Epargne salariale / PEE : Souvent une double peine quand la bourse dévisse !

Publié le , mis à jour le

Pour préparer votre retraite vous comptez sur votre Plan Epargne Entreprise (PEE), une bonne chose pour les salariés des entreprises en pleine croissance. Mais attention, en cas de tempête boursière, l’épargne salariale peut se transformer en un bien mauvais plan épargne !

Épargne salariale : les actions de l’entreprise plébiscitées

Dans certaines entreprises, les salariés ont la possibilité d’épargner sur un Plan épargne entreprise (pee). Les placements sont effectués sur des titres de leur entreprise ou d’autres supports financiers (actions, obligations...) réunis dans un Fonds communs de placement d’entreprise (FCPE).

Nombreux sont les Français qui se laissent tenter par cette solution d’investissement, qui présente de nombreux avantages afin d’épargner pour sa retraite. En 2009, près de 3,8 millions de salariés Français détenaient des avoirs sur un pee.

Les FCPE des grands groupes sont majoritairement composés d’actions de la société. C’est le cas par exemple, des grandes enseignes bancaires qui sont aujourd’hui fortement touchées par la crise boursière
Selon un rapport de l’Association de la gestion financière en juin dernier, les encours investis en actions des entreprises proposant un PEE atteignent 46% des sommes investies.

Actions d’entreprises cotées en bourse : Le piège à double lames !

Gérez les risques !
La perte de son emploi est un risque, miser toute son épargne sur le PEE de son entreprise est un cumul des risques !

Les actions distribuées par l’entreprise cotée en bourse à ses salariés est un objet de motivation supplémentaire, quand tout va bien ! En effet, quand l’entreprise va moins bien, le cours de ses actions diminue, et les salariés voient de fait leur épargne fondre.

De même, en cas de tempête boursière, les cours des actions dégringolent, et le salarié est tenu de les conserver sur son compte, épargne salariale oblige, la perte de capital sera donc probable.

Mais plus grave encore, quand l’entreprise va mal, un plan social peut venir menacer directement l’emploi des salariés... C’est alors la double peine, non seulement son emploi est perdu, de plus, l’éventuel consolation qui serait le plan épargne entreprise s’est transformé en un portefeuille moribond. Bref, quand une entreprise connaît une période de crise, le PEE c’est souvent une double peine...

PEE : l’épargne salariale pénalisée par la bourse

La bourse n’est pas le placement le plus performant à long terme !
La bourse n’est pas le placement le plus performant à long terme ! © Fotolia.com

Les fluctuations boursières ont un impact direct sur cette épargne salariale. Et la crise actuelle inquiète, à juste titre, les salariés concernés.
Confrontés à la chute des marchés financiers, nombre de salariés-épargnants vont voir fondre la valeur de leurs avoirs.

La formule selon laquelle la bourse serait le placement le plus performant à long terme est bien évidemment faux, tout dépend des barrières d’observation que l’on se donne. Avec des krachs boursiers tous les 3 ans, la bourse n’a rien d’un placement long terme.

Les salariés ayant diversifié leurs actions sur de nombreux supports financiers limitent leurs risques de pertes. Mais celui ayant investit au maximum en actions de son entreprise risque gros si celle plie sous un krach boursier. Il risque non seulement de perdre son emploi en cas de dépôt de bilan mais en plus, de voir réduire à néant les économies placées sur son PEE.

Les actions dans le cadre de l’épargne salariale demeurent quoi qu’il arrive la propriété des épargnants. Elles ne peuvent donc pas faire l’objet d’une saisie en cas de défaillance.
En cas de dépots de bilan de l’entreprise sachez que vos titres sont garantis à hauteur de 100.000€ par le biais du Fonds de garantie des dépôts.

PEE : Comment protéger son épargne ?

Pour protéger son PEE des fluctuation boursières il est prudent de diversifier au maximum ses titres.

De plus en plus de fonds profilés peuvent proposent la garantie d’une partie du capital investi. L’épargnant peut également choisir d’investir sur des fonds monétaires, dont le capital est garanti.

A l’approche de la retraite , il est plus que jamais important de miser sur la sécurité de votre capital. Vous pouvez choisir de percevoir vos primes afin de les placer sur un autre support d’épargne sans risque pour votre capital. Pour faire le bon choix n’hésitez pas à comparer les différents produits commercialisés par les banques, vous avez l’embarras du choix : assurance-vie, livret épargne, livret a, ldd, fcp, pea, investissement locatif...

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Epargne salariale / PEE : (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également