voyants sont rouges... © FranceTransactions.com / stock.adobe.com

Marché de l’immobilier 2022 sous haute tension

Vous le savez, les années d’élection présidentielle, les incertitudes sont nombreuses. Et avec la politique anti-rentes immobilières appliquée depuis 2017 (instauration de l’IFI), les investisseurs immobiliers attendent d’en savoir plus sur la politique qui sera applicable de 2022 à 2027. Alors que les courtiers et autres professionnels de l’immobilier font le forcing pour convaincre les acheteurs de passer à l’acte avant la fin 2022, nombre d’observateurs proposent de patienter, et de reporter votre projet immobilier, sauf si ce dernier est évidemment urgent.

Taux de crédits immobiliers les plus favorables, meilleurs dossiers (hors assurances obligatoires)

Ces taux moyens correspondent à de très bons dossiers, aisance financière, apport supérieur ou égal à 30%.

Note : les taux affichés proviennent des données publiés par les courtiers en crédits immobiliers et sont sensiblement différents de ceux publiés par la Banque de France, quelques mois plus tard, pour la même période d’observation.

Le saviez-vous ? Le coût relatif du crédit n’a jamais été aussi élevé ! Cela peut sembler paradoxal avec des taux aussi bas, et pourtant, la bulle immobilière aveugle bien des acheteurs. Le décalage entre revenus et endettement ne cesse de grimper. Le coût relatif progresse encore pour s’établir sur le niveau le plus élevé constatés jusqu’alors : 4.6 années de revenus au 3ème trimestre 2021, contre 4.3 années de revenus il y a un an à la même époque.

Crédit immobilier en 2022

Le robinet du crédit va probablement se refermer, et il est à parier que les prix de l’immobilier vont connaître une baisse significative dans les premiers mois de 2022. Les banques ont la possibilité de faire passer 20% de leurs dossiers de crédits en dehors des clous, mais évidemment, sans savoir ce que va donner ce marché de l’immobilier en 2022, les banques ne vont pas utiliser leur joker dès le début d’année. Surtout qu’il s’agit d’une proportion de volumes de dossiers sur l’année. Quels taux de crédits immobiliers obtenir actuellement ?

Prix de l’immobilier neuf

Du côté des prix de l’immobilier, c’est moins le délire dans l’immobilier neuf que dans l’ancien. Mais les prix du neuf sont élevés. Le prix du neuf ne baisse jamais, sauf en cas de crise. Avec les normes toujours plus contraignantes, les constructeurs ont toujours davantage de charges financières, aussi bien dans les études, que dans les réalisations. Pour les investisseurs, il convient de dénicher le bien immobilier correspondant le mieux à leur projet.

Les promotions vont encore se multiplier dans le neuf

Indicateur avancé d’une situation critique, les promotions, remises, cuisines, salles de bain offertes se multiplient sur le marché de l’immobilier neuf. Les promoteurs souhaitent liquider leurs stocks avant le calme plat de 2022. Il faut vendre afin la fin d’année !

Notre sélection des 3 meilleures offres de livrets épargne

TOPOFFRESDÉTAILSEN SAVOIR +
🥇 1LIVRET MONABANQLivret Monabanq Taux boosté de 3.00% brut, pendant 12 quinzaines. 👉 EN SAVOIR PLUS
🥈 2MONABANQ RENTABILISLivret RENTABILIS Monabanq Taux boosté de 3.00% brut, pendant 12 quinzaines. 👉 EN SAVOIR PLUS
🥉 3SUPER LIVRET PLACEMENT-DIRECTSuper Livret Placement-direct Taux boosté de 3.75% brut, pendant 4 quinzaines. 👉 EN SAVOIR PLUS
Les offres promotionnelles sont soumises à conditions.

📧 Newsletter FranceTransactions.com

👉 Abonnez vous à notre lettre quotidienne. Plus de 90.000 lecteurs font confiance à la newsletter de FranceTransactions.com pour mieux être informés sur l’épargne et les placements. Lettre gratuite, sans engagement, sans spam, dont le lien de désabonnement est présent sur chaque envoi en bas du courriel. Recevez tous les jours, dès 9 heures du matin, les infos qui comptent pour votre épargne.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Immobilier : est-ce encore le Publiez votre commentaire ou posez votre question...

4  commentaires (les commentaires anciens de plus de 2 ans ne sont plus considérés)

  • ça fait 20 ans que j’entends parle de bulle et baisse imminente, et ça n’a jamais baissé. Bien m’en a pris, si j’avais écouté ces sons de cloches je n’aurais jamais investi et je serais toujours locataire sans aucun capital. Vous parlez d’attendre que le bien convoité baisse mais ce bien là quelqu’un l’aura acheté le temps que vous vous décidez. Les biens partent toujours aussi vite dans les grandes ville. Tous les graphiques montrent que l’immobilier à long terme est toujours haussier. ici l’évolution sur 100 ans : [URL éditée par le modérateur] En France la politique du logement, le SMIC, la rareté de l’offre, les mesures en faveurs des acheteurs (prêts à taux zéro etc) maintiennent la hausse. Ici depuis 1965 : vous noterez que même quand le volume des ventes diminue, la hausse des prix se poursuit : [URL éditée par le modérateur]

    👉 Répondre à ce message

    • Bonjour Les prix commencent à baisser. Regardez sur le bon coin les petites flèches vertes qui indiquent des baisses de prix. Les vendeurs ont été bien trop gourmands ces derniers temps. J ai déjà eu l occasion de constater des baisses notamment en 1994 et en 2013 les tableaux officiels le montrent. Maintenant ces baisses ne sont pas durables. L indice de frigitt est au plus haut : rapport entre les salaires et les prix immobiliers. Les biens qui se vendent bien aujourd hui sont le fait des secundo accédants qui ont des budgets conséquents et peu d emprunts. Les biens en mauvais état ne partent plus et j en vois beauoup qui traînent depuis 6 mois à 1 an. Les investisseurs se sont sur endettés, il y a penurie de locations et le marché est complètement désorganisé. Nous sommes bien dans une bulle et elle va exploser parce que c est la logique économique. Ce que cela donnera nul ne le sait mais vous avez eu raison d acheter car avec l explosion du prix de construction, la hausse des taux d intérêt cela coûtera bien plus cher d acheter dans les mois à venir. L immobilier est constitué de nombreux paramètres et les experts se contredisent tous preuve que l équation est complexe

      👉 Répondre à ce message

    • Bonjour, entièrement d’accord avec vous, sur le long terme, l’immobilier est toujours haussier, tout comme les indices boursiers sur le long terme... Mais parfois, il arrive des périodes de baisse. Si les baisses sont vite essuyées en bourse, en immobilier l’inertie est bien plus grande. La question n’est pas de savoir si vous avez bien fait d’acheter dans le passé, mais si vous achèteriez de nouveau, en ce moment... C’est la question de cet article. Votre réponse semble être oui. Et oui, le marché de l’immobilier en France est atypique, pas de réelle crise depuis des décennies. De mon point de vue, le manque de biens ne justifie pas cette bulle, et j’attendrai de voir les mois à venir avant d’acheter, mais chacun son point de vue. La richesse est bien dans la différence. Bien à vous.

      👉 Répondre à ce message

      • Bonjour Effectivement je viens d acheter secundo accédante. Pas le choix car j ai vendu en 2021 à Montpellier et 1 an de recherche avec argent jeté par les fenêtres en loyer j ai galere comme une malade. Seuls 1% des annonces correspondait à ma recherche et n étant pas sur place tout me passait sous le nez ou vendu en quelques heures. J ai finit par trouver mais aux antipodes de ma recherche. Je crois que c est le noeud du problème :depuis la pandémie et la recherche de maisons avec jardins il y a eu un besoin de sécurité en restant chez soi le plus sur d où la pénurie. Ajouté au fait que peu mettent en vente de peur de ne rien trouver à acheter ce qui a été pleinement mon cas. Donc situation conjoncturelle qui va se tasser et je pense avoir achete au pire moment le plus cher et sans choix réel. Je pense qu il vaut mieux attendre que le marché revienne "à la normale" avec plus de choix et non pas à cause des prix. La loi de l offre et de la demande a toujours équilibré les marchés et même si la hausse des taux diminue le nombre d acheteurs il y a toujours penurie de biens. Seuls les biens en mauvais état à défauts mal placés ou passoires énergétiques restent en plan. Donc j envisage à nouveau de racheter dans 2 ans environ en prêt relais sec plus à mon goût en espérant que les offres auront augmenté...

        👉 Répondre à ce message

Sur le même sujet

Immobilier : stop ou encore ? : à lire également