Bourse : Paris en hausse (+0,56%), revient toucher les 5.000 points

Publié le  Ã  0 h 0

La Bourse de Paris poursuivait sa hausse lundi matin, le CAC 40 prenant 0,56% et franchissantà nouveau le seuil des 5.000 points, à l’entame d’une semaine très dense sur le front macroéconomiqu
Bourse : Paris en hausse (+0,56%), revient toucher les 5.000 points
©stock.adobe.com

La Bourse de Paris poursuivait sa hausse lundi matin, le CAC 40 prenant 0,56% et franchissantà nouveau le seuil des 5.000 points, à l’entame d’une semaine très dense sur le front macroéconomique, particulièrement aux Etats-Unis.

A 09H35 (07H35 GMT), l’indice parisien vedette gagnait 27,87 points à 5.006,08 points. Le CAC 40 avait gagné 0,99% vendredi et touché les 5.000 points en séance, pour la première fois depuis le 4 février.

Londres avançait de 0,42%, Francfort de 0,48% et l’Eurostoxx 50 de 0,50%.

"Tous les regards sont désormais tournés vers les événements clés (réunion de la Réserve fédérale américaine) et les indicateurs de la semaine (produit intérieur brut et rapport sur l’emploi aux Etats-Unis, inflation en Allemagne)", ont souligné les stratégistes de BNP Paribas.

De bonnes surprises pourraient favoriser la poursuite de la reprise boursière, donnant raison à ceux "qui estiment que tant que les roues du commerce et de l’industrie continuent à tourner, même plus lentement, rien de suffisamment grave ne mérite le +R+ de récession", juge Global Equities.

La maison de courtage cite par ailleurs une étude du magazine américain Barron’s, selon laquelle "les gérants de portefeuilles ontdécidé que le pire (de la crise) était passé", et se positionnent majoritairement à la hausse sur les marchés actions, à l’horizon fin 2008.

Sur le front des fusions-acquisitions, puissant soutien des indices boursiers, l’ultimatum posé par Microsoft à Yahoo ! pour conclure un accord amical de rachat a expiré samedi sans qu’aucune des deux parties n’ait fait de commentaires, ce qui rend l’issue du projet encore incertaine.

La saison des résultats trimestriels se poursuivra ce lundi aux Etats-Unis, avec ceux de Verizon et Visa, et débutera en France, par les publications de Michelin vers 15H40 GMT et de STMicroelectronics vers 21H00 GMT.

BNP PARIBAS (+0,89%à 69,83 euros), CREDIT AGRICOLE (+1,03% à 21,55 euros), DEXIA (+1,24% à 17,94 euros) et SOCIETE GENERALE (+1,35% à 76,58 euros) réagissent positivement aux informations de presse annonçant de prochaines levées de fonds de l’allemande Deutsche Bank et de la britannique HBOS.

TOTAL (+0,48%à 52,74 euros), VALLOUREC (+1,24% à 175,63 euros) profitent du nouveau record établi lundi par le prix du baril de pétrole, qui s’est hissé à 119,93 dollars lors des échanges électroniques en Asie.

CARREFOUR (-0,07%à 45,04 euros) évolue en petite baisse après la descente à 12,34% des droits de vote de son ancien premier actionnaire, la famille Halley, laissant la voie libre à Bernard Arnault et au groupe américain Colony Capital pour devenir les maîtres du distributeur.

CAPGEMINI (-1,45%à 39,52 euros) pâtit de l’abaissement à "neutre" de la recommandation d’UBS, contre "acheter" auparavant, avec un objectif de cours maintenu à 44 euros.

ALTRAN (-1,34%à 5,85 euros) est sanctionné après la publication au premier trimestre d’un chiffre d’affaires de 408,5 millions d’euros, en hausse de 3,6% sur un an, pourtant conforme aux attentes des analystes.

BELVEDERE (-8,44%à 107,99 euros) dégringole dans le sillage de son bénéfice net, tombé de 12,1 millions d’euros en 2006 à 600.000 euros en 2007, et plombé par le coût de son endettement et une "saison difficile" pour les vins, malgré de bonnes performances des spiritueux.

DOCTISSIMO (+0,99%à 30,50 euros) vient se caler, à la reprise de sa cotation, sur le prix offert par Lagardère Active Digital pour acquérir une majorité du capital du site internet santé et féminin auprès de ses fondateurs.

ST DUPONT (-17,65%à 0,28 euro) s’effondre après avoir annoncé un repli de 2,5% son chiffre d’affaires au cours de son exercice décalé 2007-2008, l’incendie de l’usine de Faverges (Haute-Savoie) début janvier ayant empêché, depuis, toute production de briquets et stylos.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Bourse : Paris en hausse (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également