Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Assurance-vie / Mai 2024 : avis de tempête sur vos unités de compte ?

Les marchés financiers sont orientés à la baisse, et la récession couve. La tournure des événements est sans équivoque. La crise sera majeure, l’inflation galopante, et les pertes financières abyssales. Quid pour vos unités de compte ?

Nuages sur places financières, que faire des unités de compte ?©FranceTransactions.com/stock.adobe.com

Publié le , mis à jour le

Les plus-values de 2021 sécurisées ?

Si vous n’avez pas suivi les conseils consistant à réaliser vos plus-values fin 2021, avec la bulle sur les marchés financiers, vous risquez d’être déçu(e) sur 2022. Comme annoncé début 2022, les taux d’intérêts vont continuer de grimper, l’inflation donne déjà des sueurs froides aux investisseurs et les marchés financiers vont plonger.

Ce que nous écrivions au mois de mai...

Pas de un krach, mais une belle baisse... Du moins, c’était avant l’invasion de l’Ukraine par la Russie. La question reste de savoir si vous souhaitez encore sortir à temps avec des plus-values, ou faire le dos rond. Une seule chose est sûre, ce ne sera pas après 10% de baisse qu’il vous faudra poser cette question.

En juin, accélération de la baisse !

C’est trop tard pour sortir désormais. Avec près de 20% de baisse sur les indices majeurs, la messe est dite. Les marchés financiers ne vont pas s’effondrer car les banques centrales créent ce mouvement avec leurs réactions tardives, mais néanmoins sous la précipitation, de remontées de leurs taux d’intérêt directeur. Les marchés actions s’écroulent, trop fortement, comme à chaque fois. Toujours est-il qu’avec une chute de plus de 15% de vos UC, arbitrer est déjà trop tard. À moins que vous ne soyez convaincu d’un véritable krach (-30%), mieux vaut encore faire le dos rond. La rentrée pourrait être moins sauvage, si toutefois le Covid ne refait pas des siennes. Décidemment, les emmerdes volent vraiment en escadrilles !

Investir sur des unités de compte pour aller chercher du rendement ?

L’on vous a incité à investir sur des unités de compte afin d’aller chercher du rendement, et bilan, vos placements sont déjà en pertes relatives ? Vous avez cédé trop vite au potentiel de rendement des unités de compte ? Votre quête de rendement pour compenser la baisse de performance de vos fonds euros tourne au cauchemar ? Les mouvements erratiques des marchés boursiers vous donnent des sueurs froides ? Comment investir un peu plus sereinement et efficacement ?

Pas de panique, mais...

Les excès vont dans les deux sens. Ainsi, après une hausse exceptionnelle en 2021, les places financières marquent de nouvelles inquiétudes en ce début d’année 2022. Les nouveaux records ont été marqués sur plusieurs indices (dont le CAC40), mais avec des volumes faméliques, indiquant un manque de conviction des investisseurs. Avant que le phénomène s’amplifie, vous devez vous poser cette question de savoir si vous conservez un horizon de placement de long terme, ou pas. Si vous investissez pour le long terme, vous vous êtes préparé à ne pas réagir aux moindres mouvements de craintes ou d’euphories des marchés financiers. En revanche, si vous ne souhaitez pas aller jusqu’aux limites de vos options de protection de pertes sur vos unités de compte (stop-loss), posez-vous la question de la pertinence d’investir en cette période

Ne pas tenter de lire dans le marc de café...

Cette vague de baisse des indices boursiers est amorcée, mais personne n’en connaît l’issue. Va-t-elle durer ? Ou le retournement va-t-il s’accomplir dès la semaine suivante ? Toujours est-il que ce signal peut être mis à profit par les épargnants pour sécuriser les plus-values latentes accumulées en 2021. Le mot d’ordre est de ne pas faire de paris, ni haussier, ni baissier. Personne ne sait ce qu’il va se passer ! Et ceux qui indiquent une direction n’ont qu’une seule chance sur deux de se tromper, donc la moitié des prédicateurs auront raison, ne pas leur accorder votre confiance pour autant !

CORUM LIFE

Logo CORUM L’EPARGNE © CORUM L’EPARGNE

Agir pendant qu’il est encore temps ?

Le marché peut paniquer, mais pas vous. Nombre de conseillers en gestion de patrimoine recommandent de ne surtout pas paniquer, car les épargnants sont le plus souvent investis à long terme sur l’assurance-vie. Il faut tout de même remarquer que ce ne sera pas lorsque vos unités de compte afficheront une moins-value latente de -30% qu’il faudra venir vous conseiller d’arbitrer. Si vous avez accumuler des plus-values latentes, il serait pertinent d’en réaliser une partie afin d’arbitrer pour placer sur des supports peu exposés aux places boursières.

Sécuriser vos plus-values latentes vers des SCPI ou fonds euros

Il convient donc d’effectuer des arbitrages pour diriger votre sur des unités de compte moins risquées, comme les supports immobiliers, à l’instar des SCPI (cf meilleures SCPI 2020 éligibles en assurance-vie), ou le fonds euros, le temps que cette tempête passe. Les SCPI, via l’assurance-vie, ne sont pas des placements sans risque, mais permettent de bénéficier d’un ratio rendement/risque attractif. En cas de retournement du marché de l’immobilier, vous pourrez arbitrer ces SCPI en moins de 3 jours, contrairement aux détenteurs de parts en direct. Donc le risque est vraiment mesuré.

Si vos unités de compte n’affichent pas de produits latents, soit votre allocation n’était pas adaptée en début d’année, soit vous n’avez tout simplement pas changé d’allocations depuis trop longtemps. Et après la hausse de 2019, c’est mauvais signe. Afin de vous préserver de potentielles baisses plus importantes dans les semaines à venir, il convient de vous poser la question si vous n’avez pas intérêt à effectuer un arbitrage. Vous devez toujours respecter votre profil d’investisseur et votre niveau maximal d’exposition aux risques de marchés.

Gestion profilée, pour laisser faire les pros

Vous n’avez pas le temps de suivre les informations financières ou vous n’en avez pas l’envie ? Ces mouvements erratiques de hausses et de corrections vous insupportent ? Optez donc pour la gestion profilée. Désormais accessible pour de faibles encours sur un contrat, la gestion profilée, ou gestion pilotée, ou encore mandat de gestion, permet de ne plus vous soucier de votre allocation d’actifs. Votre profil d’investisseur est constamment respecté, vous assurant ainsi de ne jamais prendre plus de risques que vous ne le souhaitez.
En 2019, avec le comportement très fortement haussier des marchés financiers, les rendements publiés des différentes gestions profilées sont alléchants. Mais attention, il vous faut également accepter les années de baisse. Ainsi, pour comparer les performances des gestions profilées en assurance-vie, il convient de tenir compte des années 2018 (forte baisse) et 2019 (forte hausse).

Gérer seul reste possible, toujours investir sur des placements à risques avec des garde-fous

La puissance sans la maîtrise n’est rien. Ainsi, avoir des espérances de gains importants sans savoir exactement combien l’on peut perdre, cela n’est pas rationnel. Une fois donc le niveau de pertes acceptables fixé, passons à l’investissement. Votre contrat, s’il n’est pas complément hors d’âge, propose des options de gestions. Charge à vous de les activer et de les utiliser avec pertinence.

  • options de gestion : limitation des pertes ou stop-loss. Accepter de perdre 15% de son capital doit être impérativement gérer en automatique dans votre contrat d’assurance-vie via l’option stop-loss. Si votre contrat ne propose pas cette option, changez de contrat, ou n’investissez pas sur des supports à risques sur celui-là. On ne fait pas la cuisine avec des jouets de dînette ou le mauvais ouvrier est toujours mal équipé, l’adage que vous préférez...
  • sécurisation des plus-values : c’est automatique avec une option de gestion ! Vous pouvez ainsi partir en vacances pendant plusieurs semaines sans avoir à scruter vos unités de compte. Votre contrat d’assurance-vie doit proposer cette option si vous souhaitez investir en unités de compte sereinement.

Mon contrat est ancien et ne possède d’options de gestion de ce type ?

Trop souvent entendu... Cet argument indiquant que l’on n’a pas le choix... Vous l’avez ! Souscrivez un contrat d’assurance-vie récent et concurrentiel, et n’investissez plus sur ce contrat d’un autre âge ! Bourré de frais, mal équipé, ces vieux contrats n’ont aucun avantage. Chaque année effectuez un rachat partiel dans la limite de l’abattement sur vos plus-values et versez le capital sur un nouveau contrat. Vous serez largement gagnant.

Faut-il suivre la variation des valeurs liquidatives de mes contrats ?

Pourquoi faire ? Vous souhaitez faire du trading ? Avec une autre option de gestion, la sécurisation des plus-values, vous fixez un seuil au-delà duquel vos parts en unités de compte sont automatiquement cédées pour aller capitalisation vos plus-values sur le fonds euros désigné de votre contrat.

Limitation des pertes, une option de gestion essentielle

Sélection de contrats proposant l'option de gestion Limitation des pertes (stop loss)
Assurances-Vie Dernier rendement fonds euros Frais sur versements Frais arbitrages
FORTUNEO (Fortuneo Vie)

Fortuneo Vie

SURAVENIR OPPORTUNITES : 2,50 % (2023)
SURAVENIR RENDEMENT : 2,20 % (2023)
0.00 % Arbitrages gratuits, sans restriction.
PATRIMEA (Patrimea Premium)

Patrimea Premium

SÉCURITÉ EN EUROS : 1,90 % (2022)
SECURITE INFRA EURO : 3,50 % (2023)
0.00 % 0,20 % du montant arbitré
ASSURANCEVIE.COM  (Puissance Avenir)

Puissance Avenir

SURAVENIR RENDEMENT : 2,20 % (2023)
SURAVENIR OPPORTUNITES : 2,50 % (2023)
0.00 % Arbitrages gratuits, sans restriction.
ALTAPROFITS (Digital Vie Prime)

Digital Vie Prime

SURAVENIR RENDEMENT 2 : 2,20 % (2023)
SURAVENIR OPPORTUNITES 2 : 2,50 % (2023)
0.00 % Arbitrages gratuits, sans restriction.
VERSION ABSOLUE (UAF LIFE PATRIMOINE)

Version Absolue

SPIRICA (FG 1%) : 1,40 % (2023)
EURO ALLOCATION LONG TERME 2 : 2,00 % (2023)
NEOEURO GARANTI 2 : 2,30 % (2023)
4.75 % (maximum) 1 arbitrage offert par Année civile
0,80 % du montant arbitré
minimum de facturation de 50,00 €
GARANCE (Garance Epargne)

Garance Epargne

ACTIF GENERAL GARANCE : 3,50 % (2023)
1.00 % (maximum) Arbitrages gratuits, sans restriction.
Tableau présenté trié sur le nom de la compagnie (nom du contrat d'assurance-vie). Vous pouvez trier ce tableau selon vos propres critères en cliquant sur le titre de la colonne souhaitée.
Votre contrat d'assurance-vie propose également l'option Limitation des pertes (stop loss) et ne figure pas dans cette sélection ? Merci de nous indiquer le nom de votre contrat, accompagné de la désignation exacte de l'option, afin de nous permettre de procéder à son référencement.

Valeurs refuges ? Non !

Matières premières, marchés émergents, OR, les valeurs refuges, c’est une vue de l’esprit, mais aucune ne permet de garantir le capital. En cas de tempête, le seul véritable refuge, c’est le fonds euros, ou l’OR physique, mais certainement pas les produits financiers sur l’or ou l’argent. Scrutez les cours, vous comprendrez.

Sécurisation automatique des plus-values, pour partir en vacances sereinement

Sélection de contrats proposant l'option de gestion Sécurisation des plus-values
Assurances-Vie Dernier rendement fonds euros Frais sur versements Frais arbitrages
FORTUNEO (Fortuneo Vie)

Fortuneo Vie

SURAVENIR OPPORTUNITES : 2,50 % (2023)
SURAVENIR RENDEMENT : 2,20 % (2023)
0.00 % Arbitrages gratuits, sans restriction.
BOURSOBANK (BoursoVie)

BoursoVie

EUROSSIMA FG 75 : 2,00 % (2023)
EURO EXCLUSIF : 3,10 % (2023)
0.00 % Arbitrages gratuits, sans restriction.
PATRIMEA (Patrimea Premium)

Patrimea Premium

SÉCURITÉ EN EUROS : 1,90 % (2022)
SECURITE INFRA EURO : 3,50 % (2023)
0.00 % 0,20 % du montant arbitré
ASSURANCEVIE.COM  (Puissance Avenir)

Puissance Avenir

SURAVENIR RENDEMENT : 2,20 % (2023)
SURAVENIR OPPORTUNITES : 2,50 % (2023)
0.00 % Arbitrages gratuits, sans restriction.
ASSURANCEVIE.COM (Evolution Vie)

Evolution Vie

ABEILLE ACTIF GARANTI : 1,61 % (2022)
0.00 % Arbitrages gratuits, sans restriction.
ALTAPROFITS (Digital Vie Prime)

Digital Vie Prime

SURAVENIR RENDEMENT 2 : 2,20 % (2023)
SURAVENIR OPPORTUNITES 2 : 2,50 % (2023)
0.00 % Arbitrages gratuits, sans restriction.
VERSION ABSOLUE (UAF LIFE PATRIMOINE)

Version Absolue

SPIRICA (FG 1%) : 1,40 % (2023)
EURO ALLOCATION LONG TERME 2 : 2,00 % (2023)
NEOEURO GARANTI 2 : 2,30 % (2023)
4.75 % (maximum) 1 arbitrage offert par Année civile
0,80 % du montant arbitré
minimum de facturation de 50,00 €
GARANCE (Garance Epargne)

Garance Epargne

ACTIF GENERAL GARANCE : 3,50 % (2023)
1.00 % (maximum) Arbitrages gratuits, sans restriction.
Tableau présenté trié sur le nom de la compagnie (nom du contrat d'assurance-vie). Vous pouvez trier ce tableau selon vos propres critères en cliquant sur le titre de la colonne souhaitée.
Votre contrat d'assurance-vie propose également l'option Sécurisation des plus-values et ne figure pas dans cette sélection ? Merci de nous indiquer le nom de votre contrat, accompagné de la désignation exacte de l'option, afin de nous permettre de procéder à son référencement.

Toujours suivre la tendance

Dans ce contexte, vos unités de compte sont en pertes, et vous vous demandez que faire ? Le mieux est d’investir quand les marchés grimpent, et non quand ils sont orientés à la baisse. Faut-il réaliser ses pertes afin de ne pas en subir de plus grandes ? Seul vous, avez la réponse, tout dépend de votre horizon d’investissement.

Investir sur des unités de compte est pourtant logique

Tout d’abord, aucun regret à avoir. L’assurance-vie étant un placement long terme, investir une partie raisonnable de son capital sur les unités de compte est rationnel. Ce qui l’est moins est de le faire sans précaution... Avant d’investir sur des unités de compte, il faut savoir combien l’on est prêt à perdre. Ceux qui répondent le moins possible, ne donne pas de réponse, et ne devraient pas investir sur de tels supports à risques. Une bonne réponse attendue est de l’ordre de 15% du capital investi. Au-delà, cela n’a pas de sens, autant jouer en bourse directement, et moins que 15%, c’est se préparer à prendre ses pertes rapidement.

Sélection des 3 meilleures offres de souscription de contrats d'assurance-vie

TOPOFFRESDÉTAILSEN SAVOIR +
🥇 1CARAC EPARGNE PATRIMOINECarac Épargne Patrimoine (CARAC) Bonus de + 1 % sur le fonds euros CARAC en 2024, aucuns frais sur versements👉 EN SAVOIR PLUS
🥈 2PLACEMENT-DIRECT VIEPlacement Direct Vie (SWISS LIFE ASSURANCE ET PATRIMOINE) Jusqu'à 500€ offerts pour 2.000€ versés. 👉 EN SAVOIR PLUS
🥉 3LUCYA CARDIFLucya Cardif (CARDIF ASSURANCE VIE) 200€ offerts pour 5.000€ versés. 👉 EN SAVOIR PLUS
Les offres promotionnelles sont soumises à conditions.

📧 Newsletter FranceTransactions.com

👉 Abonnez vous à notre lettre quotidienne. Plus de 90.000 lecteurs font confiance à la newsletter de FranceTransactions.com pour mieux être informés sur l’épargne et les placements. Lettre gratuite, sans engagement, sans spam, dont le lien de désabonnement est présent sur chaque envoi en bas du courriel. Recevez tous les jours, dès 9 heures du matin, les infos qui comptent pour votre épargne.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Assurance-vie / Mai 2024 (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...

72  commentaires (les commentaires anciens de plus de 2 ans ne sont plus considérés)

  • Bonjour,

    J’ai un contrat assurance vie Millevie Premium 2 (Caisse d’épargne) depuis août 2021 pour lequel j’ai versé 15000 euros puis 75 euros par mois.
    La banque m’a conseillé 4 UC : DNCA Actions Euro PME R, DNCA SRI Euro Quality RC, MIROVA global substainable Equity et PICTET Security P EUR.

    Depuis le début, je n’ai as réalisé d’arbitrage, la conseillère me le déconseille et me conseille d’atendre que ça remonte. J’ai une perte à ce jour de 1400 euros.
    Le souci c’est que je me suis rendu compte que j’ai acheté ces fonds au plus haut sans savoir s’ils remontront à ce niveau.
    Que me conseillez-vous (un arbitrage ?) ? Quelles UC ? Je sais après recherche sur internet que cette assurance vie n’est pas très bien mais je veux limiter la casse.

    👉 Répondre à ce message

    • Assurance-vie / Mai 2024 : avis de tempête sur vos unités de compte ?
      Bonjour, ma réponse ne constitue pas un conseil, mais le reflet de mon point de vue personnel. Je suis sorti des fonds actions depuis quelques semaines déjà de mes contrats AV, dès lors que la pause sur les hausses des taux directeurs de la FED et BCE avait été anticipée. Selon moi, la question n’est pas de savoir si votre niveau d’entrée sera atteint un jour, il le sera probablement, mais la question est quand ? L’an prochain ? Dans 2 ans ? Ou davantage ? Votre conseillère ne prend aucun risque, vous êtes parti pour 8 ans, la probabilité que vous retombiez sur vos "pattes" est forte. Mais au final, le rendement ne sera pas terrible pour le risque pris, car les années passent rapidement. Et si 2023 se termine encore plus mal, vous partiez effectivement d’encore plus bas. Avec la remontée des taux, la tendance actuelle est à l’obligataire et non pas aux marchés actions (5e semaine de baisse consécutive pour le CAC40). Les flux financiers versés sur les actions sont en baisse depuis plusieurs mois, la bulle va commencer à se dégonfler. Les rendements des actions (dividendes) sont attendus en baisse, au niveau mondial, pour les 3 prochaines années, entre 4% et 5% selon les analystes. Le taux de rendement des obligations américaines tutoie les 5%, soit pratiquement le niveau du rendement des actions, pour un risque bien moindre. Le jour où les USA feront faillite, nous aurons bien d’autres soucis que les valorisations de nos unités de compte. D’un autre côté, pour les épargnants en assurance-vie, les rendements des fonds obligataires datés peuvent atteindre du 7% annuel (voire davantage, mais le risque augmente fortement alors...), si vous restez investi jusqu’au terme, par exemple Carmignac Credit 2027 ou encore INVESTCORE 2028. Plutôt qu’un hypothétique retour à votre point de départ, vous partez, non pas sur du sans risque (obligations = risques), mais avec un objectif de rendement précis. Sur les 4 années, vous aurez vos 28% qui comblerons votre perte financière sur vos fonds actions. Quand votre conseillère a établi votre profil d’investisseur, elle a du vous demander combien vous acceptez de perdre pour tenter de gagner. Cela sert à cela, non pas à attendre que votre stop-loss (limites des pertes) soit touché quand les marchés actions partent en vrille, ce qui serait le pire des scénarios, mais pour que vous puissiez rebondir sur des supports dont les performances positives sont plus probables et attractives que celles que vous avez actuellement, un vrai arbitrage quoi. Reste à savoir si sur Millevie P2 des fonds de cet acabit existent. Pas certain. J’ai consulté rapidement la liste, mais visiblement ce ne sont que des fonds du groupe (Mirova, DNCA, etc. Tous de la planète Natixis...Pas glop). Il faudrait trouver un support obligataire long terme, et inutile d’en prendre 4, un seul bon suffit :) Je pense effectivement que ce contrat n’est pas une bonne affaire, mais bon, c’est une banque qui le commercialise, pas une société de conseils en placements financiers :) Si d’autres lecteurs arrivent à dénicher une UC qui va bien sur ce contrat. Ou bien tout simplement en demandant à votre conseillère, qui est sensée du reste, vous proposer une alternative si vous n’êtes pas satisfait de votre position actuelle. Il faut savoir que désormais les conseillers bancaires suivent les mêmes formations obligatoires annuelles que les courtiers, donc normalement, le conseil doit être de qualité. Bien à vous

      👉 Répondre à ce message

      • Je vous remercie pour votre retour. Les obligataires de ce contrat sont :

        DNCA Invest Alpha Bonds – Part A (LU1694789451)
        DNCA INVEST Beyond European Bond Opportunities – Part A (LU0284393930)
        Ecureuil Obli Euro – Part C (FR0010057075)
        Mirova Euro High Yield Sustainable Bond Fund – Part R/A (LU2478873693)
        Mirova Euro Short Term Sustainable Bond – Part R/A (LU2478819217)
        Mirova Euro Green and Sustainable Bond Fund – Part R / A (LU0914734701)
        Mirova Euro Green and Sustainable Corporate Bond – Part R / A (LU0552643842)
        Mirova Global Green Bond Fund – Part R / A (LU1472740767)
        Mirova Obli Euro – Part R / C (FR0010028985)
        Ostrum Euro Sovereign 1-3 EUR – Part C (FR0007477625)
        Palatine Europe Sustainable Employment – Part R (FR0013391513)

        Si un lecteur peut m’aider dans le choix.
        Faut-il remplacer mes 4 fonds par un seul obligataire ?

        Merci d’avance pour votre retour. Ma conseillère ne m’est pas d’une grande aide.

        👉 Répondre à ce message

        • bonjour
          J’envisage d’ouvrir une assurance vie Linxea Sppirit 2.
          Que me conseillez-vous comme répartition pour un profil équilibré 50% fonds euros et 50% UC entre :
          obligataire datée, ETF, SCPI et obligations flexibles.
          Je pensais 10% obligataire datée, 30% ETF (20% MSCI World, 5% Europe et 5% Nasdaq), 5% SCPI (sachant que j’en ai déjà en direct),, 5% obligatons flexibles.

          Est-ce une bonne répartition sachant que je suis novice en la matière ?

          👉 Répondre à ce message

          • Assurance-vie / Mai 2024 : avis de tempête sur vos unités de compte ?
            Pourquoi partir sur 50/50 ? De plus quel est votre profil de risque ?

            👉 Répondre à ce message

          • Assurance-vie / Mai 2024 : avis de tempête sur vos unités de compte ?
            Bonjour, juste pour lutter contre une idée reçue que je lis souvent, un profil d’investisseur équilibré ne veut forcément pas dire 50% en fonds euros et 50% en UC. Tout dépend des UC choisies et du fonds euros (puisque désormais certains fonds euros sont exposés aux actions). Avec une exposition à 50% sur des UC, vous avez davantage un profil d’investisseur offensif qu’équilibré. Dans la définition recommandée par une association professionnelle de CGP, le profil équilibré n’accepte pas une perte financière de plus de 6%. Or, avec cette allocation, si les marchés actions plongent (seuil stop-loss à 20%), vos 30% en ETF vous feront déjà atteindre votre limite, sans compter les 20% restant en UC. L’ETF MSCI World (qui n’a rien de généraliste ou mondial malgré son nom) est déjà exposé à plus de 50% aux actions US, reprendre 5% de Nasdaq ne semble pas pertinent. De même si vous avez déjà des SCPI, en reprendre ne semble pas indiqué. Les risques se cumulent, mais le rendement reste le même. Ainsi, un 60% fonds euros, 40% UC serait dans la moyenne du marché Personnellement, si j’avais à choisir, j’opterais pour un contrat d’assurance-vie, sans frais sur les versements, ayant un vrai bon fonds euros, et placerais dont 60% de mon capital sur ce fonds euros. Pour les 40% du capital restant, Spirit 2. 20% MSCI + 5% Europe en investissements réguliers pour ces 2 fonds, 15% fonds daté à une date favorable. Au moins ainsi, lors du rachat, pas d’embrouille avec le rachat sur le fonds euros. Bien à vous

            👉 Répondre à ce message

            • Bonjour,
              Depuis plus de 10 ans, j’ai fait 2 assurances vie Gan retraite (la même somme en fonds euros uniquement - 1 pour moi et 1 pour mon mari). Les frais de versement sont de 5,5% + frais assurances et le taux de rendement est de 1,7% en 2023.
              Au vu des taux d’intérêt de certaines assurances vie en 2023 avec des frais de versement gartuit, je vais les arrêter.
              Je souhaite souscrire à une autre assurance vie plus rémunératrice :
              - dois-je en souscrire 1 ou 2 (par rapport à l’abattement sur les plus value)
              - avez-vous une assurance vie à me conseiller ? Je pensais altaprofits vie qui propose un bonus de 1,5% sur les fonds en euros en 2024 et 2025 et diversifier à partir de 2026 ?

              Cordialement

              👉 Répondre à ce message

              • Bonjour, je pense qu’effectivement il est pertinent de placer sur des contrats plus rémunérateurs. Les frais sur versements sont à proscrire, opter pour un contrat sans aucuns frais sur versements est très fortement recommandé. Souscrire un ou deux contrats ne change rien quant à l’abattement sur les plus-values, puisque cet abattement fonctionne par foyer fiscal. En revanche, souscrire deux contrats croisés, un par personne, en nommant dans la clause bénéficiaire l’autre, permet de gérer au mieux un cas de décès. Côté des offres actuelles concurrentielles, pour un placement à 100% sur le fonds euros, vous avez désormais des fonds euros qui vont servir un rendement plus élevé que ces fonds euros assortis de bonus de rendement (meilleur exemple : placement-direct euro+, assuré par SwissLife, un taux proche des 5% attendu en 2024, l’avantage étant que c’est un contrat monosupport en euros, donc aucune contrainte à venir sur des unités de compte). Sinon, effectivement, de multiples assureurs proposent des bonus de rendement sur leurs fonds euros pour 2024 et 2025 (sachant que ce bonus est au prorata temporis). Bien à vous

                👉 Répondre à ce message

                • Bonjour,
                  Au vu des actions qui sont à un niveau haut, que me conseillez-vous de sécuriser en fonds en euros ou de les laisser. Voici ma répartition :

                  Montant Rendement
                  Amundi Index Solutions - Amundi S&P 500 Ucits Etf C Eur 898,65€ +12,58% (rendement)
                  Amundi Msci World Ucits Etf Dr - Usd (C) 2 293,02€ +6,73%
                  Amundi Nasdaq-100 Ii Ucits Etf Acc 504,58€ +9,91%
                  Comgest Monde C 498,75€ +8,63%
                  Lyxor Etf Stoxx Euro 600 Health 850,25€ +6,52%
                  Carmignac Credit 2027 A 1 254,20€ +4,74%
                  Carmignac Portfolio Credit - A Eur Acc 910,84€ +6,13%
                  Dnca Invest Alpha Bonds A Eur 811,28€ +1,63%
                  Fonds Euros 8 0000 €

                  Cordialement,

                  👉 Répondre à ce message

                  • Bonjour, nous sommes qu’en avril et votre année est déjà faite ! Pour ma part, ce que je ferai et ce que j’ai fait sur mes positions (mais cela n’engage que moi et je n’ai pas toujours bien fait, loin de là ! Pour des conseils avisés, évidemment seul un professionnel (CGP) en exercice est habilité à vous répondre, en tenant compte de vos objectifs, profil de risque, etc.), j’arbitrerai effectivement toutes les lignes actions vers un bon fonds euros (visant plus de 4% en 2024), et ne garderai que les lignes obligataires datés (dont Carmignac 2027), quitte à me renforcer sur d’autres fonds obligataires datés si possible (les rendements actuels avoisinent les 10% pour les meilleurs). La baisse des taux arrive pour la zone euro. Côté USA, les taux de marché grimpent encore ! Pour le fonds obligataires restant (Alpha bonds), il faudrait suivre cela de près, mais si son rendement ne se redresse pas rapidement, il faudra s’en séparer (je ne connais pas le détail de ce fonds). Les marchés actions US commencent à tousser, Tesla, Apple, depuis quelque temps déjà, mais surtout le feu de paille sur l’IA (Nvidia, Microsoft, Alphabet) devrait bientôt commencer à fléchir dans les mois à venir, une fois que les consommateurs se seront aperçus de la différence entre fantasme et réalité concernant l’IA. Le mieux est l’ennemi du bien, je préfère toujours conserver 7% de rendement, que de tenter d’en obtenir 10% en risquant de retomber à 0% ou pire... J’ai déjà essuyé quelques crises financières... Bien à vous.

                    👉 Répondre à ce message

  • Bonsoir, Est-il plus judicieux d’avoir une seule assurance-vie ou placer l’argent sur deux assurances-vie ? ou cela n’a aucun intérêt ? Merci par avance. Cordialement, Ana

    👉 Répondre à ce message

    • Bonjour, pas facile de répondre à cette question sans contexte, il n’existe pas de règles à appliquer dans 100% des cas. La réponse peut dépendre du montant à placer (plafond de 70K€ / assureur), les objectifs de placements (1 contrat par objectif) ?, des anticipations de transmission (des bénéficiaires nommés, pas de clause bénéficiaire standard). Si vous souhaitez transmettre du capital à plusieurs personnes qui ne font pas partie de vos héritiers par exemple, ou si vous souhaitez investir sur des supports immobiliers ou pas, certains fonds spécifiques... Dans ces derniers cas, certains contrats d’assurance-vie sont particulièrement avantageux pour des placements spécifiques, mais ne sont pas généralistes. C’est pourquoi il peut être avantageux de souscrire un contrat spécifique, et un autre généraliste. Par ailleurs, personnellement, je ne mélange pas fonds euros et unités de compte. Certains contrats proposant un fonds euros performant, et d’autres étant moins gourmands en frais sur les unités de compte et plus pertinents (ETF / profil de gestion). Ainsi, en cas de rachats partiels, vous savez exactement sur quelle poche porte votre rachat, et non pas uniquement sur un montant. Bien à vous.

      👉 Répondre à ce message

  • Bonjour .j’ai souscrit à assurance vie millevie infini 2 310000 mon banquier m’a conseillé d investir 93000 unités de compte sur bpce emprunt 2028 et 217000 sur les fond en euros .depuis je ne fais qu avoir des moins value mon argent diminué j’ai peur de tout perdre j’aimerai renoncer et récupérer mes fond .

    👉 Répondre à ce message

    • Bonjour, vous pouvez toujours, à tout moment, récupérer vos fonds sur un contrat d’assurance-vie. L’argent n’est pas bloqué. Il suffit d’en demander son rachat total. L’opération s’effectue sans frais, mais ne vous ramènera pas les moins-values affichées. Toutefois, votre constatation de moins-values latentes peut être tout à fait logique, si cette unité de compte est un fonds obligataire à terme (fonds à échéance). L’idée de ce type d’investissement est de laisser placer son argent jusqu’à l’échéance du placement, soit 2028, et de ne pas se fier aux valorisations intermédiaires. Votre conseiller financier aurait du vous en informer. Visiblement, vous avez été pour le moins mal conseillé. L’assureur BPCE Vie n’étant pas une bête de course, investir autant sur un seul contrat est une prise de risque qu’il convient d’éviter. Vous auriez du investir sur plusieurs contrats d’assurance-vie, auprès de différents assureurs/mutuelles, proposant des fonds euros bien plus performants que celui de BPCE Vie. Par ailleurs, si vous craigniez les moins-values, investir 100% sur des fonds euros semble recommandé pour votre profil d’investisseur. Il est toujours possible d’investir 100% en fonds euros en évitant soigneusement ces contrats imposant des conditions de répartition sur des unités de compte. Demandez des comptes à votre conseiller bancaire, vérifiez bien les documents que vous avez signés (avertissement sur le fonds obligataire). Si votre profil d’investisseur est prudent ou sécuritaire, entamez une procédure pour défaut de conseils (si votre perte financière excède 5% c’est un défaut de conseil caractérisé), la banque devrait vous proposer une compensation pour vos pertes financières. Bien à vous.

      👉 Répondre à ce message

    • Vous ne pouvez pas tout perdre, les 217 000 du fonds en euros sont plutôt sécurisés. Cependant en tenant compte des frais de gestion, de l’inflation et de son rendement faiblard et de la CSG, ces 217 000 € ont connu une dévalorisation de 0,15 % en 2019 ; 0,85 % en 2021 ; 3,88 % en 2022 et un gain de 0,29 % en 2020.

      Votre capital de 310 000 a aussi perdu 3 % dès l’ouverture de votre assurance-vie, sauf si votre banquier vous a épargné les 3 % de frais sur versement, ce qui m’étonnerait. Il l’a fait ?

      Vos 93000 € en unités de compte (mais quelles unités de compte avez-vous dans votre contrat ?) perdent 0,95 % par an en frais de gestion (0,6/0,7 % chez la concurrence) en plus de la variation selon la Bourse.
      Si vous décidez de transformer vos unités de compte en fond euros pour limiter la casse, cela vous coûtera encore 1 % en frais d’arbitrage.

      En résumé, lorsqu’on a 300 000 à placer, il faut tout de suite aller sur un forum demander un avis sur le conseil du banquier. Après c’est trop tard. BPCE, c’est à dire Banque Populaire et Caisse d’Épargne joue de son image banque amicales pour siphonner l’épargne de ses clients rétifs à l’usage d’internet. À ce duo vous ajouter La Banque Postale et vous avez le trio des pires contrats d’assurance-vie dans les comparfatifs de FranceTransactions.

      👉 Répondre à ce message

  • Bjr, j’ai 73 ans. Ma conjointe et moi sommes pacsés avec testaments croisés où nous nous léguons mutuellement la totalité de nos biens (comptes bancaires), car nous n’avons aucuns héritiers directs. J’ai une assurance-vie en fonds euros (207 000 €) ouverte en 2008 et dont elle est bénéficiaire avec mon frère. Au vue du maximum de la garantie des fonds (70 000 €), du contexte actuel et de notre situation successorale, pensez-vous judicieux d’ouvrir deux autres contrats pour obtenir une garantie des fonds maximum (trois fois 70 000€) ? Avec mes remerciements pour vos lumières.

    👉 Répondre à ce message

    • Bonjour, non, après 70 ans, souscrire un ou plusieurs nouveaux contrats d’assurance-vie auprès d’autres assureurs uniquement dans le but de rentrer dans la garantie des 70.000€ est une mauvaise idée. Pour vous, ces nouveaux contrats repartiraient avec aucune ancienneté, et pour vos bénéficiaires, l’abattement de 30500 € applicables aux versements effectués après l’âge de 70 ans par l’assuré (tous contrats confondus) serait dépassé. Si un assureur venait à avoir des difficultés, il serait repris par un autre, ou l’Etat interviendrait en dernier recours. Il ne faut pas oublier que les assureurs détiennent 40% de la dette de la France, le pays ne peut pas lâcher ses investisseurs sans y perdre beaucoup plus. Bien à vous.

      👉 Répondre à ce message

    • Je crois que ma réponse n’est pas partie..... Aussi, je réitère : mille mercis pour votre expertise ! Cordialités.

      👉 Répondre à ce message

  • Bonjour, J’ai souscrit à une assurance vie Cachemire en 2017 à la banque postale avec 42% d’UC ; je n’y connais pas grand chose et j’ai fait confiance. AUjourd’hui, je vois surtout qu’elle ne me rapporte rien alors que je pensais placer mon argent pour le faire fructifier un peu. Je souhaiterais changer de banque , enlever mon argent pour aller vers une meilleure assurance vie. Ai-je le droit de le faire sans frais ? Comment faire ? Où aller voir ? Entre tous les messages que je lis : axa , banque populaire ou autre qui arnaquent... à qui faire confiance pour placer notre argent et pourvoir en bénéficier plus tard ou nos enfants de manière sereine ? Merci pour vos conseils vraiment intéressants et honnêtes. Bien à vous .

    👉 Répondre à ce message

    • Bonjour, afin de récupérer votre argent, vous devez demander un rachat total de votre contrat auprès de l’assureur. C’est gratuit. Demandez à votre intermédiaire commercial comment procéder. Généralement une demande est à effectuer, soit en ligne si disponible, soit en courrier RAR. Si votre contrat est en pertes financières, vous n’aurez évidemment aucune imposition sur les plus-values, c’est portant l’argument que va vous opposer le commercial lors de votre demande, comme votre contrat n’a pas 8 ans, mais c’est une erreur. Vous ne citez que des banques comme alternatives, mais les banques ne sont que des intermédiaires commerciaux pour les contrats d’assurance-vie (d’où ces frais importants, leurs commissions). Le métier d’une banque c’est d’acheter et de vendre de l’argent (crédit), pas de proposer des assurances. D’ailleurs la réglementation interdit à une banque de jouer le rôle d’assureur. Ainsi, vous pouvez tout à fait changer de contrat d’assurance-vie sans pour autant changer de banque. La Banque Postale étant une banque relativement satisfaisante au niveau des frais pratiqués. Si vous êtes satisfaite de la banque, changez donc uniquement votre assurance-vie. Axa ou Allianz sont des purs assureurs mais n’ont effectivement pas bonne réputation auprès des épargnants avertis (trop de frais, performances poussives). Les meilleurs fonds euros sont proposés par les mutuelles d’épargne, comme la CARAC, la MIF, MACSF, MACIF... Optez évidemment pour un contrat sans frais sur les versements et doté d’un fonds euros performant. Certaines offres permettent de bénéficier d’un taux de rendement de 3% sur le fonds euros pour 2023 (CARAC), sans avoir à placer sur des unités de compte. Bien à vous Bien à vous

      👉 Répondre à ce message

      • Merci pour vos conseils précis et personnalisés. Si je ne suis pas en pertes financières sur mon contrat assurance-vie mais en léger gain ,(assurance-vie de moins de 8 ans) suis-je imposable sur les plus-values si donc je le rachète ? Car c’est sûr que le conseiller essaiera de m’embrouiller ... ou me dira sans doute que j’ai des frais à payer. Et donc, si je fais, comme vous le conseillez, un rachat total de mon contrat pour une mutuelle d’épargne, comment cela se passe concrètement ? Cela se fait automatiquement de la banque postale à la mutuelle d’épargne choisie , sans frais ? Et dernière question, conseillez-vous donc plutôt un placement en fonds euros ? j’ai un profil plutôt avec peu de risques et au vue de la conjoncture actuelle ..... Merci par avance.

        👉 Répondre à ce message

        • Bonjour, oui, comme votre contrat a moins de 8 ans, vous serez imposable sur les plus-values de votre contrat, à hauteur de 12.8% (au à votre tranche marginale d’imposition la plus élevée si vous choisissez une imposition de vos plus-values via l’impôt sur le revenu). Les prélèvements sociaux étant dus dans tous les cas. Si votre gain est faible, cela ne devrait pas prêter à conséquence de toute façon. Il n’existe pas de transfert de contrat d’assurance-vie lorsque l’on change d’assureur. Vous devez demander le rachat de votre contrat. Une fois votre argent récupéré vous devez souscrire un nouveau contrat auprès de l’assureur de votre choix. Votre banque ne fera aucune démarche pour vous hormis transmettre votre demande de rachat à l’assureur si vous ne lui envoyez pas directement. Certains épargnants ayant suffisamment de liquidités pour souscrire un nouveau contrat, par exemple 500 euros, n’attendent pas de recevoir leurs fonds du premier contrat avant de souscrire le remplaçant. Il s’agit de prendre date, car l’objectif est bien d’atteindre les 8 années afin de bénéficier de l’abattement sur les plus-values. Si cette imposition sur les plus-values vous gène, une option pourrait être de tout ramener sur votre fonds euros sur votre premier contrat, de patienter 3 années pour bénéficier de l’abattement et de procéder alors au rachat total afin de reverser sur ce second contrat. Il aura alors 3 années d’ancienneté. Si vous n’êtes pas à l’aise avec les risques financiers, le mieux est de viser du 100% en fonds euros. Mieux vaut percevoir seulement un rendement proche des 3% chaque année que de subir les yoyos des marchés financiers. Bien à vous.

          👉 Répondre à ce message

  • Bonjour Mr Lapalus, apres une faillite de la banque USA de Silicon Bank, est il raisonable d ouvrir en ce moment les assurances vie avec des SCPI ( ce que je m appretais à faire ) contenant des unités de compte ( Corum Essentiel entre autre ).....( vous aviez fait une discussion à ce sujet il n y pas longtemps ? Merci de votre avis .

    👉 Répondre à ce message

  • Bonjour, Après avoir perdu 20000€, qui ont été dû à une entourloupe, un abus de confiance d’un conseiller Axa , j’ai écrit à Axa pour faire une réclamation. Un enquêteur Axa est venu à mon domicile. Je lui ai exposé les fait. Axa m’a fait une proposition de dédommagement de 5000€. Même si je sais que j’aurai pu faire une procédure judiciaire, j’ai accepté leur offre. Le temps est précieux pour moi. Bonne soirée

    👉 Répondre à ce message

  • J’ai souscrit à une assurance vie en Unités de Compte du Crédit Mutuel en gestion pilotée. La performance des fonds en UC sur 2022 est catastrophique (-18,61% avec les dividendes réinvestis, sûrement -21% sur les titres en eux-mêmes). La performance est toujours mauvaise : les indices baissent mon contrat baisse, les indices montent un peu mon contrat stagne, les indices montent nettement mon contrat ne progresse que de la moitié). Les frais sont très élevés (ils étaient supposés récompenser une performance supérieure aux indices !!!). Mon contrat est en nette moins value. Que faire ?

    👉 Répondre à ce message

    • Bonjour, effectivement, la gestion sous mandat 100% en uc, c’est très risqué, profil "dynamique". L’année 2022 a été très difficile pour toutes les gestions pilotées, -18% figure toutefois parmi les plus mauvaises. J’ai également remarqué, auprès d’autres gestionnaires, que ces gestions pilotées ne sont pas suffisamment réactives pour bénéficier des rebonds après les baisses marquées. Et ce n’est seulement une question de réactivité ou de fonds (Yomoni n’a pas fait mieux que -18% en 2022). Depuis 2023, leur perf est de +3.5%. Si vous avez la possibilité de repasser en gestion libre, cela vous permettrait d’être plus rassuré si les marchés financiers baissent de nouveau. En cas de hausse, il suffit de souscrire un ETF actions pour en bénéficier. Personnellement, hormis Yomoni, j’ai stoppé toutes les gestions pilotées (le plus souvent il s’agit d’une allocation prédéfinie pour tous les épargnants ayant le même profil d’investisseurs, donc aucun intérêt à mes yeux, compte-tenu des frais supplémentaires). Bien à vous.

      👉 Répondre à ce message

      • Un grand merci pour votre réponse. Elle va exactement dans le sens de ce que je pensais et craignais. Ma préférence allait vers des trackers (ETF) mais mon banquier a balayé cette option de la main en me disant "il y a bien mieux à faire". Je l’ai écouté, ayant à l’époque une absolue confiance dans le Crédit Mutuel (confiance bien écornée depuis car je pense avoir été berné et spolié). Y a-t-il un moyen d’intervenir face à la banque (de façon négociée ou par voie de justice) pour abus de confiance ou non respect de l’obligation de conseil ?

        👉 Répondre à ce message

        • Bonjour, si la procédure a été respectée, avec la détermination de votre profil d’investisseur, la définition d’allocation correspondant à votre profil, et signatures des documents correspondants, ce sera une mission très difficile (personnellement je pense que c’est impossible pour un profil dynamique, alors que pour un profil prudent, auprès de qui les intermédiaires font investir à hauteur de 50% sur des uc risquées, il y a moyen...) de prouver que vous avez été trompé. En ayant un profil d’investisseur "dynamique" vous êtes sensé accepter des pertes financières. Le mieux serait de négocier avec votre intermédiaire afin de changer de mode de gestion (sans prendre vos pertes financières), mais pour récupérer la valorisation perdue, hormis attendre que les marchés financiers se remettent à l’endroit, pas grand chose à faire. Bien à vous.

          👉 Répondre à ce message

  • Bonjour, N’étant pas très familier avec les placements, j’ai placé l’an dernier 25000€ dans une assurance-vie premium Generali (profil équilibré) conseillé par ma banque. J’en suis aujourd’hui à -3000€. Je note que mon capital baisse lorsque le CAC40 baisse et ça me paraît logique. Ce que je comprends moins c’est qu’il remonte très peu alors que le CAC40 remonte plus haut que la valeur qui me sert de référence. Si à chaque baisse et remontée mon capital suit la baisse mais pas vraiment la remontée, dois-je supposer que mon assurance-vie est mal gérée et dois partir au plus vite de cette assurance-vie ? Merci pour vos conseils

    👉 Répondre à ce message

    • Assurance-vie / Mai 2024 : avis de tempête sur vos unités de compte ?
      Bonjour, non, ce n’est pas forcément mal géré. Il faut comprendre que les baisses ont toujours plus d’impacts que les hausses, car elles sont tout simplement exprimées en pourcentage. Ainsi, supposons qu’il y ait une corrélation entière entre votre unité de compte et le cac40. Quand le cac40 perd 15% et que vos UC était à 100, elles se retrouvent à 85. Quand le cac40 repart à la hausse et reprend 15% à la hausse, vos unités de compte se retrouvent à 97.75, et toujours pas à 100, car il faut 17.7% de hausse pour revenir au niveau de départ. Remonter une baisse ne peut être fait que par une hausse supérieure à celle de la baisse. Et à l’heure actuelle, le cac40 est toujours en pertes depuis le début d’année et comme vous avez investi alors que les marchés étaient euphoriques, une année exceptionnelle, la baisse est impactante... Et pour un retour au niveau de 2021, ce n’est pas gagné. C’est pourquoi il est souvent conseillé de ne pas prendre position en une seule fois, car si vous achetez au mauvais moment, avant une baisse, vous pouvez potentiellement perdre plusieurs années pour revenir au point de départ. Bien à vous

      👉 Répondre à ce message

    • J’ai bien compris (après-coup) que me faire investir tout à la fois était une belle bêtise de ma banque. Merci beaucoup pour votre réponse qui me permet d’avoir un autre avis que celui de mon banquier (en qui mon capital confiance a lui aussi bien chuté).

      👉 Répondre à ce message

  • Bonjour J’ai 2 assurances vie (LCL (depuis 15ans) + Boursorama (depuis 1.5 ans)) avec 90Ke sur chaque uniquement en fonds euros. Je n’ai pas besoin de ces fonds à moyen terme et un profil prudent. Cela m’ennuie quand même de tout garder sur des fonds euros qui rapportent peu (

    👉 Répondre à ce message

    • Assurance-vie / Mai 2024 : avis de tempête sur vos unités de compte ?
      Bonsoir, avec un profil prudent, et donc pas sécuritaire, certains intermédiaires vous auraient conseillé, sans hésiter, d’investir au moins 30% sur des unités de compte. Et si vous n’étiez pas dans le bon timing (un investissement effectué en 2021 par exemple), à ce jour, vous pourriez constater une moins-value latente de l’ordre de 10% de votre capital... Le mieux serait sans doute d’opter pour quelques SCPI, ou des produits structurés à capital garanti à l’échéance. Avec la remontée des taux, il en existe de plus en plus. Exemple chez Suravenir, le fonds EURO COUPON DÉFENSIF DÉCEMBRE 2022 (FR001400DFV8), il sera commercialisé en novembre, un rendement garanti de 3% par an, pendant 5 ans, capital garanti uniquement à l’échéance. Avec ces produits, il ne faut donc surtout pas changer d’avis en cours de route. Des fonds obligataires sont également de plus en plus proposés avec la remontée des taux, mais là encore, il faut porter sa ligne jusqu’à l’échéance, sans quoi ce sera des pertes (les prix des oblig baissent avec la hausse des taux). Je vais faire une petite liste de ces fonds, et scruter les sorties chez Generali Vie. J’ai également un contrat Boursorama Vie, mais j’ai opté pour la gestion pilotée. Bien à vous

      👉 Répondre à ce message

  • Merci de votre réponse Mr Lapalus, je vais quand vous citer le nom de mon Assurance vie chez Le Conservateur Helios à fonds euros donc ouvert depuis 12 ans comme je vous l ai dit . Mais actuellement je n ai pas de projet particulier et je suis plutot pour un investissement sécurisé . Le conseiller me relance pour chercher les performances !!!!sur des achats obligataires . Donc pour l instant je ne sais pas si cest quand pertinent de le garder en fonds euros meme si le taux n est pas tres elevé chez Le Conservateur. Ce contrat à fonds euros 100% a été ouvert pour constituer un capital pour la retraite donc que me conseillez vous ? sachant que je viens d ouvrir un PER chez Linxea Spirit PER.

    👉 Répondre à ce message

    • Assurance-vie / Mai 2024 : avis de tempête sur vos unités de compte ?
      C’est intéressant. Connaissez-vous le taux de rendement de ce fonds euros ? Et des dernières années passées ? Je n’arrive jamais à l’avoir pour le renseigner dans la base. Le Conservateur ne communique pas les rendements de ce fonds euros là. L’avantage du PER assurance par rapport à l’assurance-vie est la réduction d’impôt. Si via votre PER Linxea, vous êtes déjà exposée aux risques, le mieux serait de ne pas en prendre ailleurs. Il faut avoir une approche globale de son épargne. En revanche, si vous n’utilisez pas totalement votre plafond épargne retraite, vous pourriez éventuellement effectuer quelques rachats partiels sur cette assurance-vie afin de verser davantage sur votre PER, puisque cela est votre objectif. Ainsi vous bénéficierez d’une ristourne fiscale supplémentaire sans imposition des produits de votre assurance-vie via l’abattement. Enfin, d’après ce que vous énoncez, les fonds obligataires ne semblent pas fait pour vous, les taux vont continuer de grimper, malmenant un peu plus ce secteur. Il est bien trop tôt pour rentrer sur ce secteur de toute façon, il faut attendre que les taux grimpent encore. Bien à vous.

      👉 Répondre à ce message

      • Suite ca nos échanges, je vais essayer de rentrer dans les details :
        - mon contrat Le Conservateur a fonds euros ouvert depuis 12 ans , le taux que vous voulez connaître était de 0.83 % net en 2021. Je sais que ca ne rapporte plus rien c’est pourquoi en consultant votre site j’ai ouvert 2 AV Puissance avenir et Placemant liberté 70 / 30 UC il y a 2 ans .-pour diversifier mes placements .Vous me conseillez d effectuer les rachats partiels pour les placer dans ces nouveaux AV mais j ai remarqué que les l investissement a commencé à baisser quelques centaines d euros tous les mois ! ( du aux contextes actuels d inflation, guerre Ukraine etc...),est il judicieux de le faire quand meme puisque c est dans du long terme ...??
        - Mon PER Linxea est ouvert récemment mais je n ai pas encore défini mes mensualités en vue de l objectif devretraitevet de défiscalisation.... Donc quelles réparations dois je effectuer selon vous ? Merci de votre éclairage.

        👉 Répondre à ce message

        • Bonjour, merci bien pour la communication du taux de ce fonds euros. Dans mon esprit, les rachats partiels pouvaient s’orienter vers un fonds euros moins moribond. Le fonds euros de la MIF par exemple sert un rendement 2 fois plus élevé que celui de votre contrat et leur contrat n’impose pas d’investir sur des unités de compte. Ce n’est pas le seul contrat d’assurance-vie multisupports permettant de placer 100% sur le fonds euros, il en reste encore plusieurs. Il est clair que la conjoncture actuelle n’incite pas vraiment à tenter le diable en misant sur des unités de compte. L’on ne sait pas combien de temps la tempête va durer, et je pense que l’on y verra plus clair une fois cet hiver passé, la météo devrait jouer pas mal de chose. Bien à vous.

          👉 Répondre à ce message

  • Je possède une assurance vie à fonds euros depuis 12 ans avec des frais de versement à 1%, mon conseiller me demande de changer pour avoir moins de pertes dans l investissement. Mais compte tenu de l inflation et de la guerre en ukraine , je me demande aussi si les pertes dans l investissement en obligataire ou en unités de comptes ne nous entrainent pas plus de pertes ?. merci de vos conseils et de vos avis à ce sujet .

    👉 Répondre à ce message

    • Assurance-vie / Mai 2024 : avis de tempête sur vos unités de compte ?
      Bonjour, Je ne comprends pas trop, si vous avez un placement en fonds euros, vous ne subissez aucunes pertes financières. Il n’y a pas de "pertes dans l’investissement". C’est le principe des fonds euros, cela rapporte relativement peu, mais le capital est garanti. Des frais sur versements à 1% sont évidement trop élevés, puisque vous avez nombre de contrats sans frais sur les versements dont les performances sur les fonds euros sont parmi les meilleures du marché. Les conseillers proposent toujours de sortir du fonds euros afin de s’exposer aux unités de compte, bien plus rémunératrices pour ces intermédiaires, et bien plus favorables aux assureurs, puisqu’aucune garantie ne porte alors sur le capital investi en unités de compte. Si vous aviez investi sur des unités de comptes en début d’année, vous constateriez, d’après la moyenne publiée par France Assureurs à fin août, une moins-value latente de 13% sur votre capital. Si vous souhaitez retrancher l’inflation (c’est le grosse mode de parler de rendement net désormais), cela ferait grosso-modo, 20% de pertes. Toutefois, après une sévère purge, les marchés financiers peuvent évidemment repartir dans l’ordre sens... ou pas. Personne ne le sait. Ce que vous savez en revanche, c’est votre horizon de placement. Combien d’années souhaitez-vous encore conserver ce contrat ? La réponse à faire au conseiller ne sera pas la même si vous prévoyez de tout retirer d’ici 2 ans ou pas. Par ailleurs, vous seule pouvez savoir si vous êtes prêtes, ou pas, à accepter de voir afficher des moins-values latentes sur votre contrat car vous aurez accepté la proposition de votre conseiller de vous exposer aux unités de compte. Et avant de dire oui, vous devez indiquer combien, au maximum vous acceptez de perdre, pour combien de gains potentiels. Une répartition de 80% en fonds euros et de 20% en unités de compte, en ayant un horizon de placement de 8 ans est acceptable. Si vous n’acceptez pas de perdre le moindre risque sur votre capital, restez en fonds euros, ou éventuellement, effectuez un rachat partiel (abattement) afin d’opter pour un contrat plus performant sur le fonds euros et moins gourmand en frais. N’oubliez pas que les SCPI sont accessibles en assurance-vie, il s’agit d’une prise de risque réduite, et les rendements sont supérieurs à bon nombre de fonds actions et/ou obligataires sur la durée. Bien à vous.

      👉 Répondre à ce message

  • Bonjour,
    Quand le marché boursier est très bas ou a chuté de manière très importante comme nous le voyons depuis quelques temps, est-ce un bon moment pour convertir les fonds euros restants en UC dans ses contrats assurance vie ?
    Bien sûr en pariant que le marché retrouvera son niveau d’avant la grosse chute d’ici quelques années … 😉
    Bonne journée !

    👉 Répondre à ce message

    • Bonjour, oui, cela s’appelle "buy the dip", acheter les creux, c’est ce que font les investisseurs de long terme. Le seul souci étant de savoir si nous sommes dans un creux, ou seulement sur une marche avant de connaître un creux encore plus profond. Ainsi, en arbitrant pas à pas, l’on réduit ses risques de nouveaux creux plus profonds, en ne misant pas tout d’un coup. Investir en 2 ou 3 fois est bien, sachant que l’on part sur du long terme. Quand on a accumulé 15 à 20% sur une ligne, prise de profits. Sans quoi, ce petit jeu peut rapidement durer des décennies :). Bien à vous.

      👉 Répondre à ce message

      • Merci pour la réponse 😉

        👉 Répondre à ce message

      • Bonjour, cette approche qui se vaut si je comprends bien dans votre réponse ne va pas trop dans le sens de ce qui est indiqué dans l’article "Le mieux est d'investir quand les marchés grimpent, et non quand ils sont orientés à la baisse." si ? J’ai aussi une peu d’épargne courant suite à une vente immobilière que je souhaite mettre progressivement sur mon assurance vie pour un investissement à long terme, et je me demande justement si en ce moment avec la baisse conséquente ça vaut le coup de faire des versements plus importants. Merci !

        👉 Répondre à ce message

        • Assurance-vie / Mai 2024 : avis de tempête sur vos unités de compte ?
          Bonsoir, oui, mais justement nous sommes en pleine tendance baissière, et quand cela baisse, cela peut aller bien plus bas. Le mieux serait donc d investir par portion, afin de ne pas racheter trop tôt, même si, sur le long terme, cela a moins d'importance que les rendements (dividendes pour les actions). A noter que le rendements des actions est recu à la baisse à 4% par an selon les experts de Robecco jusqu en 2027… bien à vous

          👉 Répondre à ce message

  • 🧓🏻 Moins de 70 ans ? N’oubliez pas d’optimiser votre succession avec les assurances vies

    Notre métier de base est souvent d'optimiser l'existant bien avant de faire de l'investissement. Que ce soit de l'optimisation de flux sortants (ADI, Assurances, versements,...) ou l'optimisation de capitaux existants.

    Dans notre cas, Jacques un client, dispose d'un patrimoine immobilier composé d'une résidence principale et d'une résidence secondaire, il a 300 000 €, placés principalement sur des comptes et livrets. Notre client a 68 ans, une volonté de réduire de base sa fiscalité, mais un des sujets qui ressort de notre entretien est la forte volonté d'optimiser sa succession.

    Point que je ne vous ai pas donné, Jacques a 68 ans, et pas d'assurance vie…. Vous avez tout de suite compris, un des conseils sera simplement de mobilier une partie de son épargne, et la placer sur une assurance vie, pour jouir d'un abattement de 152 500 € en franchise d'impôts pour les bénéficiaires.

    Ainsi Jacques répond en partie à son objectif d'optimiser sa succession…

    #optimisation #assurancevie #heritage #succession #plancash #argent #investir #investissement #assurancevie #conseilfinancier #devenirriche #intérêtscomposés #banques #gerersonargent #imposition #patrimoine #notaire

    👉 Répondre à ce message

  • Bonjour et merci de vos conseils avisés. La Caisse d’Epargne me propose un contrat d’assurance-vie "Selection Cinto Vie" soit pour 150k€ , 30% sur SCP Immo Prestige ( CNP), 15% d’UC et 55% fonds euros. J’ai bien compris que la pierre papier est intéressante en ce moment mais j’ai des freins sur la CNP elle-même ( et sa politique tarifaire même si les frais d’entrée sont limités à 2% pour la souscription ) . Existe-t-il sur le marché un contrat solide qui fait la part belle aux SCPI ?

    👉 Répondre à ce message

  • Bonjour, J’ai un profil équilibré et "accepte" le risque des pertes minimes de capital. J’ai 50 fonds € et 50 UC Bon depuis le début de l’année moins dix pourcents. Je ne voulais pas faire d’arbitrage (vers du fond euros) en espérant une remontée pour "éponger" plus rapidement la perte en cas de remontée. Qu’en pensez-vous ? Je souhaitais refaire un investissement 50/50,. Toujours dans l’optique d’éponger plus rapidement et d’acheter à un bas prix les UC. Qu’en pensez-vous ? Oui j’accepte le risque mais pas au delà de 15 pourcents de perte de capital.

    👉 Répondre à ce message

  • Bonjour, J’ai souscrit auprès de ma banque un contrat d’assurance-vie en novembre 2021 pensant avoir souscrit un contrat d’épargne classique. il se trouve qu’il y a 30% en UC, c’est à dire 24000€ répartis sur deux fonds boursiers qui perdent de l’argent depuis le début. Le banquier ne m’a rien expliqué et m’a fait signé sur une tablette, je n’ai eu aucun document. La banque m’a dissuadé de faire un rachat total en janvier, je n’aurais perdu que 800€. Ils m’ont dit de revenir en juin et qu’on pourrait clôturer un des fonds. Aujourd’hui l’en cours est de -5000-€. Je m’apprête à faire un rachat total car je n’en dors plus la nuit.

    👉 Répondre à ce message

    • Bonjour, le fait se signer sur une tablette ne doit pas vous priver d’avoir une copie de votre contrat d’assurance-vie, ne serait-ce que sous forme numérique. Vous devriez avoir reçu votre contrat sous forme numérique, avec votre profil d’investisseur validé afin de permettre de vous exposer à hauteur de 30% en unités de compte. Si vous pensiez avoir investi à 100% sur un placement sans risque, vous devez vous plaindre auprès de votre conseiller, par écrit. Sans réponse satisfaisante de sa part, nouveau courrier à son responsable, et engagement d’une procédure pour défaut de conseil. Vous devez pouvoir trouver les coordonnées nécessaires pour déposer un recours dans votre contrat d’assurance-vie. Les conseillers bancaires ont désormais la qualification réglementaire de courtiers et, à ce titre, sont soumis à la même réglementation que tout autre courtier. Ils ont donc une assurance professionnelle pour les différents portant sur les placements financiers avec leurs clients. Ne pas subir ces défauts de conseils. Bien à vous.

      👉 Répondre à ce message

      • Merci pour votre réponse. J’ai pu télécharger mon contrat sur le site de la banque. J’ai écrit au service client qui m’a répondu que le conseiller avait bien fait son travail et que j’étais tout à fait au courant du contrat que je signais. J’envisage de faire un rachat total et de changer de banque car j’ai peur que la procédure dure longtemps et qu’au final je perdrai encore plus.

        👉 Répondre à ce message

        • Bien. À vous de voir, mais si vous pensiez investir à 100% sur un placement sans risque, c’est un défaut de conseil. Ce n’est pas votre signature qui compte, c’est la validation de votre profil d’investisseur. Si ce dernier indique Profil Sécuritaire, votre banque a commis une erreur et vous pouvez être indemnisé. Sinon, les marchés ont déjà bien dégringolé, vous risquez de vendre au plus mauvais moment. Le mieux serait de vous trouver un contrat correspondant le mieux à vos attentes (100% en euros), et de procéder à un rachat partiel afin de transférer une partie des fonds. Le fonds euros de votre contrat ne doit pas être performant de toute façon, les contrats commercialisés par les banques sont les plus mauvais du marché. Dans ce cas, je vous invite à passer par un courtier ou par une mutuelle, les conseils seront plus avisés. Bien à vous.

          👉 Répondre à ce message

          • Bonjour et merci pour votre réponse. Il s’agit en effet bien d’un défaut de conseil. J’ai un profil "Prudent". J’ai retrouvé un email datant de Janvier où j’explique que je ne comprends pas pourquoi je perds de l’argent, que je n’ai jamais voulu signer un tel contrat et que je veux récupérer mon argent sans quoi je saisis le médiateur. Je ne l’ai pas fait car ma conseillère habituelle m’a dissuadé de faire un rachat total et m’a dit d’attendre et de revenir la voir au mois de juin. Aujourd’hui je n’ose pas le faire non plus car j’ai peur que cela prenne des mois et qu’au bout du compte ce n’est pas 5000€ que je vais perdre mais peut-être 10000.

            👉 Répondre à ce message

            • Si votre conseillère vous a répondu par écrit de patienter sans prendre en compte votre profil d’investisseur Prudent (ie, perte maximale de capital acceptable de 2%), c’est un défaut de conseil caractérisé. Il faut une trace écrite pour étayer votre dossier. Vous pouvez obtenir réparation en entamant une procédure. Bien à vous.

              👉 Répondre à ce message

          • Quid des fonds en euros ?

            Tous les fonds en euros ne valent pas.

            Attention au fonds en euros avec des dettes d’état

            👉 Répondre à ce message

            • Assurance-vie / Mai 2024 : avis de tempête sur vos unités de compte ?
              re-bonjour, tous les fonds euros sont concernés par la dette d’Etat, sans quoi le capital ne pourrait être garanti. Et les fonds euros les moins investis, en proportion, sur la dette d’Etat sont exposés aux marchés financiers et sont donc encore plus malmenés. Seuls les fonds euros immobiliers et les fonds euros des mutuelles peuvent s’en sortir bien. Bien à vous.

              👉 Répondre à ce message

  • Bonjour,

    J’ai un contrat d’assurance vie de plus de 8 ans sur des fonds euros à 100%. Il ne rapporte plus rien (moins d’un %)
    Mon conseiller s’est rapproché de moi pour une répartition : 70 € /30 UC
    J’hésite compte tenu du marché.
    Ai-je raison ?
    Merci

    👉 Répondre à ce message

  • Bonjour et merci de vos précieux conseils ! J’ai l’intention d’investir 45k€ (actuellement sur mon compte-courant suite clôture d’un produit à terme) sur un contrat en 60€/40 UC via un courtier. Mais au moment de valider, j’hésite. Ce capital, c’est du long terme , je n’en ai pas besoin . D’autre part, une banque de gestion privée me démarche pour un contrat de 150k€ ( que je détiens sur une banque traditionnelle, contrat qui me déçoit énormément depuis des années). Pas de frais d’entrée sur le nouveau contrat mais une proposition de placer une moitié sur un "structuré" ( sur 10 ans , avec un mécanisme d’arrêt à chaque trimestre si l’indice de référence baisse au-delà d’un seuil). Cependant, j’ai un a priori sur la mécanique de ce type de placement. Qu’en pensez-vous ? Avec mes remerciements !

    👉 Répondre à ce message

    • Bonjour, je ne suis plus conseiller en gestion de patrimoine, je vous indique donc seulement ce que je ferai pour moi dans une telle situation. J’ai moins de 62 ans, et paie des impôts sur le revenu. Vous avez le bon réflexe de partir pour du sans frais sur les versements, c’est top. Primo, je n’investis pas sur un contrat en un one shot de 45K. Je souscris 2 contrats, un dédié à mes placements sans risque, avec un bon fonds euros (type MIF ou autre), et un autre dédié à mes placements à risques. Ainsi, j’évite ces contraintes stupides du genre proportion de x% à investir sur des UC alors que je n’en ai pas envie. Ce sont les conditions de marché qui conditionnent mon exposition aux risques et non pas la maximisation des revenus des assureurs. Lors de mes rachats, ainsi, je ne suis pas embrouillé avec des rachats partiels qui vont piocher à la fois sur le fonds euros et les UC. Je reste maître de la situation. Je ne rentre pas avec mes 40% sur des placements à risques en une seule fois, mais je vais investir régulièrement, par exemple en 6 fois 3K€, c’est sans frais sur versement, donc j’en profite. Par exemple, cet été, les places financières dévissent encore de 10%... Je préfère en remettre une couche de 3K à la rentrée. Le produit structuré ne me plait pas totalement, clairement je n’y vais pas ! Ces produits sont biens pour les épargnants passifs, risques contrôlés, mais gains plafonnés. Cela ne me plaît pas, percevoir 8% quand les marchés font +15%, cela m’irrite. Les options de stop loss sont le plus souvent gratuites, nul besoin d’un produit structuré pour border ses pertes latentes (cf faites votre produit structuré vous-même). Pour la partie à risques, je prendrai un contrat du type CORUM, SCPI et fonds obligataires, car les taux d’intérêts grimpent, l’opportunité actuelle est donc de rentrer sur de nouvelles émissions à hauts rendements. Secundo, pour ce contrat moribond distribué par une banque dont je ne suis pas totalement satisfait, j’effectuerai des rachats partiels chaque année, sur 8 ans, afin de le vider sans fiscalité, si des plus-values latentes existent, afin de verser ce capital racheté sur un PER assurance (c’est une assurance-vie !) afin de bénéficier de la réduction d’IR année après année. Je sais qu’en sortie du capital du PER je serai imposé, mais mon taux d’IR sera moindre, au final, la différence restera dans ma poche.

      👉 Répondre à ce message

  • Bonjour , j’ai un compte en fonds Euros , puis 30000. en unités de compte depuis un ans le 3 juin 2021 sur le conseil de mon conseiller, je regrette cette décision aujourd’hui, j’aurais du tout placer sur mon compte en Euros .puis- je transférer mon unités de compte sur mon compte en Euros sans trop perdre d’argent vu la situation actuelle j’ai 71 ans j’ai fait confiance à mon conseiller .Merci de votre réponse . Cordialement.

    👉 Répondre à ce message

Sur le même sujet

☂️ ASSURANCE-VIE

CORUM LIFE

Le contrat d’assurance-vie CORUM LIFE est unique en son genre.

: Avis des épargnants, Rendements, Frais, Bonus

Vos Unités de Compte vont dévisser : à lire également