#PLF2018 : ce qu’il faut faire avant le 31/12/2017 pour optimiser votre fiscalité

Publié le , mis à jour le

François Leneveu, Président du Directoire & Cofondateur d’Altaprofits, nous livre ce qu’il convient de faire avant la fin de cette année, afin de minimiser les impacts de la nouvelle fiscalité. Comme attendue, la Flat Tax est d’ores et déjà en place sur l’assurance-vie depuis le 27 septembre. Les épargnants concernés par la flat tax auront sans doute déjà effectué des demandes de rachats de leurs contrats par anticipation. Que reste-t-il à faire ?

Assurance-Vie : pour la flat tax, c’est déjà trop tard !

Comme attendue, la Flat Tax est d’ores et déjà en place sur l’assurance depuis le 27 septembre. Les épargnants concernés auront sans doute déjà effectué des demandes de rachats de leurs contrats par anticipation.

Que faut-il faire avant cette fin d’année 2017 ?

L’essentiel des nouvelles mesures fiscales rentrant en application au 1er janvier 2018, année fiscale blanche, rappelons-le, François Leneveu, Président du Directoire & Cofondateur d’Altaprofits, ses conseils.

Dernier appel pour l’épargne retraite avant l’année blanche fiscale de 2018

Bénéficier de réductions d’impôts sur les revenus 2017, en ouvrant un PERP ; à priori, c’est la dernière année où l’on pourra le faire puisque la mise en œuvre du prélèvement à la source en janvier prochain devrait supprimer cette possibilité ; bref, ce qui est pris est pris ! Le PERP proposé par Altaprofits, géré par SwissLife Assurance et Patrimoine, est sans frais d’entrée et peut être mis en place en signature électronique.

Esquivez la CSG 2018 !

Échapper à la hausse de la CSG prévue au 1er janvier 2018 ; cela concerne plus particulièrement les épargnants qui des contrats d’assurance vie aux performances médiocres (par exemple, un fonds euros ayant rapporté moins de 2 % en 2016) et ou avec des frais de gestion élevés (1% ou plus) ; en ce cas, sous réserve de l’âge de la personne, nous recommandons d’effectuer un RACHAT PARTIEL maximum, de manière à « purger » les plus-values du contrat aux taux actuel de la CSG puis de replacer cette somme sur un contrat d’assurance vie sans frais d’entrée, performants et gérable en ligne

Epargne retraite des indépendants, en profiter pendant qu’il est encore temps !

Pour les professions libérales, les artisans et les commerçants et les gérants majoritaires, ouvrir un contrat Madelin retraite ; à priori, là aussi à cause de la mise en œuvre du prélèvement à la source le 1er janvier 2018, c’est la dernière année où il sera possible pour ces professionnels de réduire leurs impôts tout en se dotant d’un contrat retraite ; le contrat Altaprofits Madelin, géré par Generali, est sans frais d’entrée ; pour les personnes ayant déjà ouvert un contrat Madelin retraite, ils peuvent éviter de payer les frais de versements en transférant leur contrat vers un contrat sans frais d’entrée (Altaprofits Madelin).

A propos d’Altaprofits S.A.

François Leneveu, Président du Directoire & Cofondateur Altaprofits © fotolia.com

Altaprofits est le créateur de l’assurance-vie en ligne "sans frais d’entrée" en France. Fort d’une expérience de plus de 17 ans, Altaprofits n’a cessé d’innover tant sur la diversité des supports proposés (Exchange Traded Fund, titres vifs, OPCI, SCI, SCPI, …), que sur l’étendue de sa gamme (assurance-vie, PEP, PEA, droit luxembourgeois, contrats Retraite : PERP et Madelin, …), la diversité de ses partenaires (compagnies d’assurance et gestionnaires de renom) ou encore sur le déploiement d’outils de simulation, pilotage et suivi quotidien des investissements.
Cette stratégie de long terme lui a permis de se positionner et d’affirmer son leadership de courtier en ligne et de FinTech proposant une offre d’épargne complète et adaptée à chaque besoin sur le site Altaprofits.com. Altaprofits reçoit également dans ses bureaux parisiens situés au 17 rue de la Paix à Paris (75002).

Sur le même sujet

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article #PLF2018 : ce qu'il (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

4 commentaires

  • bonjour,
    Pour M Denis Lapalus :
    Suite à votre article du 5 octobre :
    Pour les vieux PEL (1983) à quelle date s’appliquera la fin des taux historiques de la CSG ?
    Fermer un tel PEL avant le 1er janvier 2018 permet il de ne pas subir la rétroactivité CSG ?
    Merci beaucoup pour votre réponse
    Cordialement.

    Répondre à ce message

    • Bonjour,

      Rien n’est encore définitivement acté pour la suppression de l’utilisation des taux historiques des prélèvements sociaux, notamment sur les vieux PEL. Pour le moment, il ne faut surtout rien faire et ne pas clôturer son pel par anticipation. Attendre que le PLF 2018 soit validé par le Conseil Constitutionnel pour agir en conséquence.

      Si cette mesure est confirmée (suppression de l’utilisation des taux historiques des prélèvements sociaux), notamment sur les PEL de plus de 12 ans (à l’instar de la flat tax), les épargnants concernés pourraient agir de toute façon avant le 1er janvier 2018.

      Bien à vous

      Répondre à ce message

  • Bjr, concernant l’assurance-vie. Le Revenu dit comme vous :
    Si vous ne prévoyez pas de retrait dans un avenir proche, purgez vos plus-values en effectuant un aller-retour sur votre contrat, soit un retrait suivi d’un reversement sans frais. Vous échapperez ainsi non seulement à la hausse de la CSG de 1,7 point mais aussi à tout nouveau tour de vis fiscal.

    Le rachat-retour pourrait se faire sur le même contrat ou obligatoirement un autre ?
    Il vaut mieux faire ce retour avant le 31/12/2017 ou après ?
    Merci pr votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Bonjour,

      Le rachat-retour peut se faire sur le même contrat d’assurance-vie sans souci. Cet aller-retour est particulièrement conseillé pour les épargnants possédant des produits issus des unités de compte, excédant leur plafond d’abattement de 4.600/9.200€, c’est l’occasion de réaliser les profits. Sur le fonds euros, en effectuant un rachat en fin d’année, vous ne percevrez que peu d’intérêts, car vous renoncerez ainsi à la participation aux bénéfices. Il faut donc bien faire attention, en voulant fuir la hausse de la CSG, de ne pas s’amputer de trop du côté des produits de l’année sur le fonds euros.

      Bien à vous

      Répondre à ce message

A lire également

Enregistrer au format PDF Téléchargez cet article (PDF)