Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Comment optimiser le rendement de son contrat d’assurance-vie ?

Assurance-vie : la majorité des épargnants se sont embarqués sur des contrats moribonds, et se font balader par leur banquier © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Souscrire un contrat d’assurance-vie performant est une étape primordiale dans l’optimisation de son épargne, mais ce n’est pas suffisant. Par la suite, il faut savoir faire les bons choix pour gérer et faire fructifier son capital.

Publié le , mis à jour le

Assurance-vie : Bien choisir son contrat !

Contrat collectif ou individuel, monosupport ou multisupport, options de gestions, nombre et qualité des fonds proposés... Choisir son Assurance-Vie parmi le grand nombre de contrats disponibles, n’est pas chose facile.

100% en fonds euros, c’est toujours possible !

Si vous avez choisi une assurance-vie monosupport en euros, votre épargne et garantie mais le rendement reste très limité. Pour obtenir un rendement plus important sur un contrat d’assurance-vie, il faut souscrire à une formule multisupport. Vous aurez alors la possibilité d’épargner sur de nombreux supports d’investissement en unités de compte, tout en gardant la possibilité d’opter pour le fonds pour sécuriser une partie de votre capital. Toutefois, contrairement à ce que beaucoup avancent encore, il existe encore des contrats d’assurance-vie permettant de placer à 100% sur un fonds euros. Aucun épargnant n’est contraint d’investir sur des unités de compte si son profil d’investisseur ne correspond pas à une prise de risque (profil sécuritaire).

Souscrire plusieurs contrats d’assurance-vie est un must !

Vous pouvez, et vous avez intérêt à souscrire à plusieurs contrats d’assurance-vie afin de diversifier vos placements et ainsi limiter vos risques. Pourquoi souscrire plusieurs contrats d’assurance-vie ? Les offres en assurance-vie sont nombreuses. Toutefois les contrats aussi performants sur les fonds euros que sur les unités de compte n’existent pas réellement. Si l’assureur souhaite maximiser ses profits, il va pousser les épargnants vers les unités de compte, et donc assortir son fonds euros de conditions de versements ubuesques. À l’inverse, les contrats proposant d’excellents fonds euros ne proposeront qu’une palette d’investissements en unités de compte (et notamment en supports immobiliers) trop réduite.

  • Souscrire un contrat uniquement pour son fonds euros : Choisi pour la qualité de son fonds euros, ce contrat sera dédié à la capitalisation d’une partie du capital, 0% de risque.
  • Souscrire un contrat dédié aux placements à risques : choisi pour ses frais de gestion réduits et son exposition aux supports immobiliers (100% des revenus reversés, absence de frais supplémentaires pour les SCPI, etc.), ce contrat sera dédié aux placements à risques. Exemple : Le contrat CORUM LIFE permet d’investir sur les SCPI CORUM exactement aux mêmes conditions qu’en direct (mêmes frais, mêmes revenus versés, mêmes augmentation du prix des parts), mais dans le cadre d’un contrat d’assurance-vie. C’est bien plus avantageux qu’en direct !

Pourquoi séparer les deux parties de ses placements selon le niveau de risques ? Tout simplement car lorsque vous effectuerez des rachats partiels, le plus souvent, il vous sera impossible de préciser quelle partie de votre investissement vous souhaitez interrompre. Vous ne pourrez indiquer qu’un montant lors de votre rachat. Or, ce n’est pas ce que vous souhaitez. Une fois des plus-values réalisées, vous effectuerez un rachat partiel afin de placer le capital sur votre contrat en euros.

Réduire ses frais, c’est déjà gagner plus !

La prise en compte des frais est primordiale dans l’optimisation de votre contrat d’assurance-vie. Des frais trop élevés amputeront sérieusement le rendement de votre contrat. N’hésitez pas à comparer minutieusement les différentes offres de contrat d’assurance-vie, avant de faire votre choix. Pour orienter votre choix tenez compte du rendement net de frais (performance diminué des frais).

Assurance-vie : Choisir le mode de gestion adapté à son profil

Vous pouvez choisir de gérer librement votre assurance-vie, en réalisant vos arbitrages comme bon vous semble. Pour cela il vaut mieux être à l’aise avec l’univers des marché boursier. Si ça n ’est pas le cas, votre banque ou assurance, vous proposera une gestion sous mandat, en tenant compte de votre profil d’épargnant et de votre niveau d’aversion au risque.

Les contrat propose également différentes options de gestion qui permettent de faciliter la gestion de votre contrat d’assurance-vie, en optimisant, sécurisant et limitant les risques de vos investissements.

Options de gestion du contrat
Options Détails
Garantie plancher en cas de décès La garantie plancher prévoit au minimum, en cas de décès de l'assuré, le versement au bénéficiaire d'un capital au moins égal aux sommes versées, dans la limite de certains montants définis dans chaque contrat.
Dynamisation des plus-values L'option dynamisation des plus-values permet d'investir, de façon automatique, les plus-values du fonds en euros à capital garanti sur d'autres unités de compte. La dynamisation des plus-values ne se déclenche que lorsque un seuil à définir est dépassé, selon le contrat assurance vie.
Sécurisation des plus-values L'option sécurisation des plus-values permet de transférer automatiquement vers le fonds en euros à capital garanti, les plus-values des unités de compte de votre choix. Le seuil de sécurisation des plus-values est à définir selon le contrat assurance-vie. L'option sécurisation des plus-values peut être différente selon chaque support.
Investissement progressif L'option investissement progressif permet d'effectuer, selon une fréquence choisie (généralement mensuelle ou trimestrielle), des arbitrages définis sur des supports déterminés.
Versements programmés L'option versements programmés permet de définir un prélèvement, selon une fréquence choisie, pour alimenter le contrat assurance vie. Un montant minimum est généralement demandé par l'assureur pour les versements programmés.
Limitation des pertes L'option limitation des pertes (ou Stop- Loss) permet de stopper une moins-value et de sécuriser automatiquement le capital et les éventuels gains sur un support en cas de tendance baissière, sans avoir à vous préoccuper en permanence de l'évolution des marchés.
Rachat partiel programmé L'option rachat partiel programmé permet de constituer des revenus réguliers, en effectuant des rachats partiels selon un échéancier défini. Généralement, cette option est utilisée après 8 ans, pour bénéficier de conditions fiscales optimales.
Allocation constante L'option d'allocation constante vous permet de retrouver, à l'issue de l'arbitrage mensuel, l'allocation définie à l'adhésion (ou à la mise en place de l'option). Votre allocation de référence reste ainsi constante.
Epargne handicap L'option epargne handicap permet à l'assuré handicapé de bénéficier, au terme du contrat de 6 années minimum, du versement du capital ou d'une rente viagère. Une déduction fiscale existe sur les versements effectués.
Rente survie L'option rente survie permet, en cas de décès de l'assuré, le versement d'un capital ou d'une rente viagère à son enfant atteint d'une infirmité qui l'empêche : soit de se livrer à une activité professionnelle dans des conditions normales de rentabilité, soit si l’enfant est àgé de moins de 18 ans, d'acquérir une instruction ou une formation professionnelle d'un niveau normal (handicapés hors d'état de subvenir à leurs propres besoins sans l'aide de leur famille). Une déduction fiscale existe sur les versements effectués.
Rente dépendance La rente dépendance permet, pendant la durée de vie du contrat, de convertir le capital du contrat en rente dépendance, au cas où le souscripteur vient à tomber en dépendance.
Sécurisation progressive Sécurisation progressive: cette option vous permet d'arbitrer automatiquement, avec une périodicité mensuelle, tout ou partie de l'épargne investie sur votre contrat vers un ou plusieurs supports à orientation prudente appelés supports de destination. Cette option est particulièment utile avant la sortie du contrat, ou à l'approche de la retraite.
Arbitrage programmé Arbitrage programmé : cette option vous permet d'arbitrer mensuellement tout ou partie de l'épargne investie sur un support financier vers un ou plusieurs autres supports, sans tenir compte des valorisations de chacun.
Gestion pilotée La gestion pilotée permet à l'épargnant de confier le choix de ses supports d'investissement à un expert, généralement une société de gestion, conformément à un profil de gestion choisi par le souscripteur. Cette option est payante.
Garantie cliquet en cas de décès Cette garantie décès en assurance-vie assure le versement aux bénéficiaires de la plus haute valeur atteinte par le contrat. Celle-ci est donc définitivement acquise, et ne peut qu'augmenter (c'est ce que l'on appelle l'effet cliquet). La garantie à cliquet n'est alors pas basée sur l'épargne investie, mais sur la valeur maximale qu'elle atteint.
Garantie indexée en cas de décès Le montant minimum à percevoir par le bénéficiaire est revalorisé en fonction d'un indice déterminé. Les bénéficiaires toucheront le capital et l'équivalent des intérêts que cette épargne aurait produit si elle avait été investie sur le placement de référence. Cette garantie préserve le capital tout en garantissant un taux d'intérêt.
Garantie plancher majorée en cas de décès En cas de décès de l'assuré, l'assureur garantit un capital supplémentaire qui vient compléun capital de base, afin que le capital total versé, hors fiscalité, ne soit jamais inférieur à une proportion (par exemple 120 %) du cumul des versements nets effectués, après déduction des rachats partiels bruts antérieurs et des prélèvements sociaux liés à l'inscription en compte sur le support en euros.
Indexation des versements programmés Réévaluation automatique du montant des versements programmés chaque année, à date anniversaire de la mise en place de l'option.

Assurance-vie multisupports : diversifez les supports !

Les unités de compte (opcvm ,actions, obligation...) proposent des perspectives de rendement supérieurs au fonds en euros mais comportent des risques de perte de capital en cas de baisse des marchés boursiers. Ne mettez donc pas tous vos œufs dans le même panier, pour limiter les risques panachez vos investissements sur différents fonds : fonds euros, "prudents", "équilibrés" ou "dynamiques".

  • Pensez aux SCPI et aux trackers !

Les bons vieux fcp n’ont plus vraiment le vent en poupe. Les unités de compte vedettes sont les parts de SCPI et les trackers. Les SCPI permettent d’investir dans l’immobilier, avec un niveau de risque existant, mais mesuré. Les trackers de leur côté sont plus risqués, et conviennent uniquement aux épargnants ayant de fortes convictions sur l’orientation des marchés financiers.

  • Fonds en euros, choisissez un fonds euros immobilier !

Avec la crise financière et la chute des taux, les fonds euros investis en obligations s’effondrent. Il vaut mieux placer sur des fonds euros jouant la carte de l’immobilier locatif d’entreprise.

Sélection des 3 meilleures opportunités de souscription de contrats d'assurance-vie

🥇 1 EVOLUTION VIE Evolution Vie (ABEILLE ASSURANCES) 300€ offerts pour 4.000€ versés. 👉 EN SAVOIR PLUS
🥈 2 YOMONI VIE Yomoni Vie (SURAVENIR) Jusqu'à 350€ offerts pour 50.000€ versés. 👉 EN SAVOIR PLUS
🥉 3 NETLIFE 2 NETLIFE 2 (SPIRICA) 100€ offerts pour 5.000€ versés. 👉 EN SAVOIR PLUS

📧 Newsletter FranceTransactions.com

👉 Abonnez vous à notre lettre quotidienne. Plus de 90.000 lecteurs font confiance à la newsletter de FranceTransactions.com pour mieux être informés sur l’épargne et les placements. Lettre gratuite, sans engagement, sans spam, dont le lien de désabonnement est présent sur chaque envoi en bas du courriel. Recevez tous les jours, dès 9 heures du matin, les infos qui comptent pour votre épargne.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Comment optimiser le rendement Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

Optimiser son Assurance-Vie : à lire également